Le voyage à Reims via Saint Petersbourg - Châtelet - 12/05

Représentations
Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2130
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 14 déc. 2005, 21:33

Thierry a écrit :N'y avait t il pas eu début 90 au TCE un Viaggio???
si, en 92 ou 93, la production de Pesaro figurait dans le programme du TCE mais cela a été annulé quelques mois avant les repréésentations. Le prix des places était très cher.

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 15 déc. 2005, 13:18

J'ai vu récemment la production de Pesaro à Bruxelles. Le spectacle vieillit bien. Les chanteurs étaient moyens, les meilleurs étaient dell'oste en Folleville et Taliento en Corinna, les hommes assez peu virtuoses.
J'ai trouvé la boutique de l'opéra de la Monnaie étonnamment riche, et les places tout en haut à 18 euros très correctes.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: Le voyage à Reims via Saint Petersbourg - Châtelet - 12/

Message par tuano » 15 déc. 2005, 20:53

Verseau a écrit : Je pense que le choix du viaggio est une bonne idée pour tourner avec une troupe. L?esprit d?équipe me semble primordial dans un opéra qui distribue quinze rôles...
Je suis d'accord. Cela permet à tous les solistes de briller (ou au moins d'essayer...). De toute façon, ce n'est pas Paris qui produirait cette oeuvre alors...
Si on veut du russe par les Russes, il y a eu le Nez, Boris... Ce n'est pas comme si le Mariinsky n'était venu que pour présenter du Rossini. Si on compte les concerts et les ballets de Tchaïkovsky, on constate qu'ils ont principalement présenté un programme russe.

J'ai beaucoup apprécié la représentation. Il faut dire que je ne fais pas partie des nostalgiques de la production de Pesaro. Le live de Vienne diffusé à la télé m'avait franchement ennuyé, je me demande comment j'avais fait pour regarder jusqu'au bout. Je suis beaucoup plus réceptif à l'oeuvre désormais.

J'ai certainement eu la "seconde" distribution, pas toujours idéale (il faudrait dire au Libenskof de Mkhaïl Latichev de faire ses aigus en voix de tête !) mais parfois excellente, surtout du côté des dames, aux timbres différenciés et tout à fait ravissants : Irina Vassilieva (Corinna), Elena Gorchounova (Folleville), Oxana Chilova (Mme Cortese, très applaudie) et Elena Tsvetkova (Melibea). Mention spéciale au Don Alvaro de Vladimir Tioulpanov (qui porte très bien son costume de cuir !) et au Belfiore de Dmitri Voropaev.

Il reste une représentation demain : allez-y ! N'hésitez pas à prendre une place de côté dite à visibilité réduite car les solistes sont de toute manière soit dans la salle, soit au milieu du parterre, soit à l'avant-scène, donc je pense que la visibilité est meilleure que d'habitude pour les places pas chères.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21850
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 16 déc. 2005, 09:53

Christopher a écrit :
Thierry a écrit :N'y avait t il pas eu début 90 au TCE un Viaggio???
si, en 92 ou 93, la production de Pesaro figurait dans le programme du TCE mais cela a été annulé quelques mois avant les repréésentations. Le prix des places était très cher.
C'était prévu en février 92 . C'est la ville de Ferrare qui a hérité de ce très beau spectacle avec une guest-star de luxe...

20, 22, 24 et 26 février 1992, Ferrare, Abbado / Ronconi, Studer, Gasdia, Cuberli / Fabbricini, Valentini-Terrani, Lopardo, Matteuzzi, Gallo, Raimondi, Dara, Chausson et ....P. Domingo (Charles X, rôle muet)


Jérôme qui avait cassé sa tirelire pour le TCE
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

giacomo
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 175
Enregistré le : 02 févr. 2005, 00:00

Message par giacomo » 16 déc. 2005, 10:11

j' etais a la representation de jeudi apres midi et j' ai passe un formidable moment. tres bonne idee l' entree des artistes par la salle. ils sont jeunes et beaux et l' arrivee de Gergiev royale.
mise en scene efficace avec peu de moyens et un bravo special aux costumes.
vocalement c'etait tres satisfaisant et parfois tres tres bien( mme cortese /oxana chilova corina/ irina vassilieva folleville/ elena gorchounova et tous en fait ) petite reserve pour libenskof / mikail latichev
beau timbre mais mal a l' aise dans les vocalises et melibea / elena tsvetkova qui manque de projection et de force. elle a par contre le timbre ideal pour le role. sans oublier antonio petit role mais basse formidable.
pourquoi avoir coupe la scene de lord sidney presque a la fin de l' acte 1 " soavi e teneri..." et le choeur superbe qui le precede?
un grand bravo a l' orchestre et a son chef meme si son emplacement en fond de scene ne permettait pas d' entendre toutes les finesses et donnait de temps en temps ( mais tres peu ) quelques decalages avec les voix.
au final une belle representation d' opera avec un vrai esprit d' equipe de la jeunesse et rossini etait bien la.
allez y ce soir ( avec une autre distribution je crois ) ca vous gonflera le moral.

yoshi
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 13 déc. 2004, 00:00

Re: Le voyage à Reims via Saint Petersbourg - Châtelet - 12/

Message par yoshi » 16 déc. 2005, 15:08

tuano a écrit :
Verseau a écrit : Je pense que le choix du viaggio est une bonne idée pour tourner avec une troupe. L?esprit d?équipe me semble primordial dans un opéra qui distribue quinze rôles...
Je suis d'accord.
Super l'esprit d'épique mais en 1825 l'équipe s'appelait Pasta, Donizelli, Bordogni, Cinti-Damoreau, Pellegrini, Levasseur, Zuchelli, Mombelli... et devait s'approcher un peu plus de la "troupe" de Pesaro en 1984 que de l' "Académie" du Mariinsky.
On peut être sympathique et pas génial, j'ai trouvé le spectacle très très sympathique et amusant (surtout le travail d'Alain Maratrat même si du deuxième balcon à gauche je n'en a vu que la moitié apparamment car j'entendais rire les gens du parterre sans savoir pourquoi) mais pas tellement génial (surtout Valery Gergiev méconnaissable, les sopranos qui chantaient n'importe quoi et les coupures incroyables).
Je suis sorti content et de bonne humeur mais en me disant qu'il serait temps qu'on monte un vrai "Viaggio a Reims" à Paris qui est quand même sa ville.
Yo

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 877
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le voyage à Reims via Saint Petersbourg - Châtelet - 12/

Message par doudou » 16 déc. 2005, 17:35

yoshi a écrit :
tuano a écrit :
Verseau a écrit : Je pense que le choix du viaggio est une bonne idée pour tourner avec une troupe. L?esprit d?équipe me semble primordial dans un opéra qui distribue quinze rôles...
Je suis d'accord.
Super l'esprit d'épique mais en 1825 l'équipe s'appelait Pasta, Donizelli, Bordogni, Cinti-Damoreau, Pellegrini, Levasseur, Zuchelli, Mombelli... et devait s'approcher un peu plus de la "troupe" de Pesaro en 1984 que de l' "Académie" du Mariinsky.
On peut être sympathique et pas génial, j'ai trouvé le spectacle très très sympathique et amusant (surtout le travail d'Alain Maratrat même si du deuxième balcon à gauche je n'en a vu que la moitié apparamment car j'entendais rire les gens du parterre sans savoir pourquoi) mais pas tellement génial (surtout Valery Gergiev méconnaissable, les sopranos qui chantaient n'importe quoi et les coupures incroyables).
Je suis sorti content et de bonne humeur mais en me disant qu'il serait temps qu'on monte un vrai "Viaggio a Reims" à Paris qui est quand même sa ville.
Yo
La Ville du Voyage à Reims c'est Plombière ! :D
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 16 déc. 2005, 18:41

Je trouve ça un peu agaçant que ceux qui prétendent aimer le plus cette oeuvre ici sont en fait ceux qui argumentent le plus en faveur de son absence des programmations de la capitale ! C'est une évidence de dire que la jeune troupe du Mariinsky n'est pas constitué de la crème du chant rossinien. Et alors ?

Que ceux qui étaient à Pesaro dans les années 80 ou même que ceux qui étaient à Monaco il y a peu de temps préfèrent rester sur leurs souvenirs est totalement compréhensible. Moi-même je ne sais pas si je reverrais un jour Le Couronnement de Poppée ou Nabucco, après les représentations exceptionnelles que j'ai eu la chance de voir. Cependant, je ne vais pas me mettre à descendre les productions de cet opéra qui se font. Je n'en vois vraiment pas l'utilité ! Surtout que les distributions rossiniennes qu'on a vues à Paris ces dernières années n'étaient pas toujours à la hauteur.

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 877
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 16 déc. 2005, 18:58

tuano a écrit :Je trouve ça un peu agaçant que ceux qui prétendent aimer le plus cette oeuvre ici sont en fait ceux qui argumentent le plus en faveur de son absence des programmations de la capitale ! C'est une évidence de dire que la jeune troupe du Mariinsky n'est pas constitué de la crème du chant rossinien. Et alors ?
Comme c'est évident il ne faut pas le dire ? Moi je trouve que ca va mieux en le disant. L'ouvrage est vocalement exigeant et il est hardi de le confier à des jeunes chanteurs (mais pas interdit) Image
tuano a écrit :Que ceux qui étaient à Pesaro dans les années 80 ou même que ceux qui étaient à Monaco il y a peu de temps préfèrent rester sur leurs souvenirs est totalement compréhensible. Moi-même je ne sais pas si je reverrais un jour Le Couronnement de Poppée ou Nabucco, après les représentations exceptionnelles que j'ai eu la chance de voir. Cependant, je ne vais pas me mettre à descendre les productions de cet opéra qui se font. Je n'en vois vraiment pas l'utilité ! Surtout que les distributions rossiniennes qu'on a vues à Paris ces dernières années n'étaient pas toujours à la hauteur.
Je ne trouve pas que les opinions exprimées ici descende la production. Elles sont plutôt positives. Et les réserves exprimées sur les chanteurs du Mariinsky étaient plutôt motivées et nullement a priori.
Mon Tuano tu as oublié tes gouttes ce matin ?
Image
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 17 déc. 2005, 12:00

Il sont affreux, tes smileys géants ! J'avais déjà du mal à m'habituer aux anciens, alors ceux-là... :cry:

C'est difficile de discuter tous les deux des chanteurs car nous n'avons pas vu les mêmes !

Cependant, tu commences ton compte-rendu en t'interrogeant sur le choix de la programmation de cette oeuvre, sans la trouver justifiée. Voici le type d'argument donné pour qu'on ne monte pas de nouvelle production du Voyage.

Répondre