Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Représentations
Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 764
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par cosimus » 08 juin 2018, 00:19

paco a écrit :
08 juin 2018, 00:03
MariaStuarda a écrit :
07 juin 2018, 21:55
Mais je me suis rappelé (un peu tard) que Boris est l’opera Le plus chiant de la terre :cry:
Erratum : Boris version 1869 est l'opéra le plus chiant de la terre, Boris version 1872 est un opéra captivant ! :wink: (en tous cas c'est mon ressenti à chaque fois : je m'endors dans la version 1869, je ne me lasse pas de la version 1872).
Les censeurs n'ont pas toujours tort... :lol:
Rectification intéressante même si le jugement sur la version de 1869 est pour le moins exagéré . Je commence à comprendre une certaine déception et un certain ennui qui m'ont surpris ce soir. C'est vrai que la mise en scène "efficace" et "sans décorum inutile" de Van Hove n'a rien fait pour me captiver alors que j'arrivais conquis par avance... par la version de 1872 que j'adore ...
(je connaissais à peine celle de 1869, par une vidéo de l'Ermitage de 2011)
Choeurs sublimes et très bonne distribution quoi qu'il en soit :)
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

enrico75
Baryton
Baryton
Messages : 1219
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par enrico75 » 08 juin 2018, 06:28

paco a écrit :
08 juin 2018, 00:03
MariaStuarda a écrit :
07 juin 2018, 21:55
Mais je me suis rappelé (un peu tard) que Boris est l’opera Le plus chiant de la terre :cry:
Erratum : Boris version 1869 est l'opéra le plus chiant de la terre, Boris version 1872 est un opéra captivant ! :wink: (en tous cas c'est mon ressenti à chaque fois : je m'endors dans la version 1869, je ne me lasse pas de la version 1872).
Les censeurs n'ont pas toujours tort... :lol:
Absolument pas d'accord : (mais ce n est que mon avis)cette version est magnifique,elle concentre tout l'opéra sur l'évolution du personnage de Boris sans la digression exotique de l'acte polonais qui n apporte rien à l action si ce n'est un role féminin et un ballet,c' est fort divertissant il faut le reconnaître mais c'est là ou moi je m'ennuie le plus!!
L"orchestration originelle est assez bluffante(le tuba avec le gong,fallait oser à l'époque) magnifiquement défendue ici par Jurowski remarquable ,dans la grande tradition russe.
Un Boris assez exceptionnel de I.Abdrazakov avec une interprétation vocale et dramatique qui force le respect; enfin le retour à la tessiture d origine du rôle de baryton :assis au 4ème rang à quelques mètres,la mort de Boris à été un grand moment!!(je retire ce que j'ai dit sur lui dans don carlos).
le Pimène d Ain Anger magnifique d'autorité et de musicalité dans son long récit.
les choeurs féminins toujours problématiques d'homogénité avec ses 3 ou 4 sopranos qui se prennent pour des solistes.
Mise en scène efficace et sobre du fait de la nécessité d'un décor unique avec de magnifiques vidéos qui ponctuent bien l'action sans détourner l'attention.

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2231
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par Lucas » 08 juin 2018, 10:16

paco a écrit :
08 juin 2018, 00:03
MariaStuarda a écrit :
07 juin 2018, 21:55
Mais je me suis rappelé (un peu tard) que Boris est l’opera Le plus chiant de la terre :cry:
Erratum : Boris version 1869 est l'opéra le plus chiant de la terre, Boris version 1872 est un opéra captivant ! :wink: (en tous cas c'est mon ressenti à chaque fois : je m'endors dans la version 1869, je ne me lasse pas de la version 1872).
Les censeurs n'ont pas toujours tort... :lol:
Nul ne me soupçonnera de ne pas aimer l'opéra russe mais force est d'admettre que la version de 1869 est une forme de régression par rapport à celle de 1872. Pas seulement en raison de la disparition de l'acte polonais mais aussi parce que tous les éléments les plus mélodieux du reste de l'opéra sont passés à la trappe : adieu donc la scène du perroquet ou la cantilène sublime du monologue de Boris qui devient un récitatif un peu ingrat dans la version primitive. Pas étonnant, dans ce contexte, que les adeptes du modernisme à outrance vantent les mérites de la version de 1869 qui n'a pas seulement été remaniée en raison de la censure mais aussi parce que le compositeur, lui même, n'en était pas pleinement satisfait ...

Sinon grandissimes Abdrazakov et Jurowski dans une mise en scène un peu passe-partout mais pas indigne.

Pour conclure et quitte à me faire lyncher, je propose une troisième version de Boris : on vire le 1er acte plus efficace qu'une mouche tsé-tsé pour le remplacer par l'acte polonais. Pimène ou Marina, dans la vie il faut choisir et je préfère la seconde!

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6866
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par David-Opera » 08 juin 2018, 10:33

Pas vraiment d'accord. Du point de vue d'un metteur en scène de théâtre tel qu'Ivo van Hove qui a monté quasiment toutes les oeuvres de Shakespeare, la première version resserrée sur Boris est beaucoup plus intéressante.
Et c'est lui qui a demandé à mettre en scène cette version. Personnellement j'aime beaucoup ce regard, ce qui n'empêche pas d'apprécier la version 1872, mais dans ce cas un autre metteur en scène sera p!us adapté.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14416
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par HELENE ADAM » 08 juin 2018, 10:39

David-Opera a écrit :
08 juin 2018, 10:33
Pas vraiment d'accord. Du point de vue d'un metteur en scène de théâtre tel qu'Ivo van Hove qui a monté quasiment toutes les oeuvres de Shakespeare, la première version resserrée sur Boris est beaucoup plus intéressante.
Et c'est lui qui a demandé à mettre en scène cette version. Personnellement j'aime beaucoup ce regard, ce qui n'empêche pas d'apprécier la version 1872, mais dans ce cas un autre metteur en scène sera p!us adapté.
Curieusement dans l'entretien donné par Jurowski à un autre site (voir plus haut), il revendique la paternité de la demande
(Pourquoi avoir choisi cette version ? Parce qu’elle n’a jamais été donnée à Paris et surtout parce qu’elle est à mes yeux la plus intéressante, la plus innovante, la plus révolutionnaire dans le monde de l’opéra russe du XIXe siècle)

Dans tous les cas, Van Hove et Jurowski s'accordaient parfaitement dans le désir de donner cette version originale....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2251
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par Piem67 » 08 juin 2018, 11:21

Lucas a écrit :
08 juin 2018, 10:16

Nul ne me soupçonnera de ne pas aimer l'opéra russe mais force est d'admettre que la version de 1869 est une forme de régression par rapport à celle de 1872. Pas seulement en raison de la disparition de l'acte polonais mais aussi parce que tous les éléments les plus mélodieux du reste de l'opéra sont passés à la trappe : adieu donc la scène du perroquet ou la cantilène sublime du monologue de Boris qui devient un récitatif un peu ingrat dans la version primitive. Pas étonnant, dans ce contexte, que les adeptes du modernisme à outrance vantent les mérites de la version de 1869 qui n'a pas seulement été remaniée en raison de la censure mais aussi parce que le compositeur, lui même, n'en était pas pleinement satisfait ...

Sinon grandissimes Abdrazakov et Jurowski dans une mise en scène un peu passe-partout mais pas indigne.

Pour conclure et quitte à me faire lyncher, je propose une troisième version de Boris : on vire le 1er acte plus efficace qu'une mouche tsé-tsé pour le remplacer par l'acte polonais. Pimène ou Marina, dans la vie il faut choisir et je préfère la seconde!
Lucas, je ne vois pas comment la version de 1869 peut être une "régression" par rapport à quelque chose qui n'a pas été encore composé...

Il y a des aridités dans la version de 69, je suis d'accord, mais c'est plutôt l'acte polonais de 1872 (que j'adore, la question n'est pas là) qui marque une sorte de "régression" par rapport à la version de 69... Moussorgsky s'y "occidentalise", s'y "rimskyse" un peu, bref, y est beaucoup moins original.

Intrinsèquement, la version de 69 est tout de même plus "riche" musicalement et il y a des scènes qui passent à la trappe en 72 qui sont un vrai manque, à commencer par la scène devant Ste-Basile qui est une merveille absolue. Et puis terminer par la mort de Boris, pianissimo, c'est tout de même génial (mais bon, la fin de 72 avec la plainte de l'Innocent l'est tout autant - sublime et pianissimo, qui plus est par le basson qui a commencé l'ouvrage...).

Bref, les 2 versions ont des qualités. La solution la plus intéressante selon moi est celle d'Abbado qui a fait un mix des 2 versions que je trouve pleinement convaincant.

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2231
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par Lucas » 08 juin 2018, 11:46

Piem67 a écrit :
08 juin 2018, 11:21

Lucas, je ne vois pas comment la version de 1869 peut être une "régression" par rapport à quelque chose qui n'a pas été encore composé...
C'est juste une boutade pour dire que la version de 1869 est très inférieure à celle de 1872 et Moussorgski ne pensait rien d'autre comme l'atteste sa correspondance avec Rimsky citée par André Lischke. Je ne vois donc pas l'intérêt d'être plus royaliste que le roi et ce retour aux sources me semble parfois discutable. C'est d'ailleurs très exactement ce que j'ai aussi pensé après avoir entendu la Leonora de Beethoven comparée à Fidelio.
Piem67 a écrit :
08 juin 2018, 11:21
mais c'est plutôt l'acte polonais de 1872 (que j'adore, la question n'est pas là) qui marque une sorte de "régression" par rapport à la version de 69... Moussorgsky s'y "occidentalise", s'y "rimskyse" un peu, bref, y est beaucoup moins original.
C'est tout l'inverse. Le Boris de 1872 est antérieur de quinze ans à tous les ouvrages majeurs de Rimski-Korsakov : Snegourotchka (1880), Saltan (1896), Sadko (1900). C'est donc Rimsky qui a été influencé par l'acte polonais et non l'inverse. Au regard de l'histoire de l'opéra russe, l'acte polonais est donc tout aussi original si on le remet dans son contexte historique que les déclamations de Boris. Bref, l'originalité ne nait pas forcément de la modernité et de la suppression de la mélodie.

A se demander si ce n'est pas notre conception européenne de la modernité qui occidentalise l'opéra russe ...

Piem67 a écrit :
08 juin 2018, 11:21
Intrinsèquement, la version de 69 est tout de même plus "riche" musicalement
Pas vraiment au regard du rôle de Pimène complètement envahissant dans la version de 1869 au point de chanter pendant 3/4 d'heure une sorte de vague parlando reposant sur trois notes.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6866
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par David-Opera » 08 juin 2018, 12:45

HELENE ADAM a écrit :
08 juin 2018, 10:39
Dans tous les cas, Van Hove et Jurowski s'accordaient parfaitement dans le désir de donner cette version originale....
Oui, il y a parfaite entente sur ce choix, même s'il est tout à fait possible que Jurowski aurait pu être tenté de substituer à certains passages de la version de 1869 ceux réécrits avec en 1872 avec une plus grande force (intervention de Grigori, acte II sans les airs folkloriques rajoutés en 72) etc..

Avatar du membre
fomalhaut
Ténor
Ténor
Messages : 897
Enregistré le : 20 mai 2005, 23:00
Localisation : Levallois-Perret

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par fomalhaut » 08 juin 2018, 13:02

Piem67 a écrit :
08 juin 2018, 11:21
Bref, les 2 versions ont des qualités. La solution la plus intéressante selon moi est celle d'Abbado qui a fait un mix des 2 versions que je trouve pleinement convaincant.
Tout à fait d'accord.

fomalhaut

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1565
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Moussorgski - Boris Godounov - Jurowski/Van Hove - ONP - 06/07 - 2018

Message par Polyeucte » 08 juin 2018, 13:04

fomalhaut a écrit :
08 juin 2018, 13:02
Piem67 a écrit :
08 juin 2018, 11:21
Bref, les 2 versions ont des qualités. La solution la plus intéressante selon moi est celle d'Abbado qui a fait un mix des 2 versions que je trouve pleinement convaincant.
Tout à fait d'accord.
Gergiev a aussi fait cela pour la version mise en scène par Tarkovski (disponible en DVD chez DECCA).
Et en effet je trouve ça finalement assez parfait.
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Répondre