Les Huguenots - Liège - juin 2005

Représentations
Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 24 juin 2005, 12:26

Pour rester Urbain et gracieux, il faut aussi citer le mezzo de Frederica Von stade qui, si ma mémoire et mes oreilles ne me trahissent pas, chante la version non transposée avec les contre-uts en passage.

Marylin Horne a aussi chanté le Rondo en bis lors de concert au Met avec Leontyne Price. Pour annoncer le morceau, elle décrit Urbain comme "a sassy little page" : charming !

X

valery
Ténor
Ténor
Messages : 843
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 24 juin 2005, 13:07

ironstyling a écrit :Pour clore le sujet de la responsabilité des coupures , comme partout ailleurs la responsabilité musicale incombe au CHEF d' ORCHESTRE en accord avec le travail du metteur en scène .

.
Je connais un certain Staatsoper (et peut-être d'autres maisons d'opéra?) où certaines coupures sont décidées par le directeur du théâtre. Je le tiens de la soprano qui n'a pas doublé la cabalette d'Abigaille.

valery
Ténor
Ténor
Messages : 843
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 24 juin 2005, 14:35

Xavier a écrit : Pour en revenir à Huguette dans l'enregistrement Bonynge, je me suis souvent demandé si c'était elle qui cloquait le contre-ré à la fin du premier acte - si c'est le cas chapeau ! - ou si, par une fantaisie très bonyngienne, ce n'était pas tout simplement Mamie Joan :twisted:

Comme je n'ai jamais entendu Tourangeau faire une telle chose ailleurs, je ne sais pas dire si ça ressemble à un ré à elle.
X
Xavier tu n'as jamais entendu Huguette cloquer un autre ré dans son album "forgotten operas"? Surtout que dans le même air elle descend au fa# grave. Le problème après, c'est de relier les différents registres...

Dans le Cheval de bronze elle monte même au mi... enfin, c'est plutôt raté car le passage pour redescendre lui pose problème, comme d'habitude.

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 24 juin 2005, 15:14

valery a écrit :Xavier tu n'as jamais entendu Huguette cloquer un autre ré dans son album "forgotten operas"?
Dans le Cheval de bronze elle monte même au mi... enfin, c'est plutôt raté car le passage pour redescendre lui pose problème, comme d'habitude.
Non, à mon grand regret, je ne connais pas son récital.

X

valery
Ténor
Ténor
Messages : 843
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 24 juin 2005, 15:34

Bientôt chez nos disquaires, puisque Decca doit le rééditer.

A ne pas mettre entre toutes les oreilles :D

Real
Soprano
Soprano
Messages : 55
Enregistré le : 16 mars 2003, 00:00
Localisation : Au Québec
Contact :

Message par Real » 24 juin 2005, 15:41

valery a écrit : A ne pas mettre entre toutes les oreilles :D
:cry:

Je vais quand même me le procurer, juste pour entendre ce que ça donne :)

Avatar du membre
richie3774
Ténor
Ténor
Messages : 515
Enregistré le : 06 avr. 2004, 23:00
Localisation : Quaregnon Belgique
Contact :

Message par richie3774 » 24 juin 2005, 16:05

Les Huguenots seront concurrencés demain à Liège par la "City Parade"
http://www.dhnet.be/index.phtml?content ... ?id=124403

Avatar du membre
Fred34
Messages : 41
Enregistré le : 03 mai 2005, 23:00

Message par Fred34 » 24 juin 2005, 18:47

Xavier a écrit :
Fred34 a écrit :Mais Danielle Borst ne chante pas "Non, non, vous n'avez jamais, je gage" qui est hors de sa portée de soprano. Urbain n'est pas tout à fait Oscar (au moins dans l'écriture).
Mais si, mais si !
Comme je crois l'avoir déjà écrit quand nous parlions des Huguenots de Metz, à l'origine Urbain a l'exact vocalité d'Oscar. Enfin ce serait plutôt l'inverse, le personnage d'Oscar, l'élément le plus français d'Un ballo in maschera, est une référence explicite à l'Oscar d'Auber crée par Mlle Flécheux, le premier Urbain, en l'occurrence un soprano léger.
Seulement, en 1848 (si ma mémoire est bonne), pour une série à Covent Garden, Meyerbeer transposa le rôle pour le grand contralto Marietta Alboni (le modèle de Marylin Horne du XIXième) et lui composa le fameux rondo.
Pour en revenir à Huguette dans l'enregistrement Bonynge, je me suis souvent demandé si c'était elle qui cloquait le contre-ré à la fin du premier acte - si c'est le cas chapeau ! - ou si, par une fantaisie très bonyngienne, ce n'était pas tout simplement Mamie Joan :twisted:

Comme je n'ai jamais entendu Tourangeau faire une telle chose ailleurs, je ne sais pas dire si ça ressemble à un ré à elle. En tout cas, ça ressemble furieusement, appui préalable sur la note du bas (ça a un nom que j'ai oublié) comprise, à un contre-ré sutherlandien !

Comme disait Mike Brandt : qui saura, qui saura ?

X
Je m'incline et rectifie. J'ai du commencer à écouter de l'opéra avec Marilyn dans "non, non, vous n'avez jamais je gage"...donc pour moi, Urbain n'est pas Oscar. Je répare cette erreur en révisant mon jugement sur l'Urbain de Miss Borst qui fut pour moi un Oscar idéal (Genève, Paris). Pour le fameux contre-ré du final du I, je pense avoir écouté la note au moins 100 000 fois pour être sûr. Certes, je n'ai pas employé de moyens acoustiques sophistiqués, mais je suis certain que la note est de Joan.
Un mot sur les coupures: couper le duo avec Marcel est quand même un peu fort. A y être, coupons "o beau pays" et presque la totalité du rôle de Marguerite qui n'apporte rien à l'action sauf quand elle offre la main de Valentine (mais on n'a pas besoin de s'extasier sur les riants jardins et les vertes fontaines) et quand elle intervient au final du III.
Ceci dit, je suis d'accord avec le fait qu'il faille mieux un mauvais Huguenots ou un Huguenots coupé que pas de Huguenots du tout. Faites le compte de Bohème moyennes et de Tosca bof bof que vous avez vues. Il faut du courage pour monter les Huguenots, même coupés (enfin le duo quand même... :cry: ) et pour cela je remercie Monsieur Grinda (même si je ne les verrais pas :( :( ).

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 24 juin 2005, 21:44

Fred34 a écrit :
Xavier a écrit :Pour en revenir à Huguette dans l'enregistrement Bonynge, je me suis souvent demandé si c'était elle qui cloquait le contre-ré à la fin du premier acte - si c'est le cas chapeau ! - ou si, par une fantaisie très bonyngienne, ce n'était pas tout simplement Mamie Joan :twisted:

Comme je n'ai jamais entendu Tourangeau faire une telle chose ailleurs, je ne sais pas dire si ça ressemble à un ré à elle. En tout cas, ça ressemble furieusement, appui préalable sur la note du bas (ça a un nom que j'ai oublié) comprise, à un contre-ré sutherlandien !

Comme disait Mike Brandt : qui saura, qui saura ?

X
Pour le fameux contre-ré du final du I, je pense avoir écouté la note au moins 100 000 fois pour être sûr. Certes, je n'ai pas employé de moyens acoustiques sophistiqués, mais je suis certain que la note est de Joan.
Je le crois aussi.

X

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 24 juin 2005, 22:11

valery a écrit :Bientôt chez nos disquaires, puisque Decca doit le rééditer.

A ne pas mettre entre toutes les oreilles :D
A ce propos, est-ce quelqu'un sait quand la prochaine fournée des récitals Decca doit sortir?

J'ai écouté le Mac Cracken hier, j'ai été épaté de la versatilité et de la musicalité de ce ténor que je ne connaissais que par son monolithique Otello avec Barbirolli.

Répondre