Bonney Kirschlager au chatelet

Représentations
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 17 déc. 2004, 17:03

bon , très vite parce que je dois aller voir ma grand mère malade (sans petit pot de beurre) :

comme je le disais, Bonney m'a paru très bien, beaucoup moins en mauvais état qu'il en a été fait, justement, état : belle voix, à l'aise, gardant sa ligne de chant, et expressive.
Angelika la "frappeuse d'église" (Kirchschlager) magnifique comme d'habitude, des graves parfaits contrairement ç ce que dit le critique de leur disque dans je ne sias plus quel journal, et des voix qui se marient très bien, très complices, jusque dans la gestuelle : alors que AK se trompe légèrement dans le texte du bis de Gounod, Bonney lève les yeux au ciel pendant que sa comparse éclate de rire, puis reçoit un coup de hanche qui l'éjecte à quelques dizaines de centimètres...

à demain!

Avatar du membre
gilclo
Messages : 2
Enregistré le : 15 août 2003, 23:00
Localisation : Lyon

Message par gilclo » 17 déc. 2004, 21:32

Le concert était magnifique.
Je connaissais assez peu ce répertoire avant le disque et je dois dire que c'est un véritablement enchantement pour moi, surtout interprétée de cette manière lors d'un concert.
J'étais placé au centre et même d'ici, on entendait un peu plus Barbara Bonney qu'Angelika Kirchschlager.
B. Bonney avait une voix un peu plus grave que sur ses disques il m'a semblé.
La complicicité des 2 chanteuses semble autant vocale qu'amicale.
Les mélodies françaises étaient magnifiques.
Le dernier bis (Gounod) a plu à toute l'assemblée il me semble (on pouvait entendre à la fin des "que c'est beau", "magnifique").
Cette mélodie de Gounod (quelqu'un connait-il le titre ?) était très douce et très très belle.
Le public était très attentif, très silencieux.
Seul Rossini ne m'a pas trop plu, même si l'interprétation des 2 chanteuses étaient assez comique.

Je conseille le disque à ceux qui n'ont pas vu le spectacle.
Son écoute me replonge avec ravissement dans les souvenirs du concert...

Avatar du membre
Barberine
Alto
Alto
Messages : 470
Enregistré le : 08 août 2004, 23:00
Localisation : Vaucresson (92)
Contact :

Message par Barberine » 17 déc. 2004, 21:57

tuano a écrit :Ça s'écrit KIRCHSCHLAGER, comme je ne sais plus quel ODBien l'avait fait remarquer un jour.
Sans mon dico. c'est exactement comme tu l'as écrit, j'ai fait la faute une fois, ça m'a suffit.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5416
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bonney Kirschlager au chatelet

Message par David-Opera » 22 déc. 2004, 14:27

RuggeroRaimondi a écrit : il y a qques ODBiens qui y sont allés et qui n'ont toujours rien dit!! qu'ils se dénoncent avant que je le fasse!
Ne pas rigoler avec cela, un croche pied dans les escaliers du Châtelet est si vite arrivé ..... :lol:
RuggeroRaimondi a écrit : pas trop de monde mondain dans la salle à part Jospin.
C'est pas possible, même là il revient !!!!


Je n'ai pas grand chose à dire sur cette soirée.
Les deux dames étaient en robe noire. Celle de B.Bonney était fendue, celle de A. Kirschlager ne l'était pas.

B.Bonney est finalement encore bien conservée vocalement (beaucoup plus de fluidité dans la deuxième partie).

A.Kirschlager est une découverte pour moi. Belle voie, belle articulation mise en valeur quand elle chante en désynchronisé avec sa partenaire.

Mais le fait de les voir lire en permanence leur partition nuit au naturel de la soirée.

Je n'ai pas retrouvé le charme de la soirée M.Petra Schnitzer et P.Seiffer en début d'année.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 22 déc. 2004, 14:36

RuggeroRaimondi a écrit : Angelika la "frappeuse d'église" (Kirchschlager)
Ne serait-ce pas plutôt "tube d'église" ? Auquel cas elle pourrait passer bientôt à Star Academy pour chanter l'Ave Maria de Gounod.

Avatar du membre
philou
Alto
Alto
Messages : 357
Enregistré le : 10 mars 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bonney Kirschlager au chatelet

Message par philou » 22 déc. 2004, 14:45

David-Opera a écrit : Je n'ai pas grand chose à dire sur cette soirée.
Les deux dames étaient en robe noire. Celle de B.Bonney était fendue, celle de A. Kirschlager ne l'était pas.
Aaaaaaaaaaaaaah ! Voilà des chroniques comme on voudrait en lire plus souvent ! C'est vrai, quoi, c'est essentiel ce genre de détail ! :wink:

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5416
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Bonney Kirschlager au chatelet

Message par David-Opera » 22 déc. 2004, 14:55

philou a écrit : Aaaaaaaaaaaaaah ! Voilà des chroniques comme on voudrait en lire plus souvent ! C'est vrai, quoi, c'est essentiel ce genre de détail ! :wink:
Je me dis qu'il doit y avoir une vérité derrière le fait que les robes étaient identiques à ce détail près ... :wink: (David qui insiste dans cet élément essentiel)

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: Bonney Kirschlager au chatelet

Message par tuano » 22 déc. 2004, 14:56

David-Opera a écrit :
B.Bonney est finalement encore bien conservée vocalement (beaucoup plus de fluidité dans la deuxième partie).
Elle n'a quand même pas 60 ans !

Avatar du membre
David
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 102
Enregistré le : 29 avr. 2004, 23:00
Localisation : Asnieres sur seine

Re: Bonney Kirschlager au chatelet

Message par David » 22 déc. 2004, 15:53

David-Opera a écrit :
philou a écrit : Aaaaaaaaaaaaaah ! Voilà des chroniques comme on voudrait en lire plus souvent ! C'est vrai, quoi, c'est essentiel ce genre de détail ! :wink:
Je me dis qu'il doit y avoir une vérité derrière le fait que les robes étaient identiques à ce détail près ... :wink: (David qui insiste dans cet élément essentiel)
Je suis d'accord (solidarité davidesque?), dans la mesure où ce choix vestimentaire est révélateur de l'état d'esprit des 2 artistes pour ce récital : sobriété, aucune surenchère ou compétition entre les 2. De la part de deux "stars", ce n'était pas forcément évident (pour croiser avec un autre fil, serait-ce possible avec Angela G...?).
Cette approche se retrouve d'ailleurs à l'écoute : conception musicale cohérente, timbres bien fondus, complicité. Un duo, un vrai.

A l'inverse de David, j'ai trouvé cette soirée vraiment "charmante" : belle musique, je serai tenté de dire "jolie" musique, bien interprétée, mais un peu lisse. Seuls le Chausson et les Fauré sont sortis du lot (mais j'aime beaucoup ces 2 compositeurs). Et j'ai globablement plus accroché la première partie que la deuxième (j'ai trouvé Dvorak un peu fade et Rossini aurait été plus à sa place en toute fin de récital).

Je suis arrivé au Chatelet très fatigué ce soir là (foutue vie professionnelle!!), j'en suis ressorti enchanté et quasiment en forme : signe d'une excellente soirée!

David

Répondre