Haendel - Ariodante - Rousset /Hemleb - TCE, mars 2007

Représentations
Répondre
abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 15 mars 2007, 00:56

JdeB a écrit : Le seul point noir de ce spectacle c'est le choeur.
Si seulement il n'y avait que ça....

:roll:

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 mars 2007, 01:27

Pitoyables huées pour le metteur en scène et son équipe, heureusement contre-balancées par des bravos fervents. Que veulent dire ces huées? j'aimerais bien le savoir. Cette mise en scène est à la fois esthétique, originale, offre de très belles images, est pleine de fines références et de sens, les ballets sont travaillés, elle n'est pas sans humour. Certes, il y a des moments de creux, mais franchement... :roll: On hue n'importe quoi et les huées n'ont plus aucune valeur.

Je n'ai vu que la deuxième moitié de cette première, je suis un peu rassuré sur l'orchestre, que j'ai trouvé très bon (mais je connais mal cette oeuvre, seulement par l'audition du disque de Bolton). En revanche, Lalouette est catastrophique et, même si j'aime énormément cette artiste, je ne trouve pas Kirchschlager à sa place. Je détaillerai quand j'en aurai entendu plus.

Superbes Lehtipuu, Genaux, De Niese et Azzaretti, dans l'ordre décroissant.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 15 mars 2007, 01:34

Ruggero a écrit :Pitoyables huées pour le metteur en scène et son équipe, heureusement contre-balancées par des bravos fervents. Que veulent dire ces huées? j'aimerais bien le savoir. Cette mise en scène est à la fois esthétique, originale, offre de très belles images, est pleine de fines références et de sens, les ballets sont travaillés, elle n'est pas sans humour. Certes, il y a des moments de creux, mais franchement... :roll: On hue n'importe quoi et les huées n'ont plus aucune valeur.

Je n'ai vu que la deuxième moitié de cette première, je suis un peu rassuré sur l'orchestre, que j'ai trouvé très bon (mais je connais mal cette oeuvre, seulement par l'audition du disque de Bolton). En revanche, Lalouette est catastrophique et, même si j'aime énormément cette artiste, je ne trouve pas Kirchschlager à sa place. Je détaillerai quand j'en aurai entendu plus.

Superbes Lehtipuu, Genaux, De Niese et Azzaretti, dans l'ordre décroissant.

Si les huées contre Hemleb étaient exagérées et malvenues, j'ai trouvé cette production sans inspiration aucune , et même assez ridicule par moments.

Genaux est pour moi à mettre au passif du spectacle, même si elle est bien meilleure que Lalouette et Kirschlager, l'un et l'autre extrêmement mauvais.

PS : Essaie d'écouter la version Minkowski

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 mars 2007, 01:35

abaris a écrit :
PS : Essaie d'écouter la version Minkowski
Je veux bien essayer mais je ne supporte pas Von Otter. Qui fait Polinesso?
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 15 mars 2007, 01:37

Ruggero a écrit :
abaris a écrit :
PS : Essaie d'écouter la version Minkowski
Je veux bien essayer mais je ne supporte pas Von Otter.
Von Otter est un Ariodante discutable mais il y a un Polinesso du tonnerre (Podles).

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 mars 2007, 01:38

Dossier ODB Vivica GENAUX :

modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=109

Et dossier Christophe Rousset (sur Roland) :

modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=23
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 mars 2007, 01:39

abaris a écrit :
Ruggero a écrit :
abaris a écrit :
PS : Essaie d'écouter la version Minkowski
Je veux bien essayer mais je ne supporte pas Von Otter.
Von Otter est un Ariodante discutable mais il y a un Polinesso du tonnerre (Podles).
Je déteste Podles dans Haendel, c'est d'une vulgarité sans nom et la voix est trop laide. Bon, peut-être est-elle bien dans cet enregistrement mais je n'irai pas volontiers écouter un disque avec deux chanteuses que je n'aime pas. Enfin, ce n'est pas Stutzman, c'est déjà ça.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 mars 2007, 01:48

abaris a écrit :
Genaux est pour moi à mettre au passif du spectacle
C'est n'importe quoi. :prop:

:wink:
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 15 mars 2007, 01:51

Ruggero a écrit :
abaris a écrit :
Genaux est pour moi à mettre au passif du spectacle
C'est n'importe quoi. :prop:

:wink:
:devil2:

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 mars 2007, 01:53

j'ai d'ailleurs senti l'odeur de moquette fumée en discutant avec toi à l'entracte.

:rasta:
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Répondre