Rossini – Il Barbiere di Siviglia – Pionnier / Pelly- Tours- 01&02/2020

Représentations
Répondre
LeRougeEtLeNoir
Soprano
Soprano
Messages : 67
Enregistré le : 30 avr. 2015, 11:48

Rossini – Il Barbiere di Siviglia – Pionnier / Pelly- Tours- 01&02/2020

Message par LeRougeEtLeNoir » 01 févr. 2020, 13:06

"Un ébouriffant Barbier, avec du bonheur à la clef"
La Nouvelle République

"Élégant, inventif, jouissif, délirant… Le « Barbier de Séville » de Rossini sera encore donné demain à l’Opéra de Tours. Mise en scène, voix, décor et orchestre, tout dans cette production est jubilation.
Coloré, tendre, pétillant, de la fosse jaillit sous la baguette de Benjamin Pionnier un feu d’artifice qui fait scintiller toutes les facettes de la musique de Rossini. Que la musique soit le cœur même de l’œuvre, le décor imaginé par le metteur en scène Laurent Pelly le rappelle avec beaucoup d’élégance, dans ces gigantesques feuilles de papier à musique qui sont tour à tour maison, salon de chant ou jardin arrosé d’un déluge de notes.
Courant sur les portées, surgissant des rouleaux de partitions, notant une romance, Guillaume Andrieux prête sa voix aussi agile que son corps à un Figaro cabriolant, avec la malicieuse désinvolture héritée de Beaumarchais. De sa radieuse voix de ténor, Patrick Kabongo campe un Almaviva touchant et truculent, transi d’amour face à la Rosina d’Anna Bonitatibus qui allie à la soie du médium le cristal des aigus, se jouant des cascades du Bel Canto avec une grâce extrême. Du Bartolo de Michele Govi, parfait dans son rôle de tuteur dupé, au Basilio de la belle basse Guilhem Worms, chacun, chanteur et acteur accompli, met en joie cet ébouriffant Barbier. Avec une mention spéciale à la Berta d’Aurelia Legay, au piano-forte de Frédéric Rouillon et au choeur, bourrasque joyeuse aux interventions « réglées comme du papier à musique » avec toujours du bonheur à la clef.

Dernière représentation, dimanche 2 février à 15 h. Tél. 02.47.60.20.20."

Répondre