Et si on reparlait des mises en scène?

Actualité, potins, débats.
Cavara
Messages : 13
Enregistré le : 29 oct. 2005, 23:00
Contact :

Et si on reparlait des mises en scène?

Message par Cavara » 09 nov. 2007, 13:42

Oui, je sais, c'est un sujet récurrent. N'empêche que de plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer les turpitudes de ces metteurs en scène qui, s'arogeant un rôle de créateur, n'hésitent pas à mettre les opéras sans dessus-dessous pour les faire rentrer dans leur moule. Dernièrement Jacques Julliard s'en prenait encore avec vigueur à ces illuminés qui s'estiment plus forts que les compositeurs. Dans son ouvrage "Opera in crisis", le musicologue Henry Pleasants va jusqu'à écrire que s'il faut en passer par là pour rendre l'opéra plus proche des nouveaux publics et notamment des jeunes (argument servi jusqu'à plus soif par Mortier et ses sbires), autant tout arrêter et fermer les maisons d'opéra. J'imagine que nombre d'entre vous ne seront pas d'accord avec cette position extrême.
Voilà un beau sujet de débat. En attendant, j'ai vu sur le net la présentation d'un livre - en français celui-là - qui semble vouloir remettre
les pendules à l'heure. ca vaut le coup d'y aller jeter un oeil:
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... e&no=24685
Plutôt que fermer les maisons d'opéras, n'est-ce pas à la politique de certains directeurs qu'il faudrait s'en prendre? Autre sujet de débat.

Avatar du membre
npw
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 09 nov. 2004, 00:00
Contact :

Re: Et si on reparlait des mises en scène?

Message par npw » 09 nov. 2007, 13:47

Cavara a écrit :... ces metteurs en scène qui, s'arogeant un rôle de créateur, n'hésitent pas à mettre les opéras sans dessus-dessous...
Les deux cas sont, en effet, fréquents.

vigie
Alto
Alto
Messages : 377
Enregistré le : 17 août 2004, 23:00

Message par vigie » 09 nov. 2007, 14:20

Certes, mais plutôt que de parler des cheminots en grève et des trains qui n'arrivent pas à l'heure, on peut aussi évoquer des mises en scène qui laissent toute leur place à la musique et au théâtre.

Deux cas récents à vou soumettre, dont il n'est curieusement pas question ici :

1/ Italienne à Alger, mise en scène Sandrine Anglade (Opéra de Lille, en ce moment sur vos écrans)

2/ Rake's progress, mise en scène andré Engel

Spectacles vivement recommandés !

Cavara
Messages : 13
Enregistré le : 29 oct. 2005, 23:00
Contact :

Message par Cavara » 09 nov. 2007, 14:50

[quote="vigie"]Certes, mais plutôt que de parler des cheminots en grève et des trains qui n'arrivent pas à l'heure, on peut aussi évoquer des mises en scène qui laissent toute leur place à la musique et au théâtre.

Deux cas récents à vou soumettre, dont il n'est curieusement pas question ici :

1/ Italienne à Alger, mise en scène Sandrine Anglade (Opéra de Lille, en ce moment sur vos écrans)

2/ Rake's progress, mise en scène andré Engel

Spectacles vivement recommandés !


Bien sûr qu'il existe encore des metteurs en scène consciencieux, qui travaillent dans le respect des oeuvres, mais il faut bien admettre qu'ils ne représentent pas le plus grand nombre. Je pense qu'il faut rester dans une certaine généralité et s'abstenir de citer des exemples qu'on ne peut discuter faute d'avoir vu les spectacles.

Avatar du membre
npw
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 09 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par npw » 09 nov. 2007, 20:14

Avez-vous vu Aïda au Met ?

paco
Basse
Basse
Messages : 9246
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 10 nov. 2007, 00:05

vigie a écrit :1/ Italienne à Alger, mise en scène Sandrine Anglade (Opéra de Lille, en ce moment sur vos écrans)
??? télé ? quelle chaîne ? ou internet ? quel site ??

vigie
Alto
Alto
Messages : 377
Enregistré le : 17 août 2004, 23:00

Message par vigie » 10 nov. 2007, 00:07

Ben c'est à l'opéra de Lille en ce moment, sur la scène ...

Faut arrêter la télé de temps en temps :D

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 10 nov. 2007, 00:08

C'est pas plutôt toi qui est accro de la télé, pour appeler "scène" un "écran" ? :D

paco
Basse
Basse
Messages : 9246
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 10 nov. 2007, 00:15

vigie a écrit :Ben c'est à l'opéra de Lille en ce moment, sur la scène ...

Faut arrêter la télé de temps en temps :D
ah bon...

apparemment vous avez vu ce spectacle. A quoi ressemble la mise en scène ? (décors, etc.). J'avais failli y emmener mon neveu, mais obtenir des places à l'Opéra de Lille est une aventure impossible, les spectacles lyriques sont entièrement vendus aux abonnés en dehors de qqes très mauvaises places.

vigie
Alto
Alto
Messages : 377
Enregistré le : 17 août 2004, 23:00

Message par vigie » 10 nov. 2007, 08:35

tuano a écrit :C'est pas plutôt toi qui est accro de la télé, pour appeler "scène" un "écran" ? :D
Et non je fais partie des "sans télé" !. "Sur nos écrans" est aussi une expression générique !

Pour répondre à Paco sur la mise en scène, on est un peu aux antipodes de la MES de Andrei Serban à l'Opéra de Paris, folle, exhubérante, jubilatoire

Le dispositif scénique peut paraître simple : une série de portes très "magrittiennes", mobiles, qui découpent et structurent l'espace scénique en fonction de l'action.
Beaucoup de poésie !

"L'espace scénique décrit ce radeau, cette ïle du désir, entre deux portes du quotidien : la chambre conjugale et la cuisine. Celles-ci sont deux référents essentiels, se réinterprétant dans le monde du rêve en une hésitation permanente entre la luxure et la gourmandise" (extrait des notes de mise en scène)

On garde la légéreté de Rossini mais avec en toile de fond des questions plus profondes, autour de figures de femmes.

Une mise en scène solidaire de la musique et de l'action théâtrale.

Très bonne équipe de jeunes chanteurs internationaux : mention spéciale pour le moins jeune, Jonathan Veira, excellentissime dans le rôle de Mustafa. Très bon Taddeo de Riccardo Novaro et très convaincant Lindoro de Nicholas Phan.

Le site de l'Opéra de Lille indique qu'il reste des places.

Ici Lille, à vous les studios !

Répondre