La Sonnambula, Pido - Dessay, TCE, 12/11/2006

Représentations
giuliagrisi
Messages : 36
Enregistré le : 06 nov. 2005, 00:00
Localisation : italy

Message par giuliagrisi » 15 nov. 2006, 12:46

jean-didier a écrit :
giuliagrisi a écrit :
Anche l'edizione critica qui adottata sembra avere il finale I abbassato, per evitare i do tenuti scoperti.
non non elle a bien chanté le finale dans la tonalité orignale (la bémol) avec les do tenus à l'unisson avec Lisa.

Chiedo scusa ma ho riportato la dichiarazione di Francesco Meli sul forum italiano Operaclick:
http://www.operaclick.com/forum/viewtop ... c&start=75
"FM
Nell' edizione critica ci sono diverse modifiche apportate allo spartito tradizionale, quello in commercio per interderci, che vi andrò a elencare:
1) le modifiche inerenti il libretto sono praticamente inesistenti, qualche piccola parola qua e là;
2) "Prendi l' anel ti dono" e il duettino seguente " Ah vorrei trovar parole" e scritto mezzo tono sotto;
3) il finale del primo atto da "Non più nozze" è mezzo tono più basso fino alla fine delle stesso;
4) "Tutto è sciolto" e "Pasci il guardo" sono un tono sotto, la cabeletta "Ah perchè non posso odiarti" è invece nella tonalità tradizionale;
il resto dello spartito è dal punto di vista musicale, a parte qualche notina diversa, identico a tutte la altre sonnambule in circolazione;"

Meli confronta l'edizione cantata in questa occasione con l'edizione Ricordi tradizionale. Il finale I è stataop eseguito mezzo tono sotto ( si nat e non do tenuti per Amina ).
Spero che qualcuno che ha assistito alla rappresentazione possa chiarire.

giuliagrisi
Messages : 36
Enregistré le : 06 nov. 2005, 00:00
Localisation : italy

Message par giuliagrisi » 15 nov. 2006, 12:57

kumquat a écrit :. Je persiste toutefois à trouver son timbre exagérement clair. La voix de Gruberova a plus de tranchant que la sienne. Mais est-elle une référence dans Amina ?

Ma chanteuse préférée dans ce rôle, c'est Sutherland première version. C'est peut-être pour cela que je trouve que Dessay manque un peu de corps !!!
Io penso che la voce che tu definisci Clair ( chiara ) non sia un problema. Io credo che in realtà ci sia un problema di immascheramento del suono della voce della Dessay. La posizione è bassa, più bassa della maschera, perciò il suono ti sembra chiaro.
Da questo problema tecnico deriva la difficoltà di trovare colori per la voce. La Serra aveva una voce chiarissima e leggerissima, ma aveva molti colori perchè la voce era correttamente immascherata.
Tutti i problemi vocali della Dessay sembrano venire dal poco sostegno della voce, che è sempre bassa. Spesso il soprano francese forza e grida in alto per questo motivo. La sua tendenza è quella di usare la gola e non la maschera da molto tempo, direi da dopo il primo disco di arie Mozartiane.
Tra il primo ed il secondo recital per EMI si sente un cambio chiaro nel modo di cantare.

Certo, anche io preferisco Joan Sutherland, per la qualità timbrica. Però la Sutherland aveva voce più corposa ed importante, era un lirico di coloratura, non un leggero.
In tessiture centrali come questa una voce più ampia e ricca di armonici al centro suona certamente meglio e risulta meno pigolante. In fondo per Giuditta Pasta Bellini scrisse la Norma e Donizetti la Bolena, quindi è chiaro perchè sembrano preferibili voci più robuste dei soprani leggeri.
Il soprano leggero canta Sonnambula perchè è il carattere del personaggio adatto al timbro vocale, non il peso specifico del mezzo vocale.

Avatar du membre
meduse
Soprano
Soprano
Messages : 53
Enregistré le : 29 oct. 2004, 23:00

Message par meduse » 15 nov. 2006, 15:23

Est-ce que quelqu'un peut traduire précisément ce que dit notre forumeur italien car le peu que je comprends me paraît hyper intéressant et j'aimerai bien en savoir plus ? D'avance merci

giuliagrisi
Messages : 36
Enregistré le : 06 nov. 2005, 00:00
Localisation : italy

Message par giuliagrisi » 15 nov. 2006, 15:37

meduse a écrit :Est-ce que quelqu'un peut traduire précisément ce que dit notre forumeur italien car le peu que je comprends me paraît hyper intéressant et j'aimerai bien en savoir plus ? D'avance merci

scusami ma non so scrivere in francese

tuano
Basse
Basse
Messages : 9360
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 15 nov. 2006, 15:53

Il vaut mieux que personne ne traduise car la dernière fois que c'est arrivé, ça a été mal traduit et tout le monde s'est mis à discuter sur des choses que personne n'avait en réalité écrites !

Une précision sinon : les "non-variations" dans le premier couplet de la cabalette finale sont telles qu'elles sont écrites par Bellini dans la partition originale. C'est en tout cas ce qui est écrit dans le CD Bel Canto de Renée Fleming, qui chante la même chose que Natalie Dessay à ce moment-là.
La version traditionnelle que tout le monde connaît serait ultérieure et pas de Bellini, voire destinée à être une variation ornée de la reprise finale.

giuliagrisi
Messages : 36
Enregistré le : 06 nov. 2005, 00:00
Localisation : italy

Message par giuliagrisi » 15 nov. 2006, 21:46

TRADUZIONE

Le fait d’avoir un timbre clair n’est pas un problème, à mon avis. Je pense, en fait, que le problème majeur dans la voix de Dessay est le placement du son, toujours un peu engorgé: c’est pour cela qu’il manque d’harmoniques et paraît clair. Le manque de soutien engendre chez Dessay une incapacité à avoir une palette de couleurs dans la voix, ce qui n’était pas le cas de Luciana Serra, par exemple ; cette dernière avait, il est vrai, un timbre très clair et léger, mais son placement était correct. Tous les problèmes vocaux de Dessay semblent lui venir d’un défaut de soutien de la voix, qui, dans les aigus, sonne forcée, presque criée ; elle à tendance à utiliser sa voix de gorge, sans la placer correctement dans le “masque”, et ce depuis son tout premier album d’Airs de Concert de Mozart.

Bien entendu, pour la qualité du timbre, je préfère Joan Sutherland, qui, au demeurant, n’était pas un soprano léger, comme Natalie Dessay, mais un lyrique-colorature à la voix plus charnue et volumineuse. Pour satisfaire à une tessiture assez centrale, comme celle d’Amina, une voix plus étoffée dans le médium serait plus indiquée, car on éviterait ainsi le côté un peu sémillant qu’un timbre trop léger lui donne. D’ailleurs le rôle avait été conçu pour Giuditta Pasta, pour qui Bellini avait auparavant écrit Norma et Donizetti, Anna Bolena, ce qui prouve que, dans ces rôles, une voix corsée est préférable à une légère. Si les sopranos légers se sont approprié le rôle c’est plus pour des raisons de vraisemblance du timbre que pour une réelle adéquation à ses requêtes vocales.

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 15 nov. 2006, 22:31

giuliagrisi a écrit :TRADUZIONE

Le fait d’avoir un timbre clair n’est pas un problème, à mon avis. Je pense, en fait, que le problème majeur dans la voix de Dessay est le placement du son, toujours un peu engorgé: c’est pour cela qu’il manque d’harmoniques et paraît clair. Le manque de soutien engendre chez Dessay une incapacité à avoir une palette de couleurs dans la voix, ce qui n’était pas le cas de Luciana Serra, par exemple ; cette dernière avait, il est vrai, un timbre très clair et léger, mais son placement était correct. Tous les problèmes vocaux de Dessay semblent lui venir d’un défaut de soutien de la voix, qui, dans les aigus, sonne forcée, presque criée ; elle à tendance à utiliser sa voix de gorge, sans la placer correctement dans le “masque”, et ce depuis son tout premier album d’Airs de Concert de Mozart.

Bien entendu, pour la qualité du timbre, je préfère Joan Sutherland, qui, au demeurant, n’était pas un soprano léger, comme Natalie Dessay, mais un lyrique-colorature à la voix plus charnue et volumineuse. Pour satisfaire à une tessiture assez centrale, comme celle d’Amina, une voix plus étoffée dans le médium serait plus indiquée, car on éviterait ainsi le côté un peu sémillant qu’un timbre trop léger lui donne. D’ailleurs le rôle avait été conçu pour Giuditta Pasta, pour qui Bellini avait auparavant écrit Norma et Donizetti, Anna Bolena, ce qui prouve que, dans ces rôles, une voix corsée est préférable à une légère. Si les sopranos légers se sont approprié le rôle c’est plus pour des raisons de vraisemblance du timbre que pour une réelle adéquation à ses requêtes vocales.
:cheers: Bravissima! Vedo che sei sempre in gradissima forma!

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 17 nov. 2006, 17:01

Bravo, Grisi pour la finesse de l'analyse : c'était ce que j'avais ressenti dans Lucia, sans pouvoir l'exprimer.

Pour en revenir à cette Somnambule, à la lecture des commentaires des ODbiens (je n'ai pas encore lu de critique), j'en viens à ne plus regretter de ne pas avoir eu des places pour ce concert : est-ce que ça a été enregistré, et donc diffusé plus tard ?

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Message par jean-didier » 17 nov. 2006, 17:05

la Somnambule doit être retransmise le samedi 2 décembre sur France musique, mais je crois que ça sera une soirée de Lyon. il y aura aussi une diffusion CD (avec des reprises en studio ?)

Avatar du membre
PH
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 114
Enregistré le : 11 oct. 2004, 23:00
Contact :

Message par PH » 17 nov. 2006, 17:55

la soiree retransmise est bien une de lyon et le cd sera compose en grande partie des 3 versions live enregistrees (generale +2 representations) le tout corrigé par 2 jours de "patch" (lundi et mardi)

PH

Répondre