Mozart ? Nozze di Figaro ? Jacobs/Martinoty - TCE, juin 04

Représentations
Avatar du membre
Michel
Alto
Alto
Messages : 357
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Nancy (France)
Contact :

Message par Michel » 21 juin 2004, 22:29

EdeB a écrit : Et quelqu'un, baillonnez ce clavecin ou je fais un malheur... (les accords plaqués au milieu de La Vendetta....
Antoine a écrit : Le clavecin m'énerve prodigieusement (il a si peu de concerts Mozart qu'il se sent obligé de tout nous jouer en trois heures ???)
Euh... c'était pas plutôt un piano-forte pour férailler comme ça?

Avatar du membre
lachlan
Ténor
Ténor
Messages : 562
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Antwerpen

Message par lachlan » 21 juin 2004, 22:32

Michel a écrit :Fin du 1er acte...
Pas grand chose à sauver, mis à part le Figaro de Pisaroni, belle voix et grande prestance. Comme vous tous, je suis TRES déçu par la très médiocre (vocalement surtout) Suzanna de Rosemary Joshua, par le Chérubin sans trouble ni intérêt de Angelica Kirchschlager (j'avais adoré son Niklausse à Bastille pourtant) et par la direction agressive au possible de Jacobs.
Pour rester correct, je ne dis rien de Bartolo et Marcellina... :-(
Bon, le 2ème acte commence et je crains le pire, après vous avoir lu, de la Comtesse de Annette Dasch!

Que tout cela est ch... J'aurais jamais cru dire cela de mon opéra préféré. Bref, je vais peut-être aller faire un tour dehors à la Fête de la Musique... parce que sur Arte, la Musique n'est vraiment pas à la fête

Michel
J ai plus ou moins suivi la retransmission en zappant (foot oblige). C etait moche, la direction etait meconnaissable, Annette tres decevante, les decors nuls et la captation de son perfectible. Seul Figaro m a parru correct. Tout etait nul! Je n ai meme pas envie d analyser. Jacobs a des idees bizarre et Annette sombre litteralement, meconnaissable depuis sa premiere collabo avec jacobs. Il est temps qu elle vole de ses propres ailes. Un talent qui s etiole, vraiment, une has been, sorry!

Avatar du membre
richie3774
Ténor
Ténor
Messages : 515
Enregistré le : 06 avr. 2004, 23:00
Localisation : Quaregnon Belgique
Contact :

Message par richie3774 » 21 juin 2004, 22:44

Je trouve tout le monde bien sévère avec cette représentation qui ne m'a pas semblé si médiocre que ça.
Bien sûr, aucune des ces dames n'est inoubliable, Dash est même pathétique dans Dove Sono (enrhumée?) et Kirschlager est quelconque, mais on a quand même eu droit à un Figaro et à un Comte que j'ai trouvé tout à fait excellents et à une très belle Barberine.
Quant à Tonton René, au moins, on ne peut pas lui reprocher de manquer d'énergie, et la mise en scène n'est pas mal du tout.

R.

Avatar du membre
lachlan
Ténor
Ténor
Messages : 562
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Antwerpen

Message par lachlan » 21 juin 2004, 22:57

richie3774 a écrit :Je trouve tout le monde bien sévère avec cette représentation qui ne m'a pas semblé si médiocre que ça.
Bien sûr, aucune des ces dames n'est inoubliable, Dash est même pathétique dans Dove Sono (enrhumée?) et Kirschlager est quelconque, mais on a quand même eu droit à un Figaro et à un Comte que j'ai trouvé tout à fait excellents et à une très belle Barberine.
Quant à Tonton René, au moins, on ne peut pas lui reprocher de manquer d'énergie, et la mise en scène n'est pas mal du tout.

R.
D accord pour Barberine, pour le reste, je pense qu il serait temps que tu retournes enfin a l opera. Sans acrimonie Richie... Tu sais bien que je t adore! :wink:

L.

Avatar du membre
richie3774
Ténor
Ténor
Messages : 515
Enregistré le : 06 avr. 2004, 23:00
Localisation : Quaregnon Belgique
Contact :

Message par richie3774 » 21 juin 2004, 23:11

lachlan a écrit : D accord pour Barberine, pour le reste, je pense qu il serait temps que tu retournes enfin a l opera. Sans acrimonie Richie... Tu sais bien que je t adore! :wink:
L.
Tu ne vas quand même pas dire que Le Comte et Figaro étaient mauvais!
Quant à la mise en scène, je sais qu'elle manquait de nazis et d'hommes à poil , mais moi, c'est comme ça que j'aime l'opéra (quand j'y vais).

Avatar du membre
lachlan
Ténor
Ténor
Messages : 562
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Antwerpen

Message par lachlan » 21 juin 2004, 23:23

Non, Monsieur le Comte ne m a pas convaincu, son Perfidie etait d une platitude. Je n ai pas entendu les 2 airs de Figaro du 1er acte, j etais scotche sur Eurosport mais son Tutto e disposto m a convaincu, du moins compte tenu du niveau mediocre de la distrib generale qui me demangeait les doigts. Mais tout ca c est la faute a Rene! Par contre, soyez pas trop severe avec Rosemary, Dasch etait bien pire!

On est loin de son (a Jacobs) Re Pastore, et a cote de ces Noces, son Cosi est un chef d oeuvre!

Amicalement,
L.

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 21 juin 2004, 23:35

Oui, moi aussi je vous trouve sévères avec Rosemary Joshua; à moins que ce soit en effet la prise de son (je n'ai pas vu la retransmission, seulement vu la représentation précédente), j'ai trouvé qu'elle faisait montre d'une finesse d'interprétation qu'on n'avait guère pu trouver chez Patrizia Ciofi. Par contre, ça me rassure de ne pas être le seul à trouver cette mise en scène moche et peu originale. Quant à l'orchestre, je crois vraiment que le premier coupable est notre ami Jacobs (que j'adore, comme beaucoup, quand il ne dirige pas Mozart...), pas Figueiredo qui ne m'a paru lourd qu'à certains moments très précis (par contre, qu'il fasse le continuo pendant les airs me paraît normal; cela dit j'aimerais bien un pianoforte avec un son moins mou, qui ressemble plus à un clavecin et moins à un piano droit enrhumé).

Avatar du membre
Nerone
Alto
Alto
Messages : 335
Enregistré le : 07 juin 2003, 23:00
Localisation : Paris

Message par Nerone » 22 juin 2004, 00:06

Décrets tardifs de mon auguste majesté :wink: :

Article I : Jacobs est le seul chef qui me rende les Noces supportables : autrement je m'endors au bout de cinq minutes... (pardon Emmanuelle) C'est vrai que la distribution est assez médiocre, que Figueiredo est à honnir, mais l'interprétation prérévolutionnaire de Tonton René me semble toujours aussi exaltante ! Alors je serai peut-être le seul, mais Vive les Nozze de René !

Article II : Vues les vocalises de l'insipide Kirchschlager dans son album Bach, elle n'arrivera jamais au bout de "Con l'ali di costanza" et de "Dopo notte" même coaché par Rousset.
Mais bon, tant que ce n'est pas Genaux qui s'y colle, ne faisons pas la fine bouche.

Article III : Monsieur Meyer, c'est Ann Hallenberg qui doit chanter Ariodante dans votre théâtre, non le Chérubin inodore et sans saveur qui y sévit actuellement. Je suis sûr que Christophe Rousset serait mieux disposé à l'égard de ce projet si tel était le cas.

C'est tout pour aujourd'hui...

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3048
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Message par EdeB » 22 juin 2004, 10:29

Retour sur la soirée d'hier :
Bilan très mitigé...
J'ai trouvé l'orchestre soit atone, soit pâteux, soit hystérique. Ouverture qui commençait très bien, et puis, vlan, le flan s'est affaissé sur lui même !
Grosse déception.
Récitatifs qui m'ont irritée au plus haut point.... D'accord pour un continuo continu (comme des pianofortistes intelligents le font sur les concerti de Mozart, cf. Robert Levin ( :coeur2: :coeur2: :coeur2: ) mais là il charrie !! :twisted: Cependant, j'ai eu l'impression que c'était moins pire qu'à la création de cette production (on s'était enfuis à l'entracte, donc je ne saurais juger de la 2ème partie )

Le meilleur de la troupe est, sans contestation possible, Figaro. Présence scénique, belle voix, intelligence du rôle, mais par contre un peu trop aristo pour cet homme du peuple qui est passé par tant de détours. Airs réussis.

Susanna : dans la tradition XIXe (style soubrette pépiante) quoique s'améliorant vers la fin : Deh vieni non tardar qui m'a quand même surprise (en bien) avec de z-olies variations et appogiatures insérées dans l'air. Mais c'est encore trop timide... Ceci dit, R Joshua joue très bien et a tout compris du personnage. Il n'y a que vocalement que cela n'est pas vraiment ce que j'attends d'une Susanna....

Comte : bof ! Décidemment, il baisse....
Ce qui m'énerve, c'est que tous ces personnages sont JEUNES ! alors pourquoi prendre des protagonistes qui font plus jeunes que le comte et choisir un interprète qui fait "homme mûr" ? Figaro est le plus âgé des personnages avec ses 30-35 ans... et le couple aristocratique est plus jeune que celui des serviteurs (ce qui est confirmé par les stats : juste avant la Révolution, l'âge du mariage dans les classes laborieuses est d'environ 30-35 ans pour les hommes et 20-25 ans pour les femmes !)

Comtesse : fallait-il prendre une femme de haute stature pour rentrer dans le costume de V Gens ? (penser que le comte peut la prendre pour Susanne est du plus haut comique !) elle a le type physique du rôle, mais elle fait de sa Rosina une geignarde, alors qu'elle tire toutes les ficelles. J'ai détesté ses deux airs, chantés d'une vois acide. Variations sur les reprises, qui auraient pu être intéressantes, si cela ne dégageait pas un ennui mortel...

Cherubino, merveilleuse actrice, belle présence, mais qui passe tout à fait à côté du rôle. Je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui ne va pas, mais y'a un truc qui me dérange fortement...

Barbarina ravissante à regarder, mais qui n'a rien apporté à l'air.

Marcellina qui aurait pu être intéressante si sa voix ne s'était pas effilochée d'un coup au milieu de son air (que j'adore). Dommage, parce qu'elle a composé une figure très juste de la mère de Figaro, même si elle n'a pas l'âge du rôle.

Comprimarii assez lamentables, malgré leurs "gueules" de l'emploi.

Mise en scène assez banale en ce qui concerne sa scénographie : ce plateau encombré de toiles n'apportait rien ; à la TV, avec les gros plans, c'est supportable, mais dans la salle les chanteurs sont noyés au milieu de ces natures mortes etc... Et puis, mettre des fleurs pour l'acte du jardin, un cabinet de curiosités derrière le comte etc, c'est un peu lourd.
Les intentions du metteur en scène ne se voient que par à coup, sur certaines expressions captées par la caméra... je n'ai pas eu l'impression d'une optique particulière sur l'oeuvre, mais plutôt d'une illustration.
Par contre, pourquoi faire récurer le sol par toute la domesticité féminine ?

Donc, si c'est plutôt au dessus de la moyenne de ce qu'on peut entendre aujourd'hui pour cette oeuvre, il n'y a pas de quoi crier au miracle...

EdeB, terriblement déçue, mais qui constate, que malgré tout, cet opéra résiste à quasiment tout...

muriel
Basse
Basse
Messages : 2951
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Message par muriel » 22 juin 2004, 11:10

Soirée extrèmement ennuyeuse , qui a tout de même réuni 400 000 spectateurs sur Arte (contre 15 millions au foot).

Gérard Couchelle prétend qu'il n'y a pas une note en trop dans cet opéra , pour moi, il n'y a que ça, tous les récitatifs et le dernier acte !

J'ai beaucoup zappé, pour terminer chez Pagnol !

Verrouillé