La Traviata à la Fenice

Représentations
Avatar du membre
Alain_B
Alto
Alto
Messages : 428
Enregistré le : 07 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Alain_B » 19 nov. 2004, 13:50

tuano a écrit : J'ai l'impression que l'accueil du public a été froid. Il n'y a pas eu de rappels : on voyait le public se lever et partir à la fin de la retransmission.
ça ressemble à une soirée AROP, donc question ambiance c'est moyen ;)

Avatar du membre
Stefano
Messages : 22
Enregistré le : 17 nov. 2004, 00:00

Message par Stefano » 19 nov. 2004, 14:06

Personnelement, je n'ai pas trouvé l'ensemble du spectacle très "italien" de par la froideur de la mise en scène (intéressante sur certains points).
Je suis d'accord avec Tristan lorsqu'il cite le terme "viscéral" pour ce qui est de la Violetta de Mme P. Cioffi, sa voix semblait accuser un refroidissement et elle avait l'air malade, ajoutant dès lors un côté fragile et humain à ce personnage trop souvent représenté par de belles grosses sopranos pétant la forme (et les formes) par tous les pores.
J'ai trouvé son interprétation très réussie sur le plan tragique et émotionnel. Brava.
Grand bravo pour le baryton russe qui déploie un somptueux timbre "dans le masque" avec tout le corps derrière. Grand style! Petit bémol : son légato est parfois déficient ainsi que la prononciation de certains mots en italien.
Roberto Saccà m'a laissé perplexe, il a pourtant de bons moyens mais il s'en sert mal, de plus il me semble imiter Mr Nicolai Gedda (aurait-il étudié avec lui?) au niveau d'une émission vocale passablement engorgée et artificiellement grossie.

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 19 nov. 2004, 14:54

Stefano a écrit :il me semble imiter Mr Nicolai Gedda (aurait-il étudié avec lui?) au niveau d'une émission vocale passablement engorgée et artificiellement grossie.
On en apprend tous jours !!!

X

Avatar du membre
aprp01a
Messages : 1
Enregistré le : 18 nov. 2004, 00:00

Message par aprp01a » 19 nov. 2004, 15:26

:x Pour une réouverture de la Fenice on était en droit de s'attendre à quelque chose de grandiose, et ce ne fut pas le cas.
Certes la prestation des chanteurs a été difficile a jugé en raison de la
piètre captation du son mais pour moi je l'ai trouvé plutôt bonne dans son
ensemble hélas Lorin Maazel n'est pas, du moins pour moi, un grand verdien mais cela n'entâme en rien l'admiration que j'ai pour lui.
Quand aux costumes j'en suis encore choqué, transformé Violetta en prostituée de bas quartier est curieux quand a Alfredo on le croit sorti de WEST SIDE STORY.
Pour les décors " No Comments"

Heureusement je me suis consolé en regardant la version filmée de Franco Zefirelli avec Stratas.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2883
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Message par muriel » 19 nov. 2004, 15:29

aprp01a a écrit : Heureusement je me suis consolé en regardant la version filmée de Franco Zefirelli avec Stratas.
et moi, je regarderai Les Chorégies 1993, avec notre Roberto.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 19 nov. 2004, 15:33

Alain_B a écrit :
tuano a écrit : J'ai l'impression que l'accueil du public a été froid. Il n'y a pas eu de rappels : on voyait le public se lever et partir à la fin de la retransmission.
ça ressemble à une soirée AROP, donc question ambiance c'est moyen
Hum... oui mais ce n'était que l'avant-dernière représentation, pas la soirée d'ouverture. Ce ne devait pas être si people que ça.

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 19 nov. 2004, 15:44

aprp01a a écrit :Heureusement je me suis consolé en regardant la version filmée de Franco Zefirelli avec Stratas.
N'y-a-t-il pas de juste mesure entre des fins de stock d'antiquaire-décorateur et une énième transposition sordide qui-nous-fait-toucher-du-doigt-la-modernité-de-l'oeuvre ?

Voilà une alternative bien peu engageante...

X

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 19 nov. 2004, 16:12

Xavier a écrit : N'y-a-t-il pas de juste mesure entre des fins de stock d'antiquaire-décorateur et une énième transposition sordide qui-nous-fait-toucher-du-doigt-la-modernité-de-l'oeuvre ?
Espérons que si !
Dis-moi, Xavier, toi qui es fin connaisseur de Traviata, quelle production as-tu vu qui t'ait le plus satisfait? Je parle en termes de mise en scène.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 19 nov. 2004, 16:23

à la 5e page en moins de 24 h, ça mériterait un nouveau fil de discussion...

valery
Ténor
Ténor
Messages : 801
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 19 nov. 2004, 16:50

A lire les messages, tout le monde n'est pas d'accord pour la direction de Maazel.
Ce qui m'a énervé, c'est la lenteur de certains tempi et les accords à la fin des actes ou tableaux. Ecoutez la fin du 2e acte, les 4 derniers accords, c'est d'un lent, d'un poussif! Ou alors le finale ultimo, il demande à l'orchestre de tenir l'accord final pendant des plombes... C'est d'un goût!...

Répondre