Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Représentations
jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 731
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par jeantoulouse » 24 janv. 2020, 09:24

Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020


Frank Beermann Direction musicale
Aurélien Bory Mise en scène
Aurélien Bory, Pierre Dequivre Scénographie
Manuela Agnesini Costumes
Arno Veyrat Lumières
 
DISTRIBUTION
Nikolai Schukoff  Parsifal
Sophie Koch Kundry
Peter Rose Gurnemanz
Matthias Goerne Amfortas
Pierre-Yves Pruvot Klingsor
Julien Véronèse Titurel
Andreea Soare Première Fille-Fleur
Marion Tassou Deuxième Fille-Fleur / Premier Écuyer
Adèle Charvet Troisième Fille-Fleur
Elena Poesina Quatrième Fille-Fleur
Céline Laborie Cinquième Fille-Fleur
Juliette Mars Sixième Fille-Fleur / Deuxième Écuyer / Voix d'en Haut
Kristofer Lundin Premier Chevalier du Graal
Yuri Kissin Deuxième Chevalier du Graal
Enguerrand de Hys Troisième Ecuyer
François Almuzara Quatrième Ecuyer
 

Orchestre national du Capitole

Chœur et Maîtrise du Capitole / Chœur de l'Opéra national de Montpellier-Occitanie


Le 1 janvier 1914, se révélait officiellement caduque l'interdiction qui pesait sur Parsifal, opéra réservé au seul Bayreuth depuis sa création in loco en juillet 1882 (même si plusieurs théâtres avaient bravé l'interdit dès 1903). Ce même jour (01/01/1914), sept théâtres dans le monde programmaient le chef d’œuvre de Wagner ( il y aura par ailleurs 46 productions de Parsifal dans la seule année 1914).
En 2020, par une étonnante coïncidence, trois premières de Parsifal se déroulent en Europe le même jour, dimanche 26 janvier 2020, dont deux en France. Le Teatro Massimo de Palerme présente l'opéra de Wagner avec Catherine Hunold dans le rôle de Kundry et Daniel Kirch en chaste fol (mise en scène Graham Vick ). A l'Opéra national du Rhin, officieront le metteur en scène japonais Toshiro Mayuzumi et le chef Marko Letonja pour la prise de rôle de Thomas Blondelle.
Au Capitole, qui propose son premier Parsifal depuis trente ans, l'affiche s'annonce plus que prometteuse, prestigieuse. Les Toulousains connaissent bien et apprécient Nicolai Schukoff. Il était un Jim Mahoney bouleversant dans Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny en 2010, un Turridu passionné dans Cavalleria Rusticana en 2014 et en 2017, le douloureux Pedro du rare Tiefland. Le ténor autrichien retrouve le rôle de Parsifal qu’il a interprété à plusieurs reprises (Dresde, Hambourg, Munich, Lyon, Helsinki, et Paris en version concert ) depuis son remplacement de Placido Domingo en 2007, au Staatsoper de Munich. Sophie Koch abordera le rôle de Kundry pour la première fois. Cette prise de rôle très attendue va confirmer la maîtrise vocale et dramatique de celle qui a incarné avec quelle intensité une saisissante Ariane dans Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas ici-même il y a quelques mois.
Matthias Goerne reprend le rôle d'Amfortas endossé à Munich en juillet 2018 aux côtés de Jonas Kaufmann, René Pape et Nina Stemme sous la direction de Kirill Petrenko. L'incarnation du baryton allemand avait été jugée bouleversante. La basse anglaise Peter Rose sera Gurnemanz.
On remarquera dans les rôles plus épisodiques des chevaliers ou des filles fleurs quelques noms très prometteurs (Adèle Charvet, Juliette Mars, Céline Laborie, Enguerrand de Hys, Yuri Kissin...). L'ensemble de la distribution sera placé sous la direction ferme et ample du chef allemand Frank Beermann qui précise dans la vidéo ci après sa perception de l’œuvre :
https://www.youtube.com/watch?v=RPeVUxmsaTo

La réalisation scénique de ce Parsifal est confiée au dramaturge, chorégraphe, (physicien, comédien et jongleur), « poète de l'espace » qu'est Aurélien Bory. C'est à lui que l'on doit un des plus originaux et des plus forts spectacles vus au Capitole ces dernières années, Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók et Il Prigioniero de Luigi Dallapiccola (2015). Dans les entretiens préalables, il présente ses intentions sur l'opéra de Wagner dont il définit le mouvement : "La figure de Parsifal suit un chemin initiatique entre la pureté par l'ignorance de l'enfant et celle enfin acquise par la connaissance. " Comment cet itinéraire va-t-il se concrétiser sur le plan dramaturgique : « J’ai été délibérément vers la figure de Mani, le prophète perse. Mani est une figure qui propose également une relecture de la figure du Christ. Un des fondements du manichéisme est de séparer le monde en deux:le royaume de la Lumière, le royaume de la Vie divine, où s'exprime ce qui est de l'éternité ; le royaume des Ténèbres, le royaume de la matière, le royaume des « morts », où s'exprime ce qui est de l’espace-temps. Mani divise le monde entre les ténèbres et la lumière. L’idée de l’ombre et de la lumière traverse Parsifal, il s’agit davantage de leur accouplement, de leur nécessaire co-présence, de leur distinction, autant que de leur complémentarité. J’ai voulu ainsi faire de Parsifal un théâtre d’ombre. Mais le théâtre d’ombre et de lumière que j’imagine est cinétique, il suit le parcours initiatique de Parsifal. Il suit aussi le rythme des transformations permanentes de la musique. Tout est toujours en mouvement dans la musique de Wagner.Les motifs se forment et s’éloignent, comme si nous étions toujours entourés des mêmes influences, des mêmes pensées, que nous cherchons à assembler autrement et dont nous tentons de trouver l'équilibre dans le mouvement. Rien n’est et tout devient. En ayant recours au théâtre d’ombre, c’est-à-dire à une forme ancestrale de représentation, j’ai voulu redonner à Parsifal une dimension mythique et universelle. »
En marge de l'entretien qu'il a accordé pour ODB, Nikolaï Schukoff évoque plus un théâtre de lumière qu'un théâtre d'ombres. A voir pour cinq représentations à partir du 26 janvier. Durée annoncée avec entractes : 5h 30.
Diffusion sur France Musique le 29 février 2020 à 20h

Romuald
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 101
Enregistré le : 18 sept. 2016, 15:52

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par Romuald » 24 janv. 2020, 09:46

Gerhaher était l'interprète de Amfortas à Munich en juillet 2018.

jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 731
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par jeantoulouse » 24 janv. 2020, 10:14

Confusion coupable
Mille excuses

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14161
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par HELENE ADAM » 24 janv. 2020, 11:31

jeantoulouse a écrit :
24 janv. 2020, 10:14
Confusion coupable
Mille excuses
Je ne sais pas trop si ce n'est pas une prise de rôle pour Goerne, pas trouvé de traces d'un Amfortas précédent...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1560
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par Polyeucte » 24 janv. 2020, 13:32

HELENE ADAM a écrit :
24 janv. 2020, 11:31
Je ne sais pas trop si ce n'est pas une prise de rôle pour Goerne, pas trouvé de traces d'un Amfortas précédent...
Il l'a au moins chanté en 2013 à Madrid avec Thomas Hengelbrock à la baguette... version passionnante sur instruments d'époque.
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5403
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par Loïs » 24 janv. 2020, 13:51

Polyeucte a écrit :
24 janv. 2020, 13:32
HELENE ADAM a écrit :
24 janv. 2020, 11:31
Je ne sais pas trop si ce n'est pas une prise de rôle pour Goerne, pas trouvé de traces d'un Amfortas précédent...
Il l'a au moins chanté en 2013 à Madrid avec Thomas Hengelbrock à la baguette... version passionnante sur instruments d'époque.
Et c'est lui qui s'y colle cette année à Vienne

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14161
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par HELENE ADAM » 25 janv. 2020, 08:56

Polyeucte a écrit :
24 janv. 2020, 13:32
HELENE ADAM a écrit :
24 janv. 2020, 11:31
Je ne sais pas trop si ce n'est pas une prise de rôle pour Goerne, pas trouvé de traces d'un Amfortas précédent...
Il l'a au moins chanté en 2013 à Madrid avec Thomas Hengelbrock à la baguette... version passionnante sur instruments d'époque.
Oui en effet, j'ai eu l'information par une amie suite à mon post : Amfortas dans Parsifal en Version concert au Teatro Real (29, 31 jan. et 2 fév. 2013), avec Simon O’Neill, Kwangchul Youn et Angela Denoke.Thomas Hengelbrock dirigeait le Coro et l'Ensemble Balthasar-Neumann.
Je ne crois pas qu'il ait eu l'occasion d'interpréter une version scénique avant Toulouse et prochainement Vienne comme le rappelle Lois. Mais ?
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 731
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par jeantoulouse » 25 janv. 2020, 09:32

Dans un entretien paru il y a très peu sur un autre site et enregistré à Toulouse le 23 janvier, Goerne confie : "Tant que je pourrai chanter Amfortas, je le garderai à mon répertoire, parce qu’il y a tout dans ce rôle : des éclats terribles, mais aussi une immense sensibilité, avec ces phrases merveilleuses où il décrit ce qu’il endure [...]". Ce qui laisse penser qu'il a chanté ce rôle plus souvent qu'une fois. Mais où ? L'enquête continue ! ...

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21775
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par JdeB » 25 janv. 2020, 09:53

oui, il a fait sa prise de rôle en 2015 sous la direction d'Eschenbach

https://www.radioclassique.fr/magazine/ ... er-maximo/
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 731
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Re: Wagner – Parsifal – Beermann/Bory – Capitole Toulouse – 01-02/2020

Message par jeantoulouse » 25 janv. 2020, 17:03

Il suffisait que j'actualise mon information sur l'espace presse du Capitole pour trouver ceci :
"Semperoper de Dresde, Teatro Real de Madrid et Staatsoper de Vienne figurent parmi les grandes scènes lyriques qui ont déjà applaudi le baryton allemand Matthias Goerne dans le rôle d’Amfortas."

Répondre