Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Actualité, potins, débats.
Répondre
yoshi
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 13 déc. 2004, 00:00

Message par yoshi » 11 oct. 2007, 20:07

vigie a écrit :La critique du récital de JDF par Marie Aude Roux dans le Monde commence fort :

"On comptait sur Juan Diego Florez, jeune Cid de 24 ans, beau et brun, pour réchauffer la Salle Pleyel. Mais le jeune premier des ténors "di grazia ..."

JDF est né le 13 janvier 1973 à Lima ...

Bon c'est une toute petite coquille ... mais rassurante car si à 34 ans on est encore un "jeune premier", alors je me sens d'un coup rajeunir !!! :D
Juan Diego Florez est un chanteur péruvien très hispanique de physique de le voix, "Jeune Cid" est donc très compréhensible pour moi.

Et "jeune premier" n'est pas un âge, c'est un emploi. Il est évident que Florez joue les jeunes premiers dans les productions auxquelles ils participent.

Je ne vois pas tellement où est la "carabistouille". On lit souvent n'importe quoi dans les journaux mais ce n'est pas une raison pour essayer de rendre ridicule ce qui, à mon sens, ne l'est pas, et est même bien résumé.

Merci de nous divertir en vraies carabistouilles qui ne manquent pas!!!

yoshi
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 13 déc. 2004, 00:00

Message par yoshi » 11 oct. 2007, 20:09

Je voulais écrire "et de voix".
Pardon!

vigie
Alto
Alto
Messages : 377
Enregistré le : 17 août 2004, 23:00

Message par vigie » 11 oct. 2007, 21:05

Si tu avais lu mon msg avec un minimum d'attention, tu aurais déduit qu'un chanteur né en 1973 n'a pas 24 mais 34 ans !
J'ai cité l'ensemble de la phrase pour contextualiser

yoshi
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 13 déc. 2004, 00:00

Message par yoshi » 12 oct. 2007, 13:43

vigie a écrit :Si tu avais lu mon msg avec un minimum d'attention, tu aurais déduit qu'un chanteur né en 1973 n'a pas 24 mais 34 ans !
J'ai cité l'ensemble de la phrase pour contextualiser
Pardon.
J'ai du mal à lire et en plus je ne sais pas compter.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21774
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 08 déc. 2007, 17:22

Richard Martet a publié dans le dernier numéro d' Opéra Magazine une critique du Burbero di buon cuore de Martin y Soler. Il affirme que le rôle de Madame Lucilla a été crée par Nancy Storace...
En réalité c'est le rôle d'Angelica que le compositeur a écrit pour elle. Comme le précise, d'ailleurs, le programme de salle du Teatro Real de Madrid p. 110
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
toux
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 143
Enregistré le : 21 févr. 2007, 00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message par toux » 09 janv. 2008, 11:10

Maxime Kaprielian prétend dans sa critique (très dure, c'est presque un éreintage) du concert d'inauguration de l'année Messiaen que la salle était "peu remplie" et "un peu plus vidée à l’entracte…"
C'est une carabistouille caractérisée, le parterre était bondé avant et après l'entracte. À trop vouloir prouver, on se discrédite.

http://www.resmusica.com/aff_articles.php3?num_art=4832

Avatar du membre
toux
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 143
Enregistré le : 21 févr. 2007, 00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message par toux » 09 janv. 2008, 14:38

Sur le même concert (qu'elle n'a pas non plus trop aimé), Marie-Aude Roux oublie de se relire dans "Le Monde" daté du jeudi 10 janvier :

"Saluons donc le travail de l'Association Messiaen 2008 à l'aune de ses membres d'honneur: la pianiste Yvonne Loriod, veuve du compositeur, et deux de ses anciens élèves, Pierre Boulez et Seiji Ozawa, dont la présence à Paris en décembre dans la fosse du Tannhäuser de l'Opéra-Bastille, eût été bienséante en un tel soir d'inauguration".

Non seulement c'est construit n'importe comment, mais si cela a un sens il est déplaisant. Ce n'est guère le rôle du Monde de commenter en ces termes la présence ou l'absence de tel ou tel (effectivement, Boulez et Ozawa n'étaient apparemment pas là...). A moins que, pour arbitrer ce genre d'élégances, Mme Roux se prenne pour une chroniqueuse mondaine...

Lily
Ténor
Ténor
Messages : 535
Enregistré le : 09 juil. 2004, 23:00
Contact :

Message par Lily » 09 janv. 2008, 15:48

toux a écrit :Sur le même concert (qu'elle n'a pas non plus trop aimé), Marie-Aude Roux oublie de se relire dans "Le Monde" daté du jeudi 10 janvier :

"Saluons donc le travail de l'Association Messiaen 2008 à l'aune de ses membres d'honneur: la pianiste Yvonne Loriod, veuve du compositeur, et deux de ses anciens élèves, Pierre Boulez et Seiji Ozawa, dont la présence à Paris en décembre dans la fosse du Tannhäuser de l'Opéra-Bastille, eût été bienséante en un tel soir d'inauguration".

Non seulement c'est construit n'importe comment, mais si cela a un sens il est déplaisant. Ce n'est guère le rôle du Monde de commenter en ces termes la présence ou l'absence de tel ou tel (effectivement, Boulez et Ozawa n'étaient apparemment pas là...). A moins que, pour arbitrer ce genre d'élégances, Mme Roux se prenne pour une chroniqueuse mondaine...
8O Pour moi, cette phrase n'a aucun sens.

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 09 janv. 2008, 16:17

Lily a écrit : 8O Pour moi, cette phrase n'a aucun sens.
La phrase est assez mal construite mais je comprends la même chose que Toux : Boulez et Ozawa, anciens élèves de Messiaen, n'étaient pas présents à cette soirée. Comme ils étaient à Paris à cette période, leur absence est regrettable voire indélicate.

En gros c'est ce que je comprends.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21774
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 09 janv. 2008, 16:17

adecambrai a écrit :
Lily a écrit : 8O Pour moi, cette phrase n'a aucun sens.
La phrase est assez mal construite mais je comprends la même chose que Toux : Boulez et Ozawa, anciens élèves de Messiaen, n'étaient pas présents à cette soirée. Comme ils étaient à Paris à cette période, leur absence est regrettable voire indélicate.

En gros c'est ce que je comprends.
+1
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre