Les opéras les plus sordides

Quiz's, sondages & Co.
tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Les opéras les plus sordides

Message par tuano » 13 mai 2016, 16:35

L'Opéra de Paris programme deux oeuvres avec des rapports père-filles franchement peu réjouissants : Rigoletto et surtout Lear, que j'aurais voulu voir pour Edda Moser. Maintenant qu'elle a annulé, je ne pense pas que je pourrais supporter un livret aussi désespérant et malsain.

Y a-t-il pire que Lear ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14591
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras les plus sordides

Message par PlacidoCarrerotti » 13 mai 2016, 18:36

Ecrear ?
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

romance
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: Les opéras les plus sordides

Message par romance » 13 mai 2016, 19:22

M D Rear

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras les plus sordides

Message par faustin » 13 mai 2016, 19:50

Il y a un opéra que je ne supporte pas tant le sujet est dur c'est et insupportable, c'est Jenufa de Janacek, une histoire d'infanticide.

Faustin

Avatar du membre
Catherine
Alto
Alto
Messages : 315
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les opéras les plus sordides

Message par Catherine » 13 mai 2016, 20:01

J'ai mis des années avant de voir Suor Angelica jusqu'à la fin

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5614
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras les plus sordides

Message par micaela » 13 mai 2016, 20:14

faustin a écrit :Il y a un opéra que je ne supporte pas tant le sujet est dur c'est et insupportable, c'est Jenufa de Janacek, une histoire d'infanticide.

Faustin
Katia Kabanova est bien pire. Aucune issue pour le rôle-titre, qui est poussée au suicide. Au moins Jenufa s'en sort...
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras les plus sordides

Message par faustin » 13 mai 2016, 20:46

Il y a un opéra qui va au bout du sordide, c'est Lulu, surtout la fin. Lulu se fait importuner par son amant, le faux marquis qui ayant découvert son secret, veut l'envoyer dans un bordel du Caire sous la menace de la dénoncer à la police. L'athlète la fait également chanter. Schigolch se porte volontaire pour supprimer l'Athlète. La Geschwitz réclame à Lulu son dû. Schigolch réclame lui aussi à Lulu de l'argent. Les actions de la société Jungfrau s'efondrent, tout le monde a perdu, sauf le banquier juif.

Second tableau, à Londres, dans un taudis immonde. Alwa révèle que Lulu lui avait transmis la syphilis contractée auprès du marquis. Lulu, sur les injonctions de Schigolch se prostitue. Elle ramène un professeur. Son second client est un nègre qui refuse de lui montrer son argent. Alwa intervient et reçoit un coup mortel sur la tête. Un nouveau client refuse de payer et veut être payé. Ivre d'un soudain désir, Lulu se livre à lui. Il assassine sauvagement Lulu et en sortant de la pièce, assassine la Geshwitz. Les deux femmes expirent ensemble.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras les plus sordides

Message par faustin » 13 mai 2016, 21:06

Sweeney Todd, the demon barber of Fleet Street, c'est l'histoire plus que gore du barbier diabolique qui assassinait ses clients et recyclait les cadavres dans des tourtes délicieuses, elle a été traitée au cinéma par Tim Burton, et a ensuite donné lieu à un <<musical>> livret de Hugh Wheeler mis en musique par Stephen Sondheim. Ce Sweeney Todd a été donné au Châtelet comme un relevant de l'humour noir britannique, franchement, je préférais Noblesse oblige.

Faustin

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5614
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras les plus sordides

Message par micaela » 13 mai 2016, 21:51

le film de Tim Burton, qui est entièrement chanté, est une adaptation du musical et non l'inverse (le musical a été créé en 1979, le film date de 2007).
C'est une histoire qui a donné lieu à de nombreuses adaptations , depuis le milieu du XIXème siècle. Il existe par exemple un film britannique de 1936 sur le même sujet.
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14591
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras les plus sordides

Message par PlacidoCarrerotti » 13 mai 2016, 22:08

micaela a écrit :le film de Tim Burton, qui est entièrement chanté, est une adaptation du musical et non l'inverse (le musical a été créé en 1979, le film date de 2007).
C'est une histoire qui a donné lieu à de nombreuses adaptations , depuis le milieu du XIXème siècle. Il existe par exemple un film britannique de 1936 sur le même sujet.
Cette légende urbaine britannique s'inspire de faits bien réels du moyen-âge parisien.
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Répondre