Poulenc-Dialogues des Carmélites-Nagano- ONP, 10/2004

Représentations
Avatar du membre
Kat
Ténor
Ténor
Messages : 558
Enregistré le : 04 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Message par Kat » 25 nov. 2004, 11:53

Xavier a écrit : Les spectateurs américains, au contraire, se souviennent des services rendus et, partant, restent indulgents ou mieux, fêtent les carrières exceptionnelles quand bien même l'artiste n'est plus que l'ombre de ce qu'il a été.

Je n'ai pas entendu cette série de représentations des Carmélites, mais je sais, pour avoir entendu Michel Sénéchal plusieurs fois ces derniers mois, qu'il n'est plus tout à fait capable de tenir un rôle lyrique selon les standards attendus à l'Opéra. Malgré tout, je pense que continuer à le distribuer dans des rôles de caractère, plus ou moins importants, est la moindre des choses qu'on puisse faire pour rendre un hommage constant à un artiste pareil. On lui doit bien ça !
Je n'ai jamais sifflé qui que ce soit : ma sanction reste le silence (y compris quant un chanteur se moque des spectateurs). Mais ça me fait mal au coeur de voir des artistes continuer au delà du raisonnable. Je suis navrée, mais cela finit par anéantir tous les beaux souvenir que l'on peut garder d'eux :cry: . Je comprends bien que cela doit être dramatique de devoir arrêter sa carrière, d'abandonner ce qui a été pour beaucoup une passion, tout simplement parce que la voix ne suit pas. On ne m'ôtera pas de l'esprit que l'art lyrique est avant tout la capacité de chanter. Les première étapes sont le changement de répertoire, voire de tessiture, mais après ? Cela devient pathétique. Franchement, je ne crois pas que rester en scène jusqu'à ce que mort s'en suive soit une bonne option.
Kat.

violetta
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 247
Enregistré le : 10 juin 2004, 23:00

Message par violetta » 25 nov. 2004, 12:01

je suis d'accord avec Nerone et Kat : les hommages sont une chose, mais la distribution dans un rôle à l'ONP en est une autre. Ce n'est pas rendre service au chanteur que de le distribuer ; tous les jeunes qui ne connaîtront de lui que ces prestations en garderont un souvenir lamentable ... Si le chanteur ne sait pas s'arrêter, il faut l'y aider.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 25 nov. 2004, 12:05

Je suis sûr que si la semaine prochaine, Joan Sutherland donnait un récital à Gaveau accompagnée par son mari, je délirerais autant que tous ceux qui ont vu la Callas lors de sa tournée de 1974 alors que la voix n'était plus que l'ombre d'elle-même.
D'ailleurs, lors des master-classes d'Ileana Cotrubas à Bastille, j'ai été beaucoup plus ému par ce qu'elle a chanté que par les interprétations impeccables de ses élèves. Normalement, un grand chanteur ne perd pas tout, il lui reste au moins un petit quelque chose d'unique qui fait sa personnalité.

Il faut dire que comme tout est programmé environ 4 ans à l'avance, c'est difficile de savoir dans quel état sera une voix le soir du spectacle.

Avatar du membre
Alain_B
Alto
Alto
Messages : 428
Enregistré le : 07 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Alain_B » 25 nov. 2004, 12:07

4 ans à l'avance, c'est pour les rôles titre avec des vedettes. Je ne pense pas que cela soit le cas pour les rôles secondaires.

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 25 nov. 2004, 12:08

Kat a écrit :Je n'ai jamais sifflé qui que ce soit : ma sanction reste le silence (y compris quant un chanteur se moque des spectateurs). Mais ça me fait mal au coeur de voir des artistes continuer au delà du raisonnable. Je suis navrée, mais cela finit par anéantir tous les beaux souvenir que l'on peut garder d'eux :cry: . Je comprends bien que cela doit être dramatique de devoir arrêter sa carrière, d'abandonner ce qui a été pour beaucoup une passion, tout simplement parce que la voix ne suit pas. On ne m'ôtera pas de l'esprit que l'art lyrique est avant tout la capacité de chanter. Les première étapes sont le changement de répertoire, voire de tessiture, mais après ? Cela devient pathétique. Franchement, je ne crois pas que rester en scène jusqu'à ce que mort s'en suive soit une bonne option.
Kat.
Je ne crois pas non plus que rester sur scène jusqu'au bout soit une bonne chose. Il faudrait que Michel sénéchal s'arrête. Mais je n'ai pas le coeur de le forcer et je suis même choqué qu'on veuille le virer après tout ce qu'on lui doit.

Et puis, Nerone a beau considérer l'aumonier comme un rôle essentiel (sans doute parceque c'est celui qu'il chante...) mais il ne faut quand même pas pousser ! On aurait un ténor dans l'état de Sénéchal dans Otello, Enée ou même Ottavio ou Tamino, je comprendrais qu'on le regrette amèrement, mais dans l'aumonier, faut pas pousser mémé dans les orties !

Une Silja, dans un rôle aussi essentiel que celui de Mère Marie (Rita Gorr à la création parisienne !) et distribué essentiellement parce qu'elle est l'ex-femme du mentor du directeur, je comprends, à la limite, qu'on s'en plaigne sévèrement (je n'en dirait pas autant pour son Herodias, par exemple), qu'elle que grand artiste qu'elle ait été... sous d'autres cieux.

Mais vouloir virer Sénéchal qui chante un rôle secondaire qui ne dure même pas 10 minutes alors que l'Opéra de Paris et le chant français lui doit tant, c'est digne de ceux qui ont sifflé Crespin dans les contes d'Hoffmann à Garnier en 75 ou Callas dans Norma en 64. En fait non, ce n'est pas digne, c'est indigne justement !

X

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 25 nov. 2004, 12:11

J'avais suivi la prise de rôle d'Anja Silja en Mère Marie, à Hambourg il y a environ 2 ans et les critiques avaient été très bonnes.

Elle est l'ex-femme de qui ?

Avatar du membre
Arnold
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 136
Enregistré le : 17 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Arnold » 25 nov. 2004, 12:17

Christoph von Dohnányi je crois.

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 25 nov. 2004, 12:17

Je crois qu'elle est tjrs l'épouse du chef von Dohnany

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 25 nov. 2004, 12:22

Je pense que non.

J'espère que les Lyonnais qui la verront dans les opéras de Janacek (dans des rôles de soprano) auront de meilleurs échos sur elle. J'ai un ami berlinois qui l'a vue cet été dans l'Affaire Makropoulos et il l'a trouvée fantastique.

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 25 nov. 2004, 12:31

HV a écrit :Je crois qu'elle est tjrs l'épouse du chef von Dohnany
Autant pour moi en effet. C'est l'ex Mme Cluytens et Wagner (quoi que je crois qu'elle n'était pas mariée à Wieland) mais je crois aussi qu'elle est toujours Mme Christoph von Dohnanyi.

Sur le fond de "l'affaire Sénéchal", les positions des uns et des autres sont irréductibles. Pour moi il est un principe qui dépasse l'art lyrique : on n'a pas le droit de se débarrasser des gens qui ont fait de grandes choses ou rendus de grands services, sous pretexte qu'il n'en sont plus capable. Au contraire, selon moi, on doit tout faire pour leur trouver de quoi continuer, tant qu'ils le veulent.

Maintenant, si vous pensez qu'il faut virer les vieux, quels que soient leurs états de service, dès qu'un plus jeune ferait mieux, ce n'est pas une idée sur le casting à l'opéra qui nous oppose. C'est sur la place de chacun dans la société que nous ne sommes pas d'accord.

X

Verrouillé