Page 1 sur 2

15000 !

Posté : 21 nov. 2012, 20:21
par Bruno92
ça y est : 15000 ème adhésion à ODB aujourd'hui !!!

:trampoline:

(Bon allez, je laisse les modérateurs à cette bonne nouvelle !!!)

Posté : 21 nov. 2012, 22:17
par Christopher
le 15000 ème c'est : j19m92

nous l'invitons chaleureusement à se présenter et nous faire part de ses opéras préférés, etc.....

Posté : 22 nov. 2012, 02:05
par rossini
Et a payer un verre à tout le monde !!!!!!!

Posté : 22 nov. 2012, 08:34
par thiboudoux
Ou nous payer à tous une place d'opéra =D
Je pense que c'est tout à fait correcte ! (Bon courage à lui pour trouver l'argent pour ! )

le fétichisme des données quantitatives

Posté : 22 nov. 2012, 09:21
par faustin
Il faudrait faire la distinction entre les adhérents actifs et ceux qui ne le sont pas. D'une manière générale, toutes ces données quantitatives dont on se gargarise me laissent totalement froid, elles sont une des aberrations de notre temps (c'est le vieux schnock qui parle). Il arrive par exemple qu'on se glorifie de la hausse du nombre des livres publiés, ou vendus, ça ne dit absolument rien de la qualité de ces livres.

Faustin

Posté : 22 nov. 2012, 09:29
par rossini
Tant qu'on ne parle pas du nombre d'adherents et du nombre de bulletins trouvés dans l'urne..... ( PARDON , je m'égare . Je me croyais sur le site de l'UMP !!!!)

Re: le fétichisme des données quantitatives

Posté : 22 nov. 2012, 11:24
par JdeB
faustin a écrit :Il faudrait faire la distinction entre les adhérents actifs et ceux qui ne le sont pas. D'une manière générale, toutes ces données quantitatives dont on se gargarise me laissent totalement froid, elles sont une des aberrations de notre temps (c'est le vieux schnock qui parle). Il arrive par exemple qu'on se glorifie de la hausse du nombre des livres publiés, ou vendus, ça ne dit absolument rien de la qualité de ces livres.

Faustin
Cela montre juste une tendance qui se confirme depuis des années et une attractivité du site toujours accrue ; pourquoi ne pas s'en réjouir ?

Moi je n'ai pas constaté de baisse qualitative des interventions et des contenus d'ODB depuis que le nombre de pages lues et celui des adhérents a beaucoup progressé.

Je ne regrette pas vraiment la préhistoire des forums lyriques dans le style club de copains excluants à la lecture sans grand intérêt pour ceux qui n'appartenaient pas au petit cercle ni la période où ODB était devenue illisible (et presque impossible à modérer) à cause de quelques membres hyperactifs (et comploteurs d'opérette :lol: ).

Re: le fétichisme des données quantitatives

Posté : 22 nov. 2012, 12:03
par faustin
JdeB a écrit :
faustin a écrit :
Il faudrait faire la distinction entre les adhérents actifs et ceux qui ne le sont pas. D'une manière générale, toutes ces données quantitatives dont on se gargarise me laissent totalement froid, elles sont une des aberrations de notre temps (c'est le vieux schnock qui parle). Il arrive par exemple qu'on se glorifie de la hausse du nombre des livres publiés, ou vendus, ça ne dit absolument rien de la qualité de ces livres.

Faustin
Cela montre juste une tendance qui se confirme depuis des années et une attractivité du site toujours accrue ; pourquoi ne pas s'en réjouir ?

Moi je n'ai pas constaté de baisse qualitative des interventions et des contenus d'ODB depuis que le nombre de pages lues et celui des adhérents a beaucoup progressé.

Je ne regrette pas vraiment la préhistoire des forums lyriques dans le style club de copains excluants à la lecture sans grand intérêt pour ceux qui n'appartenaient pas au petit cercle ni la période où ODB était devenue illisible (et presque impossible à modérer) à cause de quelques membres hyperactifs (et comploteurs d'opérette ).
Je ne mets pas en cause la qualité du site, il y a de très bons intervenants à qui je rends hommage et il est très utile pour se tenir au courant de l'actualité lyrique. Mais s'il y a un chiffre qui est sans signification aucune, c'est c'est bien celui des adhérents car le chiffre vraiment significatif serait celui des adhérents qui auraient dépassé, par exemple cent ou deux cents messages. Ceux qui ont moins de dix messages pas la peine de les inclure dans les statistiques.

Faustin

Re: le fétichisme des données quantitatives

Posté : 22 nov. 2012, 13:58
par Piem67
faustin a écrit :
Il faudrait faire la distinction entre les adhérents actifs et ceux qui ne le sont pas. D'une manière générale, toutes ces données quantitatives dont on se gargarise me laissent totalement froid, elles sont une des aberrations de notre temps (c'est le vieux schnock qui parle). Il arrive par exemple qu'on se glorifie de la hausse du nombre des livres publiés, ou vendus, ça ne dit absolument rien de la qualité de ces livres.

[...]

Je ne mets pas en cause la qualité du site, il y a de très bons intervenants à qui je rends hommage et il est très utile pour se tenir au courant de l'actualité lyrique. Mais s'il y a un chiffre qui est sans signification aucune, c'est c'est bien celui des adhérents car le chiffre vraiment significatif serait celui des adhérents qui auraient dépassé, par exemple cent ou deux cents messages. Ceux qui ont moins de dix messages pas la peine de les inclure dans les statistiques.

Faustin
archi d'accord avec toi Faustin. Cette course au chiffre, au résultat, est une des plaies de notre époque.

Posté : 22 nov. 2012, 14:46
par jeantoulouse
Un adhérent serait-il moins "intéressant" en ne publiant rien ? En quoi l'adhésion implique-t-elle un concours actif , une participation intensive, une logorrhée irrépressible ?
Je suppose que , comme moi, vous consultez d'autres sites, que vous lisez des revues et surtout que vous écoutez et voyez des spectacles lyriques, sans vous sentir obligés de rédiger à tout bout de champ une note, livrer une impression, ouvrir un débat.
On nous le repète en ce moment en boucle dans les média : on doit distinguer certes sympathisants, adhérents, militants... sans pour pour autant interdire à quiconque de s'exprimer ou sans valoriser ceux qui aiment à le faire.
Je me réjouis de la bonne santé du site ODB que je constate autant par le nombre de visiteurs que par celui des inscrits, que surtout - merci JDB de le réaffirmer - par la qualité d'ensemble des contributions.