Bizet- Carmen- Carydis /Schölch - Munich, 11/2004

Représentations
Verrouillé
Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 750
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Bizet- Carmen- Carydis /Schölch - Munich, 11/2004

Message par perrine » 09 nov. 2004, 01:02

Une carmen à la germanique

Partie en voyage en allemagne, je n'ai pu m'empecher de faire un détour par l'opéra de Munich !
Le 3 novembre dernier, s'y donnait Carmen. Quoi de plus naturel d'aller voir un opéra de chez moi là bas !! La petite surprise est que l'opéra était .. chanté en allemand !!! j'avais l'impression d'avoir une carmen à la sauce ZauberFlute.
C'est assez bizarre d'entendre carmen proclamer Ich Liebe Dich Nicht Mehr (Je ne t'aime plus !). (ps, désolée si faute il y a, mais je ne parle pas allemand et traduis donc en sorte de phonétique améliorée). Le crépage de chignon des cigarieres est aussi plus poignant et crédible en francais.
Par contre, seule la séguedille et l'enfant de bohéme étaient chantés en francais (et tres bonne diction par ailleurs). Je n'ai pas compris pourquoi !!!!

Don José Harrie van der Plas
Escamillo Gary L. Martin
Carmen Ann-Katrin Naidu
Micaela Ruth Ingeborg Ohlmann
Frasquita Elaine Ortiz Arandes
Mercédès Susanne Kelling

Musikalische Leitung Constantinos Carydis
Inszenierung Jochen Schölch
Bühne / Kostüme Andrea Fisser / Jochen Schölch


La distribution vocale était assez homogéne, ni trop bien ni trop mauvais.
La Carmen était scéniquement tres belle et tres crédible, mais malheureusement, la voix était plus celle d'une soprane que celle d'une mezzo. Les graves avaient un son poitrinaire, mais pas rond et chaleureux comme on souhaiterait l'entendre.
Don José avait quelques passages sublimes, tres legato, tres fins, mais on sentait qu'il avait des passages à bout de souffle ce qui rendait sa voix assez electrique et tendue.
Escamillo s'est un peu trop agité à tenter de mettre du piment dans sa prise de role, mais comment dire .. un toreador à la sauce germanique ne prend pas. La voix manquait de graves profonds et riches, et de mediums tenus.
Cependant, c'est la premiere fois que j'entends une micaela qui me satisfait vraiment. J'avais jusqu'à maintenant un peu de mal avec ce role ingrat du fait de ses courtes apparitions, la rend enfin victime accomplie. Une voix douce mais ferme, des aigus propres, placés, muris.
Frasquita et Mercedes tenant bien leurs roles.

La direction d'orchestre manquait de vivacité et de sonorité. Un peu lourd, un peu trainant, il n'a pas aidé à donner le coté espagnol de la piece !

Coté mise en scène, de tres bonnes choses, et des inutiles, sans interet.

- On cherche pendant toute l'oeuvre où est le coté andaloux. Les habits sont ternes, la place des gardes, la taverne, la montagne, et encore plus la place de la quadrille ne ressemblent pas à l'espagne.
Acte I : thème bleu les cigarieres en jupe bleue et chemisier blanc, ressemblant presque à des Heidi. Carmen tranche de sa tenue rouge (tres belle) mais avec des espafrilles qui ressemblent à des chaussons. dommage..
Acte II : dominante décors et costumes rouge et carmen en robe verte (heeeeeeeeeeeeuuuuurk !).
Acte III : dans la montagne, tout le monde en vert, et carmen en noir
Acte IV : on s'attend à de belles couleurs .. boah ... Tout le monde en noir !! triste triste triste. Meme escamillo en habit de lumière noir. Carmen en blanc. Pas de quadrille qui passe, tous les choeurs sagement alignés en rang d'oignons qui pointent du doigt au loin ou qui mettent la main sur le front pour la voir passer au loin (du moins, c'est ce que l'on s'imagine). Un peu dommage encore.

+ Les ouvertures de chaque acte se font sur un tableau divisé en 4 sous tableaux de passe toromachique, lesquels vont s'éclairer les uns apres les autres selon les actes. Chaque tableau a une couleur dominante qui sera utilisée pendant tout l'acte.
Les mouvements de scène et certains passages furent excellent. Le metteur en scène est arrivé à rendre vraiment intimiste les duos grace à un bout de scène qui se sur-éléve, et un rideau noir qui vient encadrer le tout de coté et par le haut (un peu comme un écran 16/9 !). du coup, les chanteurs étaient dans un tout petit espace pour se raconter leurs vies. Le duo micaela/jose, la séguedille, la scène de jalousie chez lilas spatia. D'ailleurs à ce moment là, la scène est transformée en un tour de main en chambre avec une table qui devient lit, et une autre relevée qui sert de paravent.
également au 4eme acte avec la quadrille, le fond de la scène se sur-éléve et carmen et josé se rendent leurs comptes sur le devant pendant qu'on voit le torero faire quelques passes au ralenti, et la foule bouger doucement pour donner du rythme.

Représentation correcte dans l'ensemble qui permet de voir d'autres établissements que Bastille ou Chatelet ou TCE !

oh.. J'en ai mis des tartines ... il commence à se faire tard, et je suis bien obligée de suivre le reglement ...

Bonne nuit !

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 09 nov. 2004, 10:36

Merci Perrine pour ce compte-rendu.

C'était où exactement ? Pas au Bayerische Staatsoper, je suppose.

Tantris
Messages : 20
Enregistré le : 29 août 2004, 23:00

Petite précision!

Message par Tantris » 09 nov. 2004, 11:00

Selon toute vraissemblance, tu es allée au Stadttheater am Gärtnerplatz, qui est la 2e scène lyrique de Munich (comme la Volksoper de Vienne ou l'English National Opera à Londres), où l'on donne les ouvrages en allemand, avec des distributions moins prestigieuses qu'à la Bayerische Staatsoper. Ceci dit sans porter de jugement de valeur: j'ai vu de bons spectacles au Stadttheater am Gärtnerplatz. Simplement, les moyens y sont plus limités.
Si tu as l'occasion de retourner à Munich, je te recommande d'aller à la Bayerische Staatsoper (Opéra de Bavière, dont la plupart des représentations ont lieu au Nationalthater): c'est sans doute la première scène lyrique d'Allemagne, en terme de qualité. On y trouve de magnifiques productions (surtout celles d'opéras baroques ou XXe siècle), la troupe est légendaire (avec beaucoup d'artistes internationaux et de stars aussi), l'orchestre est sublime...

Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 750
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Message par perrine » 10 nov. 2004, 14:08

c'était effectivement au Stadttheater am Gärtnerplatz. Il n'y avait pas de représentation au bayerish pendant que j'étais là bas.

L'opéra est assez petit, tout coquet et les gens tres tres bien habillés (meme s'ils toussent aussi !!!!!!).

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 16 nov. 2004, 10:55

Je trouve même que le public munichois est particulièrement mal élevé du point de vue des bruits, discutailleries et fouaillage dans les sacs à main. A moins que le public de la Gärtnerplatz soit mieux élevé que celui de la Staatsoper à laquelle je reste fidèle...

Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 750
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Message par perrine » 16 nov. 2004, 13:28

non, dans l'ensemble, ca allait.
J'avais juste devant moi un gamin qui n'arretait pas de gigoter sur son siege, qui s'est calmé pour la séguedille et le toréador, mais qui a remis ca de plus belle, surtout au 3eme acte dans la montagne.
Sa mère avait beau lui dire de se calmer, ca n'a rien fait. Dommage que je ne parle pas allemand parce que j'aurais aimé lui dire 'basta basta per pieta' !!

Mais pas de toussotement ni d'achernement sur les sacs zippés.

Il y avait beaucoup de jeunes (étrangers surtout, probablement des erasmus), donc peut être que les places sont moins cheres qu'au staatsoper et que par conséquent plus populaire, donc moins bruyant (vous suivez ?)

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 16 nov. 2004, 15:07

Je n'ai rien remarqué non plus mais quand j'y vais, c'est généralement pour voir Edita Gruberova et personne n'a envie de tousser ! Ou alors son contre-ré couvre toutes les sonneries de portable et bruits de sacs à main ?

Avatar du membre
lachlan
Ténor
Ténor
Messages : 562
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Antwerpen

Message par lachlan » 16 nov. 2004, 15:10

Il me semble que ce public est plutot discipline... La seule fois que j ai ete au Bayern, c etait pour une Flute et j ai trouve le public courtois pour ne pas dire coince.

L.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Re: Petite précision!

Message par bajazet » 16 nov. 2004, 15:14

Tantris a écrit :Selon toute vraissemblance, tu es allée au Stadttheater am Gärtnerplatz, qui est la 2e scène lyrique de Munich (comme la Volksoper de Vienne ou l'English National Opera à Londres), où l'on donne les ouvrages en allemand, avec des distributions moins prestigieuses qu'à la Bayerische Staatsoper. .
Le ténor Kobie van Rensburg est un familier de ce théâtre, où il a beaucoup chanté Mozart et du baroque italien.

Verrouillé