Wagner - Die Walküre - Nagano - vc - TCE 24/04/2012

Représentations
Avatar du membre
Alain_B
Alto
Alto
Messages : 428
Enregistré le : 07 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Alain_B » 25 avr. 2012, 15:43

1er balcon de face au fond, donc à priori pas la meilleure acoustique.

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10550
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Message par Bernard C » 25 avr. 2012, 16:39

PlacidoCarrerotti a écrit : Pour répondre à une question précédente « avez-vous déjà entendu une meilleure Brûnnhilde », je répondrais « assurément oui ! » : Marton en concert à Pleyel, Jones sur scène au Met …
Voilà ce qui nous permet de bien identifier un profond fossé de goût esthétique entre nous .

Je les ai toutes entendues et d'autres encore bien sûr , mais tu as raison de prendre ces deux là :
Marton est ce que je déteste probablement le plus chez une chanteuse .
L'absence de style et l'absence totale de profondeur . Voix énorme, tête vide .
Jones , j'en ai toujours été fou car elle était folle et ça suffisait à m’enthousiasmer , mais elle n'a jamais eu la technique pour chanter Brünnhilde . Jamais elle n'est parvenue à quelque chose de seulement correct ni dans le III3 de Walküre , ni dans le "Heil dir , Sonne " .

Ceci dit c'était tellement faux que j'arrivais à aimer ça , parce que j'arrivais à aimer cette douleur masochiste dans laquelle elle nous embarquait et on avait l’impression de lutter avec elle .

Mais bon , Marton , Jones , ce sont choses révolues depuis longtemps qui pour Marton est historiquement morte et pour Jones sera éternelle dans les vidéothèques pour Chereau .

Je ne peux que souhaiter que Stemme continue à chanter Brünnhilde à Munich , Milan ou ailleurs ( à défaut de Paris ) et que les uns et les autres qui l'avez peut être peu vue sur scène puissiez la voir et l'entendre dans Ariane , Isolde , les Brünnhilde ( surtout du Crépuscule), Salomé etc...et dans les grands Puccini qu'elle est entrain d'explorer et peut être un jour Elektra .

Mais si vous n'aimez pas ce style très suédois qui le sien ,vous n'aimerez certainement pas plus son Aida que sa Minnie .

Je reconnais qu'il y a si peu de concession chez Stemme que chez certains amateurs d'opéra ça ne "prend" pas .
Je la rapprocherais assez de I. Bergman . Y'a des allergiques . Le timbre et le style intransigeant de Stemme peut ne pas plaire .

Moi en tout cas j'ai bien une certitude , je ne serai pas mort idiot d'avoir rencontré l'Isolde et la Brünnhilde qu'il y a belle lurette je désespérais entendre .

Il me manque toujours une Traviata ..mais bon , c’est pas de ce côté là qu'on peut l'attendre :lol:

Bernard

Et puis , depuis que j'ai vu le public parisien récemment s'extasier devant le désastreux état du chant de Gruberová , je ne m'étonne plus de rien .

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14137
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 25 avr. 2012, 16:53

Visiblement, tu n'as pas assisté ni au Ring de Pleyel (c'est sans doute le seul Ring complet de Marton qui ne chantait pas sinon la Brünnhilde de Siegfried), ni à celui du Met en 93. Jones y était absolument fabuleuse, et sans comparaison avec Bayreuth. Par la même occasion, Wolfgang Schmidt (habituellement médiocre) avait chanté un Siegfried fabuleux. C'est ainsi.

Stemme est sans doute ce qu'il y a de mieux en ce moment mais je la trouve à la fois sans la flamme des deux artistes précitées, et sans l'intelligence du texte d'une Waltraud Meïer par exemple.

Que ceci ne te gâche pas le plaisir que tu éprouves à écouter cette artiste. Personnellement, je la ré-entendrai avec grand plaisir, mais je ne me déplacerai pas juste pour elle (sauf sans doute pour un Tristan pour suivre ton conseil).
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2152
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Message par Piem67 » 25 avr. 2012, 16:55

PlacidoCarrerotti a écrit : Stemme est sans doute ce qu'il y a de mieux en ce moment mais je la trouve à la fois sans la flamme des deux artistes précitées, et sans l'intelligence du texte d'une Waltraud Meïer par exemple.
Dans quoi l'as-tu vue (au total) ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14137
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 25 avr. 2012, 17:19

Piem67 a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit : Stemme est sans doute ce qu'il y a de mieux en ce moment mais je la trouve à la fois sans la flamme des deux artistes précitées, et sans l'intelligence du texte d'une Waltraud Meïer par exemple.
Dans quoi l'as-tu vue (au total) ?
Pas souvent : Senta à Vienne, Elizabeth à Paris (3 soirs) et cette Walkyrie.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2152
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Message par Piem67 » 25 avr. 2012, 17:26

PlacidoCarrerotti a écrit :
Piem67 a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit : Stemme est sans doute ce qu'il y a de mieux en ce moment mais je la trouve à la fois sans la flamme des deux artistes précitées, et sans l'intelligence du texte d'une Waltraud Meïer par exemple.
Dans quoi l'as-tu vue (au total) ?
Pas souvent : Senta à Vienne, Elizabeth à Paris (3 soirs) et cette Walkyrie.
OK, pour ma part je l'ai entendue en Isolde (Baden-Baden), Elisabeth (ONP), Ariadne (Zürich), en récital à Strasbourg (Wesendonck), et franchement, j'ai été complètement emporté tant par la voix que je trouve d'une grande puissance sur tous les registres que par l'intensité dramatique qu'elle donne. Je n'ai jamais eu l'impression d'avoir affaire à un glaçon genre Fleming !

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10550
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Message par Bernard C » 25 avr. 2012, 22:18

quetzal a écrit :Une performance énorme

Je n'ai pas d'antécédent à un tel opéra wagnérien en concert .
J'avais entendu N.Stemme dans la Brünnhilde de la Walküre et Kampe dans Sieglinde dans la même production mais séparément .

Je vais laisser les petits camarades en parler tellement j'ai peu envie de critiquer , qui un orchestre qui a un peu de peine à démarrer ,mais avec une attaque des seconds violons sublimes , un ténor ( Lance Ryan) au timbre un peu blanc mais aux moyens vocaux insensés ( un vrai Heldentenor , même si la ligne de chant à la fin du II fut problématique , malgré la fatigue son héroïsme fut renversant ) ... et rien d'autre .

Anja Kampe , sur toutes les Sieglinde de ces dernières décennies entendues un peu partout , il n'y a que Stemme il y a quelques années qui m'apporta une telle satisfaction .
Ain Anger : il fait trois pas , il ouvre la bouche , il est un Hunding entièrement : timbre , couleur profondeur .
Michaela Schuster , Fricka: pareil , elle fait peur , elle est immense .
Thomas Mayer : Wotan qui au II chante beau et cache un peu son jeu , au III il est grandiose ; il est tout , Wotan dans la voix , dans le tempérament
Nina Stemme : elle n'a pas chanté le rôle depuis un an (à San Francisco) . Elle a besoin du texte , elle est la seule à ne pas chanter à Munich.
Mais comme elle est unique , inégalable et que nul ne sait comment elle chante à la fois si bien et grand , tout lui semble facile .

Je vais simplement dire à ceux qui ont été subjugués par sa Brünnhilde ce soir mais qui on pu regretter son statisme : elle n'est pas comme ça , c'est une bête de scène . Ce soir elle nous a tourné les pages mais elle a lancé un final du "Dies eine musst du erhören! " comme personne au monde ne peut le faire .

Mon commentaire est très pauvre , je suis sûr que vous aurez les mots pour le dire .


Bernard
Pour mieux me faire comprendre , le commentaire de Tubeuf sur l'interprétation de Nina Stemme répond en expert exactement à mon jugement sur cette Brünnhilde .

( je suis moins réservé que lui sur Mayer et un peu plus sur l'orchestre ...mais sans plus .)

http://www.qobuz.com/blogs/andretubeuf/ ... s/#respond

Bernard

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10550
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Message par Bernard C » 25 avr. 2012, 22:32

quetzal a écrit :
Pour mieux me faire comprendre , le commentaire de Tubeuf sur l'interprétation de Nina Stemme répond en expert exactement à mon jugement sur cette Brünnhilde .

( je suis moins réservé que lui sur Mayer et un peu plus sur l'orchestre ...mais sans plus .)

http://www.qobuz.com/blogs/andretubeuf/ ... s/#respond

Bernard
nb: il fait une petite erreur : le Crépuscule de Munich ne sera pas le "premier de Stemme" . Le premier Crepuscule de Stemme fut donné le 5 juin 2011 à San Francisco et j'en ai fait un CR sur ODB à l'époque.

modules.php?name=Forums&file=viewtopic&p=162586#162586

Bernard

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14137
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 25 avr. 2012, 22:40

" Michaela Schuster Fricka colorée, sans les majestés impérieuses des Klose ou Branzell d’autrefois, avec des inflexions de vaudeville douloureux"

AT un expert ? Un érudit plutôt ...
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10550
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Message par Bernard C » 25 avr. 2012, 22:55

PlacidoCarrerotti a écrit :" Michaela Schuster Fricka colorée, sans les majestés impérieuses des Klose ou Branzell d’autrefois, avec des inflexions de vaudeville douloureux"

AT un expert ? Un érudit plutôt ...
Ceci dit Placido , son érudition , pour ce qui nous concerne,je m'en tape ; c'est bien en tant qu'il a les mots ( qui me sonnent justes ) pour décrire l'art de Stemme tel que je l'ai perçu que je vous ai communiqué ce lien ; pas pour les références historiques .

Bernard

Répondre