La Betulia Liberata, Harnoncourt, Pleyel, 30/01/07

Représentations
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

La Betulia Liberata, Harnoncourt, Pleyel, 30/01/07

Message par Ruggero » 31 janv. 2007, 00:57

Concentus Musicus Wien / Harnoncourt
Mozart / La Betulia liberata
30/01/2007
Salle Pleyel

Concentus Musicus Wien
Arnold Schoenberg Chor

Nikolaus Harnoncourt : direction

Jeremy Ovenden : ténor (Ozia)
Marijana Mijanovic : alto (Giuditta)
Luba Orgonasova : soprano (Amital)
Georg Zeppenfeld : basse (Achior)
Eva Liebau : soprano (Cabri)
Elisabeth von Magnus : soprano (Carmi)



J'attends avec impatience le CR de EdeB! :D

J'ai trouvé l'oeuvre profondément ennuyeuse, peut-être est-ce à cause des tempi d'Harnoncourt qui m'ont paru très lents (mais je découvrais la partition), notamment pour les parties de Giuditta.
Magnifique orchestre, superbe choeur. On ne les reverra pas de sitôt à Paris, même si le chef m'a dit que la salle lui plaisait beaucoup acoustiquement, contrairement aux autres salles parisiennes.

Les solistes sont dans l'ensemble très bons, notamment Mijanovic et Orgonasova. Zeppenfeld est moins dans son élément que dans le II de Tristan au TCE en juin dernier.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

tuano
Basse
Basse
Messages : 9362
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 31 janv. 2007, 01:29

J'ai offert une place à un ODBien, j'espère qu'il fera un compte-rendu ici.

:)

Binbin
Alto
Alto
Messages : 418
Enregistré le : 20 nov. 2006, 00:00
Contact :

Message par Binbin » 31 janv. 2007, 01:44

Je suis parfaitement d'accord sur ton analyse.

Il n'y a pas vraiment de continuité dans l'oeuvre et on a l'impression d'un amoncellement d'air sans grand rapport les uns avec les autres.

Je n'ai pas trouvé les tempi trop lent. C'est lent mais c'est en rapport avec le style de l'oeuvre. J'ai souvent entendu de l'opera seria joué très lentement.


L'orchestre et le choeur sont vraiment magnifique : enfin de vrais attaques, des coupures nettes et des fins de phrases très propres.

Les solistes sont de bons niveau à quelques petites réserves. J'ai été impressionné par la technique d'Orgonasova. La voix est un peu usée mais quelle musicalité et quelle maitrise. Mijanovic possède une très jolie voix et maitrise tout le registre d'alto. Elle manque un peu de puissance et risque de souffrir dans The Rake's Progress l'année prochaine (si la production a lieu à Bastille).
Par contre j'ai trouvé E. von Magnus 3 crans en dessous. Elle s'engage mais elle souffre de la comparaison.
J'ai bien aimé Zeppenfeld (c'est si rare des basses correctes). Enfin j'ai un avis mitigé sur Ovenden. Il a une jolie voix mais j'ai l'impression qu'il ne connait pas le sens du mot projection. On a l'impression qu'il a oublié qu'il doit traverser l'orchestre et que le son doit aller jusqu'en haut du 2e balcon. Au 15e rang de l'orchestre et en face, il était parfois couvert et un ami qui était au 1er balcon m'a dit qu'il était en permanence couvert. Celà s'est amélioré à la 2e partie mais ce n'était pas encore ça.


Sinon, on pourra remarquer la qualité du public. Enfin des spectateurs qui ont découvert que l'on n'applaudit pas toutes les 5 minutes et que l'on évite de tousser au milieu des airs.

vigie
Alto
Alto
Messages : 377
Enregistré le : 17 août 2004, 23:00

Message par vigie » 31 janv. 2007, 08:22

Binbin a écrit :
L'orchestre et le choeur sont vraiment magnifique : enfin de vrais attaques, des coupures nettes et des fins de phrases très propres.
Exactement ça. et quelle intensité, quelle profondeur, quelle densité !!! Si je m'emportais je dirais que c'est plutôt dans la stratosphère là où un récent requiem au TCE avait laissé un amer goût de paquerette

"Enfin j'ai un avis mitigé sur Ovenden. Il a une jolie voix mais j'ai l'impression qu'il ne connait pas le sens du mot projection. On a l'impression qu'il a oublié qu'il doit traverser l'orchestre et que le son doit aller jusqu'en haut du 2e balcon."

Ben j'étais au 2ème balcon (certes de côté donc pas très loin de la verticale de l'orchestre) et je n'ai pas eu du tout la même impression. La faute à la salle ?

C'est vrai que l'oeuvre, très Gluckienne dans ses accents (1771, on est en plein dedans) manque peut etre de souffle et souffre de quelques longueurs, mais quel bonheur d'entendre un tel niveau d'orchestre et de choeur à Paris !!!

Une bien belle soirée :D :D :D

meteosat
Ténor
Ténor
Messages : 862
Enregistré le : 09 mai 2005, 23:00

Message par meteosat » 31 janv. 2007, 08:38

IL y a des très beaux moments dans l'oeuvre, l'ouverture, les choeurs, mais tout ne tient pas la comparaison et ne vaut pas Mitridate de la même époque.

Quant à Harnoncourt et son orchestre, c'était inoubliable j'ai trouvé, ils sont inimitables dans les oeuvres de jeunesse de Mozart. On ne peut qu'espérer leur retour à Paris.

Une petite photo (floue et loin)


Image

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 31 janv. 2007, 14:19

vigie a écrit : Ben j'étais au 2ème balcon (certes de côté donc pas très loin de la verticale de l'orchestre) et je n'ai pas eu du tout la même impression. La faute à la salle ?
Je pense que les nuances d'Harnoncourt, étalées entre le ppp et le mezzo forte, ont contribué au fait que les chanteurs étaient plus audibles que d'habitude. Par contre, je plains ceux qui assisteront au Vaisseau Fantôme, qui sera interprété dans une version semi-scénique, les chanteurs tourneront donc le dos la moitié du temps, ce sera insupportable, avec en plus un orchestre moderne, aux effectifs lourds et avec des une grande présence dans le forte.
bonne chance.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1115
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Message par xavierscriabine » 31 janv. 2007, 14:48

tuano a écrit :J'ai offert une place à un ODBien, j'espère qu'il fera un compte-rendu ici.

:)
:D :wink:

Alors cette Betulia liberata: c'est pas mal, c'est sûr, surtout pour un gamin de 15 ans! :shock:
Déjà un certain sens du drame, même si tout n'est pas parfait, il y a notamment des longueurs, honnêtement j'ai décroché par moments...
Il y a quelques airs superbes, des choeurs réussis, mais aussi des récitatifs qui se ressemblent un peu tous...

L'orchestre d'Harnoncourt sonne superbement, rien à y redire.
Le choeur était très beau à l'exception de quelques attaques un peu ratées. (les ténors! Grr...)

Un coup de coeur personnel pour la jeune Eva Liebau, voix exceptionnelle, vraiment très belle, j'en ai presque frissonné. En plus son air dans la première partie de l'oeuvre était peut-être le plus beau.
Jeremy Ovenden, bon ténor léger, joli timbre, vocalises bien assurées; mais je ne suis pas enthousiaste.
Zeppenfeld, superbe basse que j'avais déjà pu admirer l'année dernière en Roi Märke, toujours très imposant.
Orgonasova, voix chaude et maîtrisée, mais pas très "jeune".
Enfin Marijana Mijanovic, remarquable de présence et d'homogénéité, mais c'est un genre de voix que je n'aime pas beaucoup: contralto très claire, qui fait donc penser à une voix un peu androgyne, voire à un contre-ténor.
Le problème étant que du 1er balcon de cette salle Pleyel, on est un peu frustrés par ce qu'on entend, on a l'impression de n'entendre que des voix très légères...

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 31 janv. 2007, 14:55

oui, Mijanovic a une voix de contre-ténor, c'est très troublant. Des copains l'ont écoutée dans Jules César (Archiv) à l'aveugle et étaient très étonné que je leur dise que c'était une femme.

Je me demande comment vous faîtes pour pouvoir parler des "seconds rôles", avec le livret indigent dont on disposait, je suis incapable de dire comment (c'est-à-dire quand!) a chanté une telle ou une autre. Le résumé proposé dans le programme était pour le moins élliptique...
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4093
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 31 janv. 2007, 19:12

xavierscriabine a écrit :
tuano a écrit :J'ai offert une place à un ODBien, j'espère qu'il fera un compte-rendu ici.

:)
:D :wink:

Alors cette Betulia liberata: c'est pas mal, c'est sûr, surtout pour un gamin de 15 ans! :shock:
Déjà un certain sens du drame, même si tout n'est pas parfait, il y a notamment des longueurs, honnêtement j'ai décroché par moments...
Il y a quelques airs superbes, des choeurs réussis, mais aussi des récitatifs qui se ressemblent un peu tous...

L'orchestre d'Harnoncourt sonne superbement, rien à y redire.
Le choeur était très beau à l'exception de quelques attaques un peu ratées. (les ténors! Grr...)

Un coup de coeur personnel pour la jeune Eva Liebau, voix exceptionnelle, vraiment très belle, j'en ai presque frissonné. En plus son air dans la première partie de l'oeuvre était peut-être le plus beau.
Jeremy Ovenden, bon ténor léger, joli timbre, vocalises bien assurées; mais je ne suis pas enthousiaste.
Zeppenfeld, superbe basse que j'avais déjà pu admirer l'année dernière en Roi Märke, toujours très imposant.
Orgonasova, voix chaude et maîtrisée, mais pas très "jeune".
Enfin Marijana Mijanovic, remarquable de présence et d'homogénéité, mais c'est un genre de voix que je n'aime pas beaucoup: contralto très claire, qui fait donc penser à une voix un peu androgyne, voire à un contre-ténor.
Le problème étant que du 1er balcon de cette salle Pleyel, on est un peu frustrés par ce qu'on entend, on a l'impression de n'entendre que des voix très légères...
Rien a ajouter.
Moi aussi la jeune Eva Liebau m'a tapé dans l'oreille. J'ai mis un moment à savoir qui chantait car, comme le déplore Ruggero, le programme était vide !! :evil: Alors j'ai procédé par élimination.

Et quel orchestre !! :D

Binbin
Alto
Alto
Messages : 418
Enregistré le : 20 nov. 2006, 00:00
Contact :

Message par Binbin » 31 janv. 2007, 20:31

C'était assez simple. IL n'y avait que 3 sopranos. Quand on en connait une (Orgonasova), il en reste 2 et si on lit un peu les surtitrage, au bout d'un certain temps, on arrive à savoir qui est qui.

Répondre