Elektra à la Bastille

Représentations
Répondre
Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Elektra à la Bastille

Message par Montfort » 15 juin 2005, 08:30

A parir du 18 juin l'ONP donne une nouvelle production d'Elektra : les commentaires ODbiens sont sollicités;
En attendant, des rumeurs laissent entendre que Von Dohnanyi, qui n'a pas assuré comme prévu les "Arabella" aurait déclaré forfait : quelqu'un a-t-il des infos, sur le nom de l'éventuel remplaçant le cas échéant ?

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5417
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 15 juin 2005, 08:41

Hier soir avait lieu la répétition générale.
Je ne suis qu'un jeunot et c'était ma première Elektra live et je peux dire qu'il y a des moments ou j'ai cru prendre de véritables coups de poing dans la figure.

Deborak Polaski, sans autre référence en ce qu'il me concerne, m'a impressionné, mais cette violence est tellement inhabituelle!
Folle de rage, la soudaineté avec laquelle elle maudit sa soeur qui ne veut pas l'aider dans son oeuvre de vengeance m'a estomaqué!

Mais c'est Eva Maria WestBrock qui a témoigné d'une force vitale sur scène à la mesure de la haine d'Elektra. Elle a eu d'encore plus larges ovations que Polaski, c'est dire!

Felicity Palmer a paru s'économiser (mais ce n'est qu'une répétition) compensée par un superbe jeu d'actrice pour ce rôle de femme tourmentée jusqu'à la folie.

Direction de Von Dohnanyi étourdissante. Toutefois les "Piques" qui caractérisent l'oeuvre m'ont parues moins saillantes que ce que j'ai pu entendre au disque.

Je serai à la première.

Je n'en dis pas plus

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 15 juin 2005, 08:47

David-Opera a écrit : Direction de Von Dohnanyi étourdissante.
Je n'en dis pas plus
C'est déjà trop :taz:

:lol:
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 16 juin 2005, 19:37

c'est comment visuellement la mise en scène !! c'est ma plus grande crainte !!!

tuano
Basse
Basse
Messages : 9358
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 16 juin 2005, 22:23

Il y a un dossier sur le site officiel de l'Opéra avec une photo...

Avatar du membre
Kat
Ténor
Ténor
Messages : 558
Enregistré le : 04 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Message par Kat » 17 juin 2005, 07:10

Oui, on verra... De toutes façons, une photo ce n'est pas assez pour se rendre compte.
Nico, cela fait curieux avec ton avatar de lire tes réponses sur la réservation à l'ONP : on a l'impression que Gégé répond lui-même :lol: !
Kat.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5417
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 17 juin 2005, 08:11

Il n'y a rien de beau à attendre de la haine, donc la mise en scène va avec.
Je peux dire que j'ai beaucoup aimé mais je préfère laisser la surprise à ceux qui iront.

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 18 juin 2005, 21:57

Ce soir à Bastille a eu lieu la première de l'Elektra de Strauss, sans doute la production la plus attendue de la saison après Tristan. Première houleuse pour cette production, qui a déclenché l'ire de ce public des première, que l'on sait peu indulgent.

Mais c'est à juste titre que les concepteurs du spectacle ont été conspués ce soir.

Cette production atteint en effet des sommets de laideur visuelle, de bêtise, d'inculture et de prétention.
J'avoue n'avoir rien vu de pire de ma vie ! :cry: :cry:
Au milieu de passerelles et d'échaffaudages affreux empilés sur le plateau mis à nu de Bastille, Elektra est une clocharde, les servantes des filles des cités lavant leur linge dans une laverie automatique, la famille des atrides une bande de beaufs sous neuroleptiques.
Je reviendrai sans doute plus longuement sur ce désastre scénique et sur ce scandale dans un prochain post.

Le pire, c'est que cette production n'a pas été pensée sur le plan acoustique. Les voix se perdent dans les cintres et dans l'immensité du plateau et les voix seront conséquemment souvent couvertes par l'orchestre.

Pour faire oublier une telle horreur, il eut fallut une exécution musicale exceptionnelle. Ce n'est pas le cas malgré de grandes satisfactions, à commencer par la très belle direction de Christoph von Dohnanyi. On en voudra quand même beaucoup au chef allemand d'avoir cautionné une telle bêtise sur le plateau.

La distribution n'est pas inintéressante.
On saluera d'abord la splendide Chrisothémis de E.M. Westbroek, superbe de timbre, de projection, de présence. Une vraie straussienne qu'on aimerait revoir (mais dans un autre spectacle évidemment).
Très desservie par la production, F. Palmer, peu audible pour les raisons susdites, est une belle Klytemnestre.
D. Polaski, en revanche, qui n'a pas vraiment les moyens du rôle et ne devrait plus le chanter à ce stade de sa carrière, est une bien pâle Elektra sur le plan vocal : vibrato, intonation incertaine...Une prestation qui ne dépasse pas les limites de l'acceptable.
Les ovations qui l'ont accueillie aux saluts étaient incompréhensibles pour ne pas dire ridicules.
L'attitude peu modeste de la soprano américaine était également agaçante.
Les autres rôles sont biens tenus à l'exception d'un Oreste vraimeni indigne (M. Brück).

Malgré de beaux moments musicaux, on sort atterré de ce spectacle qui constitue un échec cinglant pour Gerard Mortier. Quand on pense au sublime Capriccio d'il y a un an, on se dit que les choses n'évoluent peut-être pas dans le bon sens à l'ONP.!!:evil:

Avatar du membre
spooky1812
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 20 janv. 2005, 00:00

Message par spooky1812 » 18 juin 2005, 22:18

Qui est-tu pour dire de telles idioties?
Le spectacle etait vraiment une réussite du point vue vocal et scénique.
De plus la transcription de l'oeuvre est vraiment en adéquation avec la musique, un gigantesque Chaos.
De plus, comme si un metteur est inculte? Comment pouvez dire cela? et avec quelle prétention?
C'est une mise en scène violente et déroutante certes mais très bien construite. Pour ma part, il manque de la violence entre les personnages et du SANG.
Polaski est superbe contrairement a ce que tu dit. J'espere que tu imagine l'extrème difficulté, pour ne pas dire impossible,du rôle qu'est Elektra, alors epargne moi tes critiques du point de vue vocale.
Westbroek est splendide de timbre, de présence, de projection. C'est une chanteuse a suivre. ( Deja une merveilleuse Soeur Lidoine )
Palmer est vraiment flipante avec un timbre très sombre mais très présent et une grande présenc scénique. Bref.......; ya tant a dire de cette grande soirée
Point aussi important , mais excusez moi a l'avance, mais kel connerie de Huée a la fin.............Je trouve telement prétentieux enfin bon heuresement qu'il y en avait avec moi des personne qui sont ouvert d'esprit
Aller bonne soirée

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 18 juin 2005, 22:30

spooky1812 a écrit :Je trouve telement prétentieux enfin bon heuresement qu'il y en avait avec moi des personne qui sont ouvert d'esprit
J'adore cette phrase :tongue1:

Répondre