Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Les artistes
elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1877
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: PIERO CAPPUCCILLI IN MEMORIAM

Message par elisav » 11 nov. 2019, 16:43

HELENE ADAM a écrit :
11 nov. 2019, 15:43
Et ce qui préside à un "bis" est forcément un délire du public (jamais vu de "bis" concédés sans une forte insistance du public).
Moi si, j’ai vu plusieurs bis concédés très vite. :mrgreen:

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9572
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: PIERO CAPPUCCILLI IN MEMORIAM

Message par jerome » 11 nov. 2019, 17:10

paco a écrit :
11 nov. 2019, 15:33
A mon avis, il faisait allusion à ces longs délires du public après un air, là très franchement pour avoir vécu l'opéra depuis 40 ans je suis d'accord avec Jérôme, l'ambiance en salle de nos jours n'a absolument plus rien à voir avec ce qu'elle était dans les années 70-80. Exception peut-être du Liceu (quoique, le public peut y être glacial certains soirs), et peut-être du Met à certaines occasions.
Exactement! On peut même rajouter les années 90! Les grandes ovations de TOUTE UNE SALLE qui vibre presque jusqu'au délire, ça n'existe quasiment plus! Aujourd'hui on a des ovationounettes éparses.
Hélène, oui! Je suis assez souvent nostalgique, ça c'est vrai mais tu sais, on n'est pas nostalgique de l'air du temps! On est nostalgique de ce qu'on a perdu et qu'on ne retrouve absolument plus! J'ai une excellente mémoire dans l'ensemble et je sais faire les comparaisons qui s'imposent et ce, sans enjoliver le passé (je n'ai pas besoin de ça ...)! Et je te dis, moi, que le public d'aujourd'hui n'a absolument plus rien à voir avec le public d'il y a encore une vingtaine d'années (et + évidemment!). Il y a 20 ou 30 ans, le public savait s'enflammer (et pas rien qu'un peu!). Ben à côté, comparativement, l'enthousiasme du public d'aujourd'hui, c'est de l'eau tiède!! :lol:

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14672
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: PIERO CAPPUCCILLI IN MEMORIAM

Message par PlacidoCarrerotti » 11 nov. 2019, 18:28

HELENE ADAM a écrit :
11 nov. 2019, 15:43
paco a écrit :
11 nov. 2019, 15:33
HELENE ADAM a écrit :
11 nov. 2019, 15:27
jerome a écrit :
10 nov. 2019, 21:38
Loïs a écrit :
09 nov. 2019, 08:32
Alors pour s'en souvenir, ce moment inouï où il accorda le bis dès le prologue de Paillasse à un public qu'il savait hystériser (un an avant son retrait)
Extraordinaire! Comme il l'était souvent d'ailleurs! Précisons au passage que si nous n'avons plus beaucoup ce type de chanteurs, nous n'avons plus non plus ce type de publics ...
Nous avons toujours des chanteurs qui suscitent les enthousiasmes d'un public qui réclame un "bis" par de longues ovations. Il y a moins de trois jours, Camarena a bissé "Una lacrima" à Barcelone dans l'Elisir. :wink:
Et ce n'est pas moins rare "qu'avant".
Je pense que Jérôme ne faisait pas allusion au bis (il y a depuis peu d'années un retour en grâce du bis, quasiment disparu de nos scènes dans les années 90-00). A mon avis, il faisait allusion à ces longs délires du public après un air, là très franchement pour avoir vécu l'opéra depuis 40 ans je suis d'accord avec Jérôme, l'ambiance en salle de nos jours n'a absolument plus rien à voir avec ce qu'elle était dans les années 70-80. Exception peut-être du Liceu (quoique, le public peut y être glacial certains soirs), et peut-être du Met à certaines occasions.
Oui j'avais bien compris, Jerome est souvent sur le mode "nostalgique" cela n'a échappé à personne je pense. Mais moi non. :wink:
Je connais aujourd'hui des délires certains soirs et pas d'autres, comme autrefois. Et ce qui préside à un "bis" est forcément un délire du public (jamais vu de "bis" concédés sans une forte insistance du public). Et je trouve que le public d'opéra reste très "sensible" aux belles performances qu'il voudrait, du coup, voir répétées aussitôt...d'où l'ovation très spéciale qui réclame un "bis" même en plein milieu d'un opéra (Radvanovsky à Bastille pour le Trovatore pour ceux qui étaient, il y a deux ans par exemple).
Franchement, ce bis de Radva était vraiment étonnant et certainement pas précédé d’une ovation délirante. Pas plus que bis de Camarena dans la Fille du régiment à Londres.
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11228
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Message par Bernard C » 11 nov. 2019, 18:55

Oui il y a aujourd'hui des bis assez télécommandés.

Le bis de Pavarotti dans l'Elissir par exemple , c'était pas du chiqué.

Bernard
COVID-19 , à lire : https://www.larecherche.fr/covid-19-cor ... nt-aveugle
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14186
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Message par HELENE ADAM » 11 nov. 2019, 21:16

Bernard C a écrit :
11 nov. 2019, 18:55
Oui il y a aujourd'hui des bis assez télécommandés.

Le bis de Pavarotti dans l'Elissir par exemple , c'était pas du chiqué.

Bernard
Pour moi il n'y a pas de "bis" télécommandés, il y a juste ici un parfum de "c'était mieux avant" qui m'agace vraiment.
Non le "bis" de Radva le soir où j'y étais n'était pas télécommandé. Tout le monde n'en voulait pas ce qui est une autre affaire mais ceux qui le voulaient étaient suffisamment nombreux pour gagner. Ce qu'on peut largement discuter par contre c'est le problème que posent des bis qui exigent pour se réaliser que la scène "reparte" en arrière (ce qui était le cas dans le Trovatore) ce qui est complexe pour les partenaires. Quand c'est le grand air tout seul, c'est plutôt sympa. Et je ne suis pas d'accord pour dénigrer tout ce qui se fait aujourd'hui au profit de tout ce qui se faisait hier. C'est une vision classique qui déforme les souvenirs (moi j'en ai plein de très chiants aussi à l'opéra dans le temps avec de mauvais chanteurs campés devant la scène pour déclamer) et fait qu'on ne garde que les meilleurs.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11228
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Message par Bernard C » 11 nov. 2019, 21:19

Certains bis de Radva sont un peu , comme certains de Camarena pour citer ces deux que je connais bien, tirés par les cheveux.

Bernard
COVID-19 , à lire : https://www.larecherche.fr/covid-19-cor ... nt-aveugle
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Markossipovitch
Alto
Alto
Messages : 463
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Message par Markossipovitch » 11 nov. 2019, 22:54

De mon côté, tirés par les cheveux ou pas, je considère que les bis récoltés par Radvanovsky sont le juste corollaire du caractère extraordinaire de ses représentations actuelles, qui appellent le qualificatif d'historique, que d'aucuns ici lui ont un peu trop longtemps dénié, et dont on se souviendra longtemps.

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11228
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Message par Bernard C » 11 nov. 2019, 23:09

Markossipovitch a écrit :
11 nov. 2019, 22:54
De mon côté, tirés par les cheveux ou pas, je considère que les bis récoltés par Radvanovsky sont le juste corollaire du caractère extraordinaire de ses représentations actuelles, qui appellent le qualificatif d'historique, que d'aucuns ici lui ont un peu trop longtemps dénié, et dont on se souviendra longtemps.
je voulais surtout dire que une fois qu'on lui en a tiré un , bis , elle se sent obligée d'en faire d'autres quelque peu télécommandés .

( De toute façon je n'aime pas trop les bis et pour moi ils doivent être vraiment arrachés de force :lol: )

Bernard
COVID-19 , à lire : https://www.larecherche.fr/covid-19-cor ... nt-aveugle
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9572
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Message par jerome » 12 nov. 2019, 00:05

HELENE ADAM a écrit :
11 nov. 2019, 21:16
il y a juste ici un parfum de "c'était mieux avant" qui m'agace vraiment.
Allons Hélène, tu n'as pas lieu d'être agacée 1) parce qu'on a quand même encore le droit de le penser et même d'en être convaincu et cela n'est en rien répréhensible... 2) parce que c'est une assertion assez souvent factuelle! C'est tout! Et j'ai bien dit: assez souvent! Pas systématiquement! (ça, c'est pour ceux qui feraient semblant d'avoir mal lu ou lu trop vite ...) :lol: car s'il est vrai que certains répertoires sont un peu mieux servis aujourd'hui qu'il y a 30 ou 40 ans, c'est nettement moins le cas du grand répertoire mozartien et du grand répertoire italien de l'ensemble du 19ème siècle qui constituent 60 à 70% des programmations internationales.
Et je ne suis pas d'accord pour dénigrer tout ce qui se fait aujourd'hui au profit de tout ce qui se faisait hier.
Mais il ne s'agit pas de dénigrer tout ce qui se fait aujourd'hui! Il y a d'excellentes choses à l'époque actuelle! En revanche, la différence entre le public d'hier et celui d'aujourd'hui est abyssale et ça, je regrette, c'est là aussi complètement factuel!
C'est une vision classique qui déforme les souvenirs ... et fait qu'on ne garde que les meilleurs.
Nan nan nan! Aucune déformation des souvenirs! Je sais que ça en arrange beaucoup de partir de ce principe mais, désolé pour eux, rien n'est moins vrai!

DelBosco
Ténor
Ténor
Messages : 523
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Piero Cappuccilli (1929 - 2005)

Message par DelBosco » 12 nov. 2019, 05:41

Pour en revenir au sujet, j'ai été fort étonné en consultant les archives du Met de constater que Cappuccilli n'y a chanté qu'une unique représentation, un Germont en 1960 !!
Il est vrai qu'à l'époque il y avait nombre de très bons barytons américains dans ce répertoire, les Warren, MacNeil, Merrill, puis Milnes.

Il a également assez peu chanté à Paris, quelques Luna et Carlo de la Forza, mais heureusement tout de même Boccanegra avec la Scala. Et Miller aux côtes de Pavarotti

Répondre