Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Représentations
Répondre
Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2153
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par Snobinart » 03 août 2020, 06:37

Question un rien HS : pourquoi est-ce que vous francisez systématiquement les noms quand on parle d’Elektra ? Je crois que c’est le seul opéra où je vois ça. Personne n’aurait l’idée d’appeler Elisabetta, Elisabeth sauf si c’est bien Don Carlos qui est à l’affiche. Idem dans Salomé je nous vois pas écrire Herodiade.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6900
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par David-Opera » 03 août 2020, 07:16

Parce c'est joli.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14438
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par HELENE ADAM » 03 août 2020, 07:33

Snobinart a écrit :
03 août 2020, 06:37
Question un rien HS : pourquoi est-ce que vous francisez systématiquement les noms quand on parle d’Elektra ? Je crois que c’est le seul opéra où je vois ça. Personne n’aurait l’idée d’appeler Elisabetta, Elisabeth sauf si c’est bien Don Carlos qui est à l’affiche. Idem dans Salomé je nous vois pas écrire Herodiade.
En l'occurrence j'ai plutôt écris "Elektra" dans mon CR (pour respecter le nom de l'opéra) mais dans mon esprit, le plus souvent, il s'agit bien d'Electre que personnellement j'ai "découvert" avec la pièce de Giraudoux que nous avions "joué" au lycée quand j'étais en sixième (des filles de notre classe jouaient les Euménides petites). Les personnages principaux étaient assurés par des secondes, premières, terminales. Leurs noms sont restés pour moi "Electre", Clytemnestre, Egysthe, Oreste". Pour ceux qui ont découvert le mythe des Atrides en faisant du Grec ancien, je suppose que le réflexe est différent...
La référence à l'électricité avec le visuel électrique projeté sur un panneau (le fond du manège ? Ce n'était pas très "clair") m'a d'ailleurs rappelé qu'à l'époque j'avais aussi considéré que le mot "électricité" venait du nom d'Electre :wink:
La "piscine" de Warli a aussi un côté "piscine" de refroidissement du coeur d'une centrale nucléaire d'ailleurs.

PS : penser qu'un autre mythe, le couple Marais/Cocteau et le rôle qui rendit célèbre Marais (et son pull Jacquard évidemment sorti de la vêture traditionnelles des scandinaves, mais "universalisé" à l'occasion de l'Eternel Retour) est franco-français est quand même une drôle d'idée mais bon :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11348
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par Bernard C » 03 août 2020, 07:38

Snobinart a écrit :
03 août 2020, 06:37
Question un rien HS : pourquoi est-ce que vous francisez systématiquement les noms quand on parle d’Elektra ? Je crois que c’est le seul opéra où je vois ça. Personne n’aurait l’idée d’appeler Elisabetta, Elisabeth sauf si c’est bien Don Carlos qui est à l’affiche. Idem dans Salomé je nous vois pas écrire Herodiade.
Tu remarqueras que dans la citation faite plus haut du NY Times il est parlé d'Electra et de Clytemnestra quand on parle des personnages des poètes grecs (Echyle , Euripide , Sophocle.....) .Mais d'Elektra et de Klytämnestra quand il est question des personnages de l'opéra de Strauss.
Il n'est en effet pour un journal sérieux comme le NYT pas question de mélanger les personnages , comme on le fait allègrement ici et sur la scène de Warlikowski.
Je rappelle au passage qu'un personnage n'a pas de psychologie , il a un caractère.
C'est le travail expressif des interprètes (vocalement théâtralement et musicalement ) de porter ce caractère voulu par le compositeur pour qu'il ait l'impact maximum sur la psychologie du spectateur.

Bernard
"Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore " (Louis Farigoule)
Écoutez Luciano Pavarotti et James Brown pour le plaisir:
https://youtu.be/GaB9F3R9cIY

Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2153
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par Snobinart » 03 août 2020, 09:16

David-Opera a écrit :
03 août 2020, 07:16
Parce c'est joli.
Ton goût immodéré pour le classicisme te perdra :wink:

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2308
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par aurele » 03 août 2020, 09:19

Loge Arythme a écrit :
02 août 2020, 20:23

La modification des caractères d'Electre et de Chrysotemis :
Ils sont parfaitement fidèles , et « en même temps » Warli se permet des libertés – et c'est là tout son talent . Les principales différences résident , pour Electre , dans l'aspect névrotique et psychologisant de sa haine (en cela Warli est fidèle à Warli) , et pour Chrysotemis , dans l'importance donnée au personnage , en réelle opposition à sa sœur , et surtout par le fait qu'elle participe physiquement au crime final (ce qui n'est pas dans le livret) , alors même qu'Electre semble se dérober au drame par une tentative de suicide (mais ça , Warli nous l'avait déjà fait avec l'Elisabeth de Don Carlos) .
Pour ma part , j'ai été très sensible à cette vision d'Electre , qui m'a parue paradoxalement moins brutaliste et moins animale que celle donnée par exemple par Stemme (au MET ou à PP) .
Merci à toi pour cette précision. J'ai dû perdre en attention vers la fin concernant Crysothémis ou oublier cet élément en rédigeant mon commentaire en particulier.

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11348
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par Bernard C » 03 août 2020, 09:43

J'avoue que c'est un peu compliqué de faire comprendre la distinction entre caractère et psychologie , concepts bien distincts.
J'expliquerai un jour pourquoi un personnage de théâtre ( ou d'opéra ) n'a pas de psychologie.
Et c'est source de beaucoup de confusion.
Et de manipulation.
Je n'ai malheureusement aujourd'hui pas du tout le temps, pardonnez moi.

Bernard
"Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore " (Louis Farigoule)
Écoutez Luciano Pavarotti et James Brown pour le plaisir:
https://youtu.be/GaB9F3R9cIY

NiklausVogel
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 145
Enregistré le : 13 mars 2006, 00:00

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par NiklausVogel » 03 août 2020, 10:03

Snobinart a écrit :
03 août 2020, 06:37
Question un rien HS : pourquoi est-ce que vous francisez systématiquement les noms quand on parle d’Elektra ? Je crois que c’est le seul opéra où je vois ça. Personne n’aurait l’idée d’appeler Elisabetta, Elisabeth sauf si c’est bien Don Carlos qui est à l’affiche. Idem dans Salomé je nous vois pas écrire Herodiade.
Ce serait encore plus joli de parler de Joachim Rossin, Vincent Bellin et Gaëtan Donizet. Quant à Electre de Richard Autruche, ce serait vraiment top.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6900
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par David-Opera » 03 août 2020, 10:05

aurele a écrit :
03 août 2020, 09:19
Merci à toi pour cette précision. J'ai dû perdre en attention vers la fin concernant Crysothémis ou oublier cet élément en rédigeant mon commentaire en particulier.
Cela me surprenait que personne ne l'écrive, car dans cette mise en scène, cette montée progressive en puissance de Chrysotémis est pourtant bien marquée, mais il est possible de ne pas le voir à l'écran selon la façon dont c'est filmé et parce que les ambiances lumineuses jouent un rôle assez important.

En fait, Warlikowski montre dès le départ qu'Elektra et sa mère n'ont rien à se dire, et décrit l'évolution de Chrysotémis qui devient le vrai sujet de l'histoire.
Oreste est par ailleurs infantilisé, rendu même fortement touchant, pour faire sentir qu'il ne saura pas être à la hauteur de la situation.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6900
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Elektra - Richard Strauss - Welser-Möst/Warlikowski - Salzburger Festspiele - 08/2020

Message par David-Opera » 03 août 2020, 10:21

Quant au pullover d'Oreste, il ne sert qu'à renforcer l'image d'un garçon tendre et cocooné dont on ne croit pas un seul instant qu'il pourra être le meurtrier du couple royal.

Répondre