Un nouveau chef pour Cosi à Garnier ?

Représentations
Répondre
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14667
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 07 sept. 2005, 07:18

Ariadne a écrit :Ceux qui conspuent les affreux musiciens qui ont chassé ce pauvre Harding, ont-ils un instant envisagé que ce monsieur pouvait être une diva prétentieuse et exigeante , qui préfère claquer la porte plutôt que d'engager un dialogue constructif ?
On rêve ! Et les musiciens de l'Opéra, ils ne se comportent pas comme des divas ?
Sauf qu'il n'y a qu'eux pour se reconnaître comme tels !

J'imagine la situation chez les gens normaux ; "Ah non, nous n'allons pas en réunion de service, le nouveau patron de la direction ne nous semble pas compétent : c'est ancien de chez SFR et nous on est habitué à travailler avec des gens de France Telecom".
Mais réveillez-vous cinq minutes !!!

Dans le monde réel, on commence par changer les joueurs avant de changer le capitaine de l'équipe.

Hallucinant cette France à deux vitesses : d'un côté des privilégiés qui peuvent tout se permettre car ils ne se feront jamais virer, de l'autre le monde au quotidien.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21775
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 07 sept. 2005, 07:56

Tout à fait d'accord avec l'analyse de P Carrerotti.

On est tellement tristes de ce fait accompli qu'on pense à revendre nos places d'abonnement.
Quand on a eu la grande chance de voir ce spectacle exceptionnel à Aix dans des conditions de rêve, on ne va pas se traîner pour écouter un chef que l'on n'aime pas massacrer ce spectacle (le travail sur les récitatifs était remarquable et je doute qu'un rafistolage de dernière minute atteigne les sommets auxquels on était parvenus.) Même si je n'ai pas aimé la direction d'Harding qui m'a beaucoup déçue, on ne peut nier la synergie avec la mise en scène et le travail collectif ainsi mis à mal.

Emmanuelle (et Jérôme.)

Wallis_Simpson
Messages : 1
Enregistré le : 06 sept. 2005, 23:00

Message par Wallis_Simpson » 07 sept. 2005, 09:13

PlacidoCarrerotti a écrit : Dans le monde réel, on commence par changer les joueurs avant de changer le capitaine de l'équipe.
Bon sang mais c'est bien sûr, cher Placido!
Dans le monde réel on aurait licencié collectivement l'orchestre, immédiatement remplacé par des plombiers polonais!
Dans le monde hyperréel on aurait même délocalisé l'Opéra de Paris au Sri Lanka... 8)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14667
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 07 sept. 2005, 09:39

Wallis_Simpson a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit : Dans le monde réel, on commence par changer les joueurs avant de changer le capitaine de l'équipe.
Bon sang mais c'est bien sûr, cher Placido!
Dans le monde réel on aurait licencié collectivement l'orchestre, immédiatement remplacé par des plombiers polonais!
Dans le monde hyperréel on aurait même délocalisé l'Opéra de Paris au Sri Lanka... 8)
C'est tellement outrancier comme interprétation de mes propos qu'on dirait du Karl Zéro.

Dans le monde réel, ça ne se serait tout bonnement pas passé parce que le mec qui se lève tous les matins pour aller bosser et qui connait la valeur de ce qu'il gagne par l'effort qu'il a fait pour l'obtenir, n'a pas ce comportement de diva gâtée et hyper protégée.

Je peux pleurer sur le sort d'un ouvrier au chômage dans un bassin minier mais tu auras du mal à me faire plaindre les musiciens de l'Opéra de Paris qui ont des vapeurs à l'idée de travailler avec Harding.

Ceci dit, je peux tout à fait imaginer (je dis bien : imaginer) qu'Harding soit imbuvable : gueule d'ange et nationalité britannique (qui lui valent d'être poussé par les multinationales du disque), déclaration d'amour de décideurs en vue comme Lissner ("Ce n'est pas tous les jours qu'on assiste à la naissance d'un chef" disait le programme de la "Traviata" d'Aix : on a vu), etc... la tête vous tournerait à moins.
Mais ce n'est pas à l'orchestre de l'Opéra de jouer les justiciers, quand bien même l'incompétence d'Harding serait la cause réelle de leur fronde (parce qu'ils en ont fait aussi dégager des compétents !).

BTW, peut-être faut-il licencier collectivement l'orchestre de manière périodique ? 8O Après tout, le dernier nettoyage nous avait valu les années Liebermann :D
Bon sang mais c'est bien sûr : l'orchestre de l'Opéra aime qu'on le violente :Jumpy: !

Répondre