Boesmans - Julie - Festival d'Aix 2005 (et diffusion TV)

Représentations
tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 21 juil. 2005, 12:56

ça a été créé il y a quelques mois seulement.

Peut-être devant ce succès, d'autres théâtres achèteront la production. C'est risqué de programmer un opéra avant la création quand on n'est pas le théâtre qui le joue en premier. Imagine si d'autres avaient acheté L'espace dernier !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21849
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 21 juil. 2005, 12:58

Le compositeur m'a parlé à Aix d'une éventuelle reprise de Julie au TCE

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 21 juil. 2005, 13:08

Je me réjouis de reprises de cette Julie, surtout à Paris.
Néanmoins mes remarques portaient aussi sur les autres oeuvres de Boesmans, et de manière générale sur les opéras des vingt-trente dernières années, où, si la création n'est guère foisonnante, on a certainement vu plusieurs oeuvres de qualité et dignes d'être proposé à un plus large public. qu'est-ce qui est entré au répertoire, dans ce corpus ? en marge (très en marge...), peut-être le Grand Macabre de Ligeti (1978).
Reigen de Boesmans (auquel l'AvantScène Opéra a consacré un numéro, comme à Wintermärschen d'ailleurs) a connu peu de reprises malgré une réputation flatteuse. je crois qu'un théâtre parisien l'a proposé l'an dernier. mais que devient alors l'orchestration ?
les "trois soeurs" d'Eötvös peinent à être reprises (en Allemagne cette année). je comprends que les programmateurs préfèrent prendre un peu de recul, mais finalement on ne récolte que l'oubli. peut-être est-ce nécessaire d'attendre une cinquantaine d'année, pour jouer abondamment l'équivalent du Janacek ou Britten d'aujourd'hui...

Avatar du membre
olaf
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 228
Enregistré le : 27 août 2004, 23:00

Message par olaf » 21 juil. 2005, 14:07

Clement a écrit :Je me réjouis de reprises de cette Julie, surtout à Paris.
Néanmoins mes remarques portaient aussi sur les autres oeuvres de Boesmans, et de manière générale sur les opéras des vingt-trente dernières années, où, si la création n'est guère foisonnante, on a certainement vu plusieurs oeuvres de qualité et dignes d'être proposé à un plus large public. qu'est-ce qui est entré au répertoire, dans ce corpus ? en marge (très en marge...), peut-être le Grand Macabre de Ligeti (1978).
Reigen de Boesmans (auquel l'AvantScène Opéra a consacré un numéro, comme à Wintermärschen d'ailleurs) a connu peu de reprises malgré une réputation flatteuse. je crois qu'un théâtre parisien l'a proposé l'an dernier. mais que devient alors l'orchestration ?
...
Pour cette reprise de Reigen à Paris, Strasbourg et Lausanne, il s'agissait d'une version pour petit ensemble arrangée par le compositeur Fabrizio Cassol.
Quant au TRM, il propose chaque année entre une et deux créations mondiales et le public suit......donc.......c'est une question de volonté.

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 21 juil. 2005, 16:48

J'étais allé voir Reigen dans cette petite production présentée à Paris. Je n'ai pas tellement été convaincu.

Dans l'Avant-Scène Opéra consacré à 3 Soeurs, je trouve justement que le nombre de productions différentes est impressionnant pour une oeuvre si récente. Même Martha Mödl a chanté dans cet opéra !

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 27 juil. 2005, 16:15

J'ai vu Julie le 20, avec (par chance) les mêmes interprètes qu'Emji.

Partition extrêmement prenante, la réduction de la pièce de Strindberg pour les besoins du livret m'a semblé magistrale. L'opéra ne dure que 70 minutes environ, en un seul acte. Notez que tout se passe une nuit de la Saint-Jean, mais on est bien sûr loin des Meistersinger. Contrairement à la pièce de Strindberg, où Julie sort de scène avec le rasoir d'un pas résolu, ici elle se tranche la gorge sur scène.

Comme le souligne Boesmans dans un entretien publié dans le programme, le chant de Julie, d'abord très orné, l'est de moins en moins au fur et à mesure que le drame se noue.

Distribution dominée par Malena ERNMAN, que j'avais découverte dans Agrippina de Haendel (Jacobs/McVicar, rôle de Néron). Beauté vocale, tempérament, présence théâtrale qui rend très bien la morbidité du personnage.
(J'aurais bien voulu l'entendre en Donna Elvira (Bruxelles). Je signale au passage qu'elle a enregsitré chez Bis un enregistrement de chansons de cabaret extrêmement réussi : Weill, Hollander, Britten. Elle chantera Annio dans La Clémence de Titus dirigée par Jacobs au TCE)

Kerstin AVEMO est agile, timbre un peu acide, ce qui dans le rôle n'est pas gênant (le caractère de la servante m'a paru plus mièvre dans l'opéra que chez Strindberg). L'écriture du rôle rappelle pas mal Berg, je trouve.

Garry MAGGEE dans le rôle de Jean était bien, mais pas exceptionnel. Mauvaise diction allemande.

Je n'aurais pas l'outrecuidance de juger la direction dans une ?uvre que je découvrais, mais l'orchestre m'a paru excellent (beaucoup de solos).

N.B. Les programmes à Aix sont gratuits !

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: Aix:Julie, Boesmans/Bondy

Message par tuano » 14 août 2005, 16:31

La diffusion télé vient de se terminer. Ça se regarde tout à fait, c'est pas mal mais je reste indifférent à la partition. Depuis un siècle, je ne vois toujours pas où est la créativité. Erwartung de Schoenberg date de 1909, Julie est l'héritière de ce type de musique lyrique et l'évolution n'est pas flagrante. Un siècle pour aboutir à cela ??
emji a écrit :Avant tout la fabuleuse Malena Ernman; quelle splendeur vocale: un très grand mezzo-soprano (quelle Carmen, quelle Dalila en devenir, on a là!!!!)
à la salle Favart peut-être mais dans Hercules, elle était vraiment trop peu audible au Palais Garnier, alors je ne l'imagine pas un seul instant dans des emplois un peu dramatiques.
emji a écrit :on ne fraie pas sans conséquence avec
un milieu qui n'est pas le sien en ce 19ème siècle.
Quoi ?! Ça se passait au XIXème siècle ? Dès la création mondiale, le metteur en scène tranpose, alors. Puisqu'il est aussi le librettiste, pourquoi n'a-t-il pas situé directement l'action au XXème siècle ?
Je ne comprends vraiment pas !

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Re: Aix:Julie, Boesmans/Bondy

Message par bajazet » 14 août 2005, 20:07

tuano a écrit :Erwartung de Schoenberg date de 1909, Julie est l'héritière de ce type de musique lyrique et l'évolution n'est pas flagrante.
La filiation avec Erwartung ne me paraît pas flagrante. À quoi songeais-tu ?

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 14 août 2005, 20:08

Il est bien rare que je regrette de ne pas avoir de téléviseur, mais là... :cry: :cry:

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 14 août 2005, 20:12

Eh bien, pour une fois que j'en avais un à portée de main, j'ai complètement oublié. :cry:

Répondre