L'opéra? Une histoire de Q

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9566
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par jerome » 11 avr. 2020, 13:20

On étudiait ça en fac dans les cours de phonétique. Le prof était tout fier et guettait du coin de l'œil les réactions des filles qui rougissaient quand les garçons, eux, soit riaient jaune soit gloussaient de plaisir (enfin un prof qui parlait de cul de manière décomplexée et intelligente!).

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5680
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par micaela » 11 avr. 2020, 13:47

J'ai étudié la pièce (en seconde ou première, donc vers 68/69) et je ne me souviens pas de réactions particulières, ni même de commentaires du professeur à ce sujet. Peut-être que le ou la prof avait éludé la question...
Mais on se marrait déjà (entre nous) à la mention du mot "cabinet" (au début de Bérénice) auquel nous donnions un autre sens (mais ça ce sont plus des gamineries qu'une "histoire de Q").
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5404
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par Loïs » 28 avr. 2020, 13:43

là je pense que c'est le metteur en scène qui veut nous donner des idées et puis ...Philadelphia :lol:
https://www.youtube.com/watch?v=y3xyp54bZqs

ferruccio
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 130
Enregistré le : 21 déc. 2004, 00:00
Contact :

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par ferruccio » 30 avr. 2020, 01:00

S'il était possible de ne pas massacrer le rythme de l'alexandrin, merci !
Corneille écrit :
Et le désir s’accroît quand l’effet se recule.
(avec la césure à l'hémistiche, comme il se douèt).

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5404
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par Loïs » 11 mai 2020, 15:36

et évidemment cela fait deux siècles que nous nous intéressons à la sexualité de Don Giovanni et disséquons les combinaisons possibles, Schrott torridissime y répond:

https://www.youtube.com/watch?v=xkvYd7j3BCk

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9566
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par jerome » 11 mai 2020, 17:56

Ah ben Schrott, il aime tout! Il peut rarement voir un jupon ou un pantalon sans faire de projets! Donc forcément faire de Don Giovanni un bisexuel, ça lui correspond bien ...

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5404
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par Loïs » 11 mai 2020, 18:26

jerome a écrit :
11 mai 2020, 17:56
Ah ben Schrott, il aime tout! Il peut rarement voir un jupon ou un pantalon sans faire de projets! Donc forcément faire de Don Giovanni un bisexuel, ça lui correspond bien ...
oui mais enfin là on doit sentir la peau nous brûler s'il nous pose la main dessus :Jumpy:
Erwin si tu nous entend...:lol:

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9566
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par jerome » 11 mai 2020, 18:37

Ah ben cet homme suinte le sexe! S'il n'avait pas fait carrière dans l'opéra, il aurait sans doute pu dans le porno! lol
Je n'ai jamais compris pourquoi Netrebko l'avait quitté surtout pour aller vers Eyvazov ...

Avatar du membre
pingpangpong
Baryton
Baryton
Messages : 1085
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par pingpangpong » 12 mai 2020, 07:13

Pour sa voix pardi ! :cry:
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5404
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: L'opéra? Une histoire de Q

Message par Loïs » 12 mai 2020, 07:46

En tout cas j'ai recensé une vingtaine d'options, de typologies, de paraphilies ou de perversions plus les 2 ou 3 rajoutées par la suite mais je n'ai toujours trouvé aucun opéra qui mette en scène les amours saphiques car même les Sapho(s) de Gounod et Massenet sont straight. Je ne parle pas bien entendu des mises en scène.
Je sais bien que la composition est un truc de mec mais justement c'est un fantasme très répandu alors... :lol:

Répondre