Poulenc-Dialogues des Carmélites-Nagano- ONP, 10/2004

Représentations
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 25 nov. 2004, 18:27

Tom a écrit :Effectivement, c'est indigne du public de huer des grands chanteurs un peu usés, ne serait-ce que par respect pour leur carrière, mais c'est aussi indigne de la part de ces chanteurs de ne pas être lucide sur leur évolution, et, s'ils veulent vraiment rester sur scène, de ne pas choisir des roles en adequation avec leur "etat" vocal.
Bien dit, Tom.
Et ccomme dirait la Maréchale, "Versteht Er nicht, wenn eine Sach' ein End hat?"
Ce n'est pas forcément au spectateur à "faire bonne mine à mauvais jeu".

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 27 nov. 2004, 20:54

A propos de ces Carmélites ? j'ai toujours entendu dire que le spectacle mis en scène par Marthe Keller (la Demoiselle d'Avignon ! :tears: ) à l'Opéra du Rhin, avec déjà P. Petibon en Constance, était remarquable. Il est sorti en DVD, je crois.
Qu'en pensez-vous si vous le connaissez ?

Avatar du membre
Tom
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 145
Enregistré le : 28 mai 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Tom » 27 nov. 2004, 21:04

La mise en scène est effectivement très belle avec une scène finale très simple et très marquante.

Coté distribution c'est assez inégal. Les points forts sont une Constance de Petibon encore plus touchante que dans la production de Bastille, la 1ère prieure de Nadine Denize est bouleversante (avec ses sifflantes si particulières!), et la seconde Prieure de Valerie Millot me plait beaucoup parce qu'elle a toute la rondeur et la bonhommie voulue tout en offrant un chant de grande qualité (dans mon souvenir...). Je ne me souviens plus de la prestation vocale (ni de l'orthographe) de Hemwige Fassbaender en Mère Marie, mais scéniquement le personnage est là!

Les points faibles sont Le Chevalier de Lawrence Dale, un peu dépassé techniquement, et surtout la Blanche grimacante de Anne-Sophie Schmidt, aussi désagréable à entendre qu'à regarder :roll: !

Voila le souvenir que j'ai gardé de la retransmission télé, qui commence à dater. Il faudra que je le revoie pour voir si je suis toujours d'accord avec moi-même!!

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 27 nov. 2004, 21:10

Hedwig Fassbender.
Grand merci, cher Tom. Oui, je garde un souvenir grimçant et vocalement minable d'A.-S. Schmidt dans le rôle de Blanche (en concert à Toulouse avec Plasson, Palmer en première prieure, Denize en Mère Marie). En plus, pour l'avoir entendue une fois interviewée, Schmidt est d'une prétention ? Passons.

Avatar du membre
Tom
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 145
Enregistré le : 28 mai 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Tom » 27 nov. 2004, 21:16

Oui, j'avais entendu ce concert à la radio... J'avais été décu par Denize en Mère Marie, mais Mme de Croissy lui va vraiment mieux!!

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 27 nov. 2004, 21:19

J'avais assisté au concert, et je garde d'abord le souvenir d'un festival de grimaces : Denize ! Pollet !! Schmidt !!! Je me suis meme choppé un fou rire à un moiment, qui s'est communiqué à ma voisine, que je ne connaissais pourtant pas, mais qui devait penser un peu comme moi.

Alors que Palmer ! Hiératique, sublime, peut-être plus impressionnante qu'à la scène.

B., cultivateur de paradoxes.

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Hélas, c'est fini

Message par faustin » 28 nov. 2004, 00:56

Je rentre de la dernière représentation de la série et ne puis m'empécher de lancer ce cri du coeur: mes amis, quel chef d'oeuvre !

Faustin

Avatar du membre
Kalinowski
Messages : 24
Enregistré le : 24 août 2004, 23:00
Localisation : Nancy
Contact :

Quelle soirée !

Message par Kalinowski » 28 nov. 2004, 09:39

J'ai également assisté à cette dernière (quelle oeuvre bouleversante...) et j'ai été fort surpris que Mme Silja ne vienne pas saluer seule...
Sinon, la salle était pleine, Mme Palmer (grandiose...) a eu droit a une superbe ovation à la fin de la première partie... On en redemande !

Avatar du membre
nina
Alto
Alto
Messages : 484
Enregistré le : 24 avr. 2004, 23:00
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Hélas, c'est fini

Message par nina » 28 nov. 2004, 11:48

faustin a écrit :Je rentre de la dernière représentation de la série et ne puis m'empécher de lancer ce cri du coeur: mes amis, quel chef d'oeuvre !

Faustin
Bon je ne suis pas allée à la dame bleue croyant que tout ODB se préparait à Haydée...j'ai adoré la MUSIQUE de Poulenc qui colle parfaitement au drame, le TEXTE de Bernanos, PALMER et PETTIBON m'ont donné la chair de poule...et étant prévenue du problème Blanche/Marie par le biais de ce forum je m'était préparée et je n'en ai pas trop souffert. Pour Blanche il y avait quelques jolie notes deci-dela et pour Marie si la voix n'y était pas, la caractérisation physique (son air de vieux chat) y était.
Oui c'est étonnant qu'elle ne soit pas venue saluer...
J'était avec une amie néophyte qui a été épouvantée par Michel Sénéchal !
je n'ai qu'une hâte: revoir cet opéra au plus vite !

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Hélas, c'est fini, sans doute pour longtemps

Message par faustin » 28 nov. 2004, 12:19

nina a écrit :
Bon je ne suis pas allée à la dame bleue croyant que tout ODB se préparait à Haydée...

....je n'ai qu'une hâte: revoir cet opéra au plus vite !
C'est vrai, je t'avais cherchée, je suis passé et repassé. On se prépare, en allant voir la dernière représentation de Dialogues des carmélites de la série qui pour moi, sera absolument inoubliable, qui teste dans mes yeux, dans mes oreilles et dans mon esprit. J'ai réussi à y faire aller mon oncle, ma tante, ma soeur, mes nièces, une grande amie et si ça avait duré plus longtemps toute ma famille qui n'est pas petite et j'ai été très aidé par un article très élogieux paru dans Familles chrétiennes.

A toute à l'heure, j'espère.

Faustin

Verrouillé