Hamlet dans la mise en scène de Nicolas Joel

Représentations
tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 21 déc. 2004, 16:29

Les villageois dansent et chantent assez longuement avant l'arrivée d'Ophélie, ce qui crée un contraste entre leur joie et sa tristesse. Ensuite, ils n'interviennent plus que deux fois dans la scène de la folie proprement dite, celle que Natalie Dessay a gravé dans son premier récital d'airs français. C'est vrai que c'est peu par rapport à Lucia mais comme je le disais, puisqu'on était au théâtre avec Nicolas Joël, il aurait fallu rétablir les choeurs. Ce n'était pas un récital de Natalie Dessay.

Avatar du membre
Elvino
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 151
Enregistré le : 08 mai 2004, 23:00
Localisation : Toulouse
Contact :

Message par Elvino » 21 déc. 2004, 16:34

ok je comprend mieux alors maintenant car je ne savais meme pas qu'ils intervenaient longtemps avant, ca ne m'avait pas frappé ce moment d'allégresse dans le spectacle.
finalement ca montre bien qd meme que toute scene de la folie est différente, mais que son contexte permet de vachement mieux comprendre la psychologie du rôle. mais comment faisait-ils dans les années 50 pour comprendre??????surtout pour ces rôles!!
si on l'enleve du contexte, elle perd une grde partie de son sens et de sa verité qd meme.
"il dolce sono..."

Lily
Ténor
Ténor
Messages : 535
Enregistré le : 09 juil. 2004, 23:00
Contact :

Message par Lily » 21 déc. 2004, 17:24

tuano a écrit :Le livret prévoit de Lucia prévoit une prosopopée mais pas celui de Hamlet (en tout cas, concernant Ophélie). La folie d'Ophélie change complètement de sens si on respecte le livret ou pas. Ce qui compte, c'est qu'elle perde la tête à cause du désintérêt d'Hamlet, pas qu'elle soit folle au point de s'adresser à des personnages imaginaires.
Je vais encore chipoter, juste pour le plaisir : penses-tu vraiment que l'absence des choeurs fasse oublier qu'elle devient folle à cause du désintérêt d'Hamlet ?
Je ne crois pas, franchement.
Et puis, s'adresser à des personnages imaginaires (ou au public, pourquoi pas ?), n'est pas une preuve de si grande folie que ça : cela arrive quand même assez souvent qu'un personnage s'adresse à des êtres imaginaires sans qu'il soit pour autant taxé de folie (je pense par exemple à Carmen dans l'air des cartes ...).
Je veux dire par là que la folie d'Ophélie repose sur autre chose : peu importe, je crois, qu'elle ait un interlocuteur présent sur scène à ce moment ou pas...Elle est folle à cause d'Hamlet, c'est évident ... au moins pour les lecteurs de Shakespeare.
En revanche, c'est vrai que l'opposition entre la gaieté du choeur des paysans et la tristesse d'Ophélie et très forte et doit être conservée ...

Tout ça pour dire que, même si je me suis faite l'avocat du diable jusqu'à maintenant, je suis entièrement d'accord avec toi, Tuano : si déjà on se donne la peine de monter l'opéra, autant le faire bien jusqu'au bout ...

Lily
Ténor
Ténor
Messages : 535
Enregistré le : 09 juil. 2004, 23:00
Contact :

Message par Lily » 21 déc. 2004, 17:25

... et donc avec les Choeurs !!

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 21 déc. 2004, 17:38

merci !
Lily a écrit : Et puis, s'adresser à des personnages imaginaires (ou au public, pourquoi pas ?), n'est pas une preuve de si grande folie que ça : cela arrive quand même assez souvent qu'un personnage s'adresse à des êtres imaginaires sans qu'il soit pour autant taxé de folie (je pense par exemple à Carmen dans l'air des cartes ...).
La scène commence quand même par "A vox jeux, mes amis, permettez-moi de grâce de prendre part !"
Elle est quand même un peu toquée si elle est toute seule et qu'il n'y a pas un groupe de personnes en train de jouer, non ?

Le reste du livret n'est pas non plus du même type que l'air des cartes. Un extrait qui montre à quel point la présence du choeur est indispensable, d'après le texte :

OPHÉLIE

(...)Mais vous, pourquoi parler bas?
Ne me reconnaissez-vous pas?
Hamlet est mon époux, et je suis Ophélie!

JEUNES FILLES
Ophélie!

OPHÉLIE
Un doux serment nous lie.
Il m'a donné son c?ur en échange du mien,
Et si quelqu'un vous dit
Qu'il me fuit et m'oublie,
N'en croyez rien!
Si l'on vous dit qu'il m'oublie,
N'en croyez rien !
Non, Hamlet est mon époux, et moi,
Et moi, je suis Ophélie.
S'il trahissait sa foi, j'en perdrais la raison!
Partagez-vous mes fleurs!
(à une jeune fille)
A toi cette humble branche
De romarin sauvage.
Ah!?Ah!?
(à une autre)
A toi cette pervenche.
Ah!?Ah!?
Et maintenant écoutez ma chanson !

Lily
Ténor
Ténor
Messages : 535
Enregistré le : 09 juil. 2004, 23:00
Contact :

Message par Lily » 21 déc. 2004, 17:42

Ok, ok ...
Merci pour les paroles exactes : je ne les avais plus en tête.

Et c'est vrai que c'est vraiment mieux avec les choeurs ...

Avatar du membre
Poussette
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 138
Enregistré le : 16 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Poussette » 21 déc. 2004, 18:15

tuano a écrit :ils n'interviennent plus que deux fois dans la scène de la folie proprement dite, celle que Natalie Dessay a gravé dans son premier récital d'airs français.
Petite remarque: Natalie Dessay a gravé l'air de la folie sans choeur dans "Airs d'opéras français n°1", et avec choeur dans "Airs d'opéras français n°2".
Pour ce qui est de la seule musique, je trouve la présence du choeur dans cet air assez anecdotique. Je préfère même peut-être quand il n'est pas là. Mais je ne parle pas de mise en scène...

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 21 déc. 2004, 18:19

N'est-ce pas une question d'habitude ? Si Natalie Dessay avait enregistré la scène dans l'ordre inverse (c'est-à-dire complète et avec choeurs la première fois), tu aurais peut-être préféré la version avec choeurs.

(j'ai l'impression de continuer le débat du fil de discussion sur Lucia di Lammermoor)

Il ne s'agit pas uniquement de choix de mise en scène mais également des raisons et des manifestations de la folie d'Ophélie. Cela concerne donc aussi le chant et sa signification.

Avatar du membre
Poussette
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 138
Enregistré le : 16 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Poussette » 21 déc. 2004, 18:37

Habitude? Certainement. Cependant, après avoir écouté l'air avec choeur quelques temps, je suis revenue au premier enregistrement (sans choeur). Ca n'a rien à voir avec les choeurs mais plutôt avec l'interpretation de Natalie Dessay que je préfère dans le premier.
Enfin, tout ça pour dire que lorsque je réécoute ce premier air, le choeur me manque un tout petit peu sur les trente premières secondes d'un air qui dure 11 minutes, ce n'est donc pas une grande frustration. Et il ne me manque pas du tout quand Ophélie dit: "Et je suis Ophélie" et qu'il est supposé répéter: "Ophélie". C'est simple, à ce moment, je ne me rend même pas compte qu'il n'y a pas de choeur (J'y repense parce que j'ai lu ça dans ton post plus haut).

Répondre