Guerre et Paix

Représentations
Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2129
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 07 avr. 2005, 19:17

RR a écrit :Le russe de Palmer est également excellent! ............. évidemment, et je vois Christopher bondir d'ici, ça ne colle pas par exemple avec la scène des officiers allemands, mais on s'en fiche
1) tu comprends la langue pour aprécier l'ecellence du russe chanté ?

2) oh que oui, d'ailleurs j'ai mal à la tête, j'ai touché le plafond :wink:

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 07 avr. 2005, 20:37

On sait tous que la métaphore de la composition de Guerre et Paix par Prokofiev c'est justement Napoleon-Hitler... Alors je suis partagé par rapport à la proposition de Ruggero: d'une part cela aurait pour mérite de peut-être rendre cohérent ce qui semble dissonant dans l'univers de Tolstoï (vision RR), d'autre part est-ce que expliciter la métaphore (qui saute déjà aux yeux suffisament) n'est pas encore en remettre une couche sur le kitsch (vision Kat)...

J'ai quand même un peu peur que la scène finale avec l'Armée Rouge soient plus pompier encore qu'un tableau de Gericault (ou de David, ce qui serait drôle dans l'anti-Napoleonisme :lol: ). Par contre, pas de problème pour ce que nous narre la Paix, l'histoire de Natacha est universelle et suffisament dégagée du contexte historique (dans l'opéra tout du moins).

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 08 avr. 2005, 08:37

Christopher a écrit :
RR a écrit :Le russe de Palmer est également excellent!
1) tu comprends la langue pour aprécier l'ecellence du russe chanté ?
un peu, je l'ai étudié quelques mois.

Avatar du membre
DavidLeMarrec
Ténor
Ténor
Messages : 630
Enregistré le : 02 nov. 2003, 00:00
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par DavidLeMarrec » 08 avr. 2005, 20:08

tristan a écrit :Je suis étonné de voir ,que, chez les LYRICOMANES comme chez les CRITIQUES, on parle de plus en plus des MISES EN SCENES et de moins en moins de la MUSIQUE , du COMPOSITEUR.....

......................et de LA PARTITION !
Mais, cher Tristan, la mise en scène prépare les chanteurs, interfère dans leur appréhension du texte et par conséquent de la musique.
Il était donc honteux qu'on n'en parle pas, auparavant ! Cela dit, quelques critiques en font un alibi pour décrire au lieu de réfléchir, c'est vrai.

David - vergogniaque

Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 578
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

INTERFERENCES...

Message par tristan » 08 avr. 2005, 20:23

Mais, cher DAVID, je suppose que tout chanteur sérieux connaît déjà tout l' opéra qu' il va défendre et ne doit pas se laisser IMPRESSIONNER par les élucubrations plus ou moins fantaisistes de certains pseudo "RELECTEURS" du texte!!
EX: cet été , à BAYREUTH, ENDRICH WOTTRICH a OSE s' opposer aux visions "sublimes" de M. SCHLINGENSIEF.....la presse "spécialisée"sic ou non ,en a fait ses choux gras!
Il est plus commode de gloser sur une CONCEPTION avec unGRAND C ,que de parler de la PARTITION......que peu de "critiques professionnels" connaissent....

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Re: INTERFERENCES...

Message par Xavier » 08 avr. 2005, 21:44

tristan a écrit :Il est plus commode de gloser sur une CONCEPTION avec unGRAND C ,que de parler de la PARTITION......que peu de "critiques professionnels" connaissent....
Nous sommes nombreux à partager cet avis je crois.

Marie-Aude !.. Qu'en penses-tu ?

X

Avatar du membre
DavidLeMarrec
Ténor
Ténor
Messages : 630
Enregistré le : 02 nov. 2003, 00:00
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: INTERFERENCES...

Message par DavidLeMarrec » 08 avr. 2005, 21:55

tristan a écrit :Mais, cher DAVID, je suppose que tout chanteur sérieux connaît déjà tout l' opéra qu' il va défendre et ne doit pas se laisser IMPRESSIONNER par les élucubrations plus ou moins fantaisistes de certains pseudo "RELECTEURS" du texte!!
Je comprends, mais est-ce possible de sauver une production sabordée (le fameux Fledermaus, par exemple), tous les chanteurs ont-ils cette envergure, et surtout, est-il possible de s'opposer sans être soi-même exclu ?
Wottrich, justement, a dû renoncer à poursuivre l'aventure Parsifal à Bayreuth : son intégrité lui coûte cher !

David - intégristeavecmodération

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

le personnage de Pierre Bezoukhov, sa "gaucherie"

Message par faustin » 10 avr. 2005, 09:41

abaris a écrit :
Michael König, très applaudi, m?a laissé perplexe. Vocalement correct, même si le timbre manque de métal, l?acteur est d?une telle gaucherie scénique que le personnage de Pierre Bézoukhov est inexistant.
Pas d'accord du tout. Justement, cette "gaucherie" appartient au personnage. Non seulement je ne l'ai pas trouvé inexistant mais extrêmement convaincant dans ce rôle. Son physique, ses petites lunettes, son air gentil et doux était parfaitement adapté ainsi que sa gestuelle effectivement un peu gauche. C'est un idéaliste, un pacifiste parmi les nationalistes bellicistes imbus de leurs rang dans la noblesse, un pur parmi les intrigants et les débauchés.

Cet aristocrate qui affranchit ses serfs et construit des hôpitaux, ce pourquoi on se moque de lui, qui sacrifie son amour pour ne pas nuire à la personne aimée, qui est un ami irréprochable, qui est le confident idéal, qui cherche à arranger les situations les plus difficiles, j'imagine que c'est Tolstoï lui même qui s'est mis en scène dans ce personnage. J'avoue, à mon regret n'avoir pas lu le roman. Que ceux qui l'ont lu me disent si j'ai raison. Le Prince Michkine, l'Idiot, doit avoir quelque rapport avec ce personnage.

Un petit détail de mise en scène qui a suscité en moi une interrogation. Dans une scène, Pierre Bezoukhov porte un chapeau haut de forme. Il me semble que c'est un anachronisme, que le chapeau haut de forme n'existait pas à cette époque mais je ne suis pas spécialiste de l'histoire du costume.

Ou bien le chapeau haut de forme existait déjà à cette époque ou bien la metteuse en scène a voulu par ce moyen suggérer et ce serait assez fin de sa part que le personnage était en avance sur son temps.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

expliquez vous

Message par faustin » 10 avr. 2005, 10:01

tuano a écrit :
Nathan Gunn, comme on l'a déjà dit re redit ici récemment, a une toute petite voix (comparée à ses...).
comparée à ses quoi?

Faustin

Avatar du membre
nina
Alto
Alto
Messages : 484
Enregistré le : 24 avr. 2004, 23:00
Localisation : PARIS
Contact :

Re: le personnage de Pierre Bezoukhov, sa "gaucherie&qu

Message par nina » 10 avr. 2005, 10:27

faustin a écrit :
Un petit détail de mise en scène qui a suscité en moi une interrogation. Dans une scène, Pierre Bezoukhov porte un chapeau haut de forme. Il me semble que c'est un anachronisme, que le chapeau haut de forme n'existait pas à cette époque mais je ne suis pas spécialiste de l'histoire du costume.

Faustin
Dans le film de Laurentis ou Peter Fonda joue le rôle de Bezoukhov, il porte constamment un haut de forme un peu rétréci en haut. Il est dailleurs un peu trop beau garçon pour ce rôle je trouve, ce qu'il compense par une posture voutée et un air un peu niais. Je trouvais le chanteur du DVD Bastille (Brubaker ?) plus convaincant...et je me dis que décidemment l'opéra traduit mieux le roman, malgré les coupures, que ce film...en anglais !

Répondre