Haendel - Ariodante - Rousset /Hemleb - TCE, mars 2007

Représentations
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 27 mars 2007, 14:36

abaris a écrit :Au fait, tu es à Louise ce soir ? 8)
Bon, finalement je vais y aller pour aider Jeanch à avoir une place et l'entendre dire "c'est mauuuuuvaiiiiis"!

:lol: :lol: :wink:


Je me moque et je m'énerve, mais je vous aime bien, les gars! Même Renaud, au fond, si tu nous lis, tu me les casses mais je continue à te lire, vieux filou.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 27 mars 2007, 14:38

abaris a écrit :
C'était de l'ironie.
Ben peut-être mais on sent rarement dans tes critiques que, finalement, tu ne passes pas de si mauvais moments que ça. Excuse-moi, je suis un peu énervé.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 27 mars 2007, 14:41

Ruggero a écrit :
abaris a écrit :
C'était de l'ironie.
Ben peut-être mais on sent rarement dans tes critiques que, finalement, tu ne passes pas de si mauvais moments que ça. Excuse-moi, je suis un peu énervé.

Les deux précédentes critiques - Jenufa à Nantes et la Juive du 28/02- étaient globalement très positives.

Peut être que toi aussi, tu vois le verre à moitié vide.....

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 27 mars 2007, 14:42

je parle du TCE, Grand Suppôt de la Caballe Suprême.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 27 mars 2007, 14:45

C'est pas de notre faute si le TCE nous donne l'impression d'être une petite scène de province dans ses dernières prod scéniques. :mrgreen:

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 27 mars 2007, 14:53

Je te souhaite de rôtir en province pour l'éternité!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 27 mars 2007, 14:56

Ruggero a écrit :Je te souhaite de rôtir en province pour l'éternité!
Amen. 8)

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3049
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Message par EdeB » 27 mars 2007, 17:34

Ruggero a écrit :J'ajoute aussi que c'est avec une grande lassitude que je vois que les adeptes du verre à moitié vide sont incapables de voir qu'il est aussi à moitié plein. J'aime l'opéra, et même quand certaines éléments d'un spectacle me navrent, que ce soit musicalement ou visuellement, je prends sur moi pour apprécier ce qui en vaut la peine.
Itou. Je préfère regarder la globalité d'un spectacle, qui est un TOUT, et non une bande son sur laquelle s'agitent des corps sur une scène avec des objets autour ! :wink:
A ce compte-là, si je devais pinailler sur tout ce qui cloche vocalement dans un spectacle réussi, je pourrais en déduire que les fameuses Nozze "de" Strehler étaient ratées, que le Lucio Silla "de" Chéreau étaient un foirage total, que l'Armide "de" Patrice Caurier et Moshe Leiser était berkifiante car le rôle-titre était hors style etc...
Et je pourrais alors dire que je n'ai jamais assisté à une bonne représentation d'opéra de ma vie !!

Quant à critiquer certaines défaillances des chanteurs, je préfère une Ginevra bouleversante, habitée, artiste complète avec quelques stridences au 1er acte et un ou deux flous par la suite, à un chant parfaitement ennuyeux qui ne crée pas un personnage et qui ne me touche pas comme elle l'a fait ! Ou encore un Ariodante certes insuffisant pour les 2 grands airs attendus, mais dont les failles étaient complétées par l'orchestre... ce qui m'a fait penser à une version mémorable (et une des plus belles, bizarrement !) de "Popoli de' Tessaglia" par Edda Moser qui n'ayant plus les aigus nécessaires, avait fondu sa voix dans l'orchestre... J'ai d'ailleurs fait allusion à es derniers problèmes, il suffit de savoir lire entre les lignes...

PS : un des trucs auquels j'ai aussi pensé dans les images qui m'a ressuscité la mise en scène -mais pas casé dans CR !-, c'est à la peinture infâmante italienne -qui à court jusqu'au XVIe siècle, et qui fait écho à cette histoire d'ordalie.... :wink:
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 27 mars 2007, 17:39

EdeB a écrit :
Ruggero a écrit :J'ajoute aussi que c'est avec une grande lassitude que je vois que les adeptes du verre à moitié vide sont incapables de voir qu'il est aussi à moitié plein. J'aime l'opéra, et même quand certaines éléments d'un spectacle me navrent, que ce soit musicalement ou visuellement, je prends sur moi pour apprécier ce qui en vaut la peine.
Itou. Je préfère regarder la globalité d'un spectacle, qui est un TOUT, et non une bande son sur laquelle s'agitent des corps sur une scène avec des objets autour ! :wink:
Dans ce cas, pourquoi partir à l'entracte ? :wink:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21850
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 27 mars 2007, 17:41

parce que son mari s'ennuie et a faim
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre