Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1415
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 24 mars 2006, 08:09

Martine a écrit : Je la joue modeste parce que je n'ai pas 35 ans d'art lyrique mais seulement 10. Mais ça me démange comme même de répondre à monsieur "moi, dans le temps, j'en ai vu des vrais artistes". Mais moi, on m'a appris à respecter les autres, surtout "les anciens combattants" :wink: . En plus ses arguments sont tellement "petits" et bas que ça ne vaut pas la peine de lui répondre.:prop:
Allons allons, pas de manière entre nous. Tu peux me répondre en me tutoyant malgrés mon grand age et ceci sans me manquer de respect. J'ai pris des exemples relativement lointains (la défaillance de Giacomini ne remonte pas à un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre) pour parler de couac et de rattage de certains grand noms.
Quant aux grands artistes que j'ai pu connaitre, je vais en citer quelques uns que tu peux entendre aujourd'hui: Carlos Alvarez, Carlo Almaguer(qui devrait faire un Scarpia remarquable en Avignon ce mois de juin) Marcelo Alvarez, Luca Lombardo, Filianoti et j'espère Villazon à Orange. Tu ne me fera pas tomber dans le conflit des vieilles barbes étant persuadé que la valeur n'attends pas etc...
Pour en revenir à Roberto, ce n'est pas sur ce Cyrano que j'ai fondé mon opinion. Je l'ai entendu 7 fois auparavant, 5 fois mauvais, 2 fois à peine moyen. Cyrano à été la cerise.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Avatar du membre
jeanlouis
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 177
Enregistré le : 02 juin 2004, 23:00
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Message par jeanlouis » 24 mars 2006, 10:37

Alagna : dès qu'il s'agit de lui , c'est tout et n'importe quoi .
faisons le le point : il s'agissait d'une des plus belles voix de ténor ayant existé qui a été gachée en chantant n' importe quoi ( et je mets dans le même sac le Trouvère , Mariano, Don Quichotte ....) n'importe comment (car il a rarement approfondi ses rôles ) avec n'importe qui ( je ne citerais personne mais suivez mon regard )
Imaginez une carrière à l' Alfredo Kraus ! on peut toujours rêver , mais vraiment quel gachis !

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4093
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 24 mars 2006, 10:58

maitreluther a écrit : Allons allons, pas de manière entre nous. Tu peux me répondre en me tutoyant malgrés mon grand age et ceci sans me manquer de respect. J'ai pris des exemples relativement lointains (la défaillance de Giacomini ne remonte pas à un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre) pour parler de couac et de rattage de certains grand noms.
Quant aux grands artistes que j'ai pu connaitre, je vais en citer quelques uns que tu peux entendre aujourd'hui: Carlos Alvarez, Carlo Almaguer(qui devrait faire un Scarpia remarquable en Avignon ce mois de juin) Marcelo Alvarez, Luca Lombardo, Filianoti et j'espère Villazon à Orange. Tu ne me fera pas tomber dans le conflit des vieilles barbes étant persuadé que la valeur n'attends pas etc...
Pour en revenir à Roberto, ce n'est pas sur ce Cyrano que j'ai fondé mon opinion. Je l'ai entendu 7 fois auparavant, 5 fois mauvais, 2 fois à peine moyen. Cyrano à été la cerise.
Concernant Roberto Alagna, j'ai eu de la chance. A part Carmen annulée à l'ONP, je l'ai toujours eu sur scène quand je devais l'avoir et le plus souvent en grande forme même dans Cyrano puisque j'ai assisté à la première. Et je l'ai entendu plus que 7 fois. Et je retournerai l'été prochain à Montpellier pour l'entendre dans la création de Fiesque d'Edouard Lalo.

J'ai eu moins de chance avec Marcelo Alvarez : la dernière fois c'était pour Bohème à Bastille et il n'était pas en grande forme. J'attends son Bal masqué avec impatience.
Les fois où j'ai failli entendre N. Dessay, je ne les compte plus.

Mais bon, je retourne quand même les voir parce j'aime les chanteurs et que je n'ai pas le quart de la moitié du dizième du cran qu'il faut pour monter sur scène.

Mais plus je vais entendre de la musique et plus je me rends compte de la suggestivité d'un jugement.
Pas plus tard qu'hier soir, j'étais au TCE pour le concert où, en première partie, A.C. Antonacci chantait Les Nuit d'été. J'ai été déçue par sa prestation et pourtant elle a fait un triomphe. Je n'ai pas entendu chanter du Berlioz. Pourtant, il va s'en trouver pour s'extasier sur son interprétation et sa diction. Tiens, pas plus tard que ce matin sur France Musique.

Concernant les tenors, tu parles de Villazon que tu vas entendre cet été à Orange. Et bien, je te souhaite plus de chance que moi. Je l'ai entendu 2 fois en moins d'un an et j'ai été déçue les 2 fois. Mais je retourne l'entendre dans 1 mois avec N. Dessay. Je vais peut être enfin découvrir ce qui le rend extraordinaire pour certains.
Filianoti ? une amie l'a entendu s'effondrer dans "Una lacrima furtiva" en juin dernier à Barcelone : du début jusqu'à la fin de l'air, un vrai calvaire. Un mois plus tard, il était correct (pas transcendant) dans La Rondine au Chatelet.
Cet exemple juste pour souligner que chaque chanteur a des bons et des mauvais moments. Je suis beaucoup moins indulgente avec les solistes instrumentaux.

Dans tes chanteurs actuels, tu aussi cites Carlos Alvarez. J'en garde un grand souvenir en Philippe II et je ne vais pas le rater en Simon en mai prochain. Moi qui me méfie toujours des nouvelles productions, pour lui je serai même à la première.

Chacun est libre d'apprécier à sa manière ce qu'il entend. Mais on peut le faire sans agressivité et sans méchanceté. J'avoue que j'ai un côté "veuve et orphelins". J'en arrive à applaudir un artiste quand il se fait chahuter, même si je n'ai pas apprécié sa prestation (exemple, Alexia Cousin dans Manon à Bastille : la pauvre, j'en ai eu pitié quand elle s'est retrouvée sous les sifflets).
Moi aussi, il y a des choses qui m'agace dans le marketing des maisons de disque par exemple. Mais ça ne vient pas polluer mon jugement sur la prestation d'un artiste.

Mais on le sait bien : l'opéra est un univers de passion et de passionnés. Mais de temps en temps, il faut raison gardée.

Martine

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4093
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 24 mars 2006, 11:14

jeanlouis a écrit :Alagna : dès qu'il s'agit de lui , c'est tout et n'importe quoi .
faisons le le point : il s'agissait d'une des plus belles voix de ténor ayant existé qui a été gachée en chantant n' importe quoi ( et je mets dans le même sac le Trouvère , Mariano, Don Quichotte ....) n'importe comment (car il a rarement approfondi ses rôles ) avec n'importe qui ( je ne citerais personne mais suivez mon regard )
Imaginez une carrière à l' Alfredo Kraus ! on peut toujours rêver , mais vraiment quel gachis !
Tu a raison : c'est tout et n'importe quoi. Don Quichotte ? Tu veux dire Don José, je pense.

Sa carrière ? c'est lui qui décide. Il choisit de chanter les ouvrages qu'il veut. S'il avait écouté les conseils de ceux "qui savent mieux que tout le monde", il n'aurait jamais chanté Don Carlos au Chatelet.
jeanlouis a écrit : ... en chantant ... n'importe comment (car il a rarement approfondi ses rôles )
Peux-tu nous éclairer sur la façon qu'il apprend et travaille ses rôles ? Ca m'intéresse.

Martine

mcs
Ténor
Ténor
Messages : 951
Enregistré le : 21 janv. 2004, 00:00
Contact :

Message par mcs » 24 mars 2006, 11:42

Martine a écrit :
maitreluther a écrit : Mais plus je vais entendre de la musique et plus je me rends compte de la suggestivité d'un jugement.
(...)
chaque chanteur a des bons et des mauvais moments.

Chacun est libre d'apprécier à sa manière ce qu'il entend. Mais on peut le faire sans agressivité et sans méchanceté. J'avoue que j'ai un côté "veuve et orphelins". J'en arrive à applaudir un artiste quand il se fait chahuter, même si je n'ai pas apprécié sa prestation (exemple, Alexia Cousin dans Manon à Bastille : la pauvre, j'en ai eu pitié quand elle s'est retrouvée sous les sifflets).
Moi aussi, il y a des choses qui m'agace dans le marketing des maisons de disque par exemple. Mais ça ne vient pas polluer mon jugement sur la prestation d'un artiste.

Mais on le sait bien : l'opéra est un univers de passion et de passionnés. Mais de temps en temps, il faut raison gardée.
Martine
entièrement d'accord avec "vous" Martine (je me suis déjà exprimé sur le tutoiement que je n'utilise qu'avec les gens que je connais !)
Nous ne comprenons pas non plus pourquoi être aussi vindicatif envers un chanteur : on aime ou on n'aime pas mais il n'est en aucun cas besoin de l'insulter, même au nom "de la passion et des passionnés" nous ne cautionnons pas .
Alagna n'est pas en forme c'est un fait mais pourquoi ne pas imaginer (sans aucun effort) que cela ira mieux demain ?

ivopera
Alto
Alto
Messages : 350
Enregistré le : 31 oct. 2003, 00:00

Message par ivopera » 24 mars 2006, 12:31

Je suis également d'accord

J'ai dû voir Alagna une bonne quinzaine voire une vingtaine de fois. Il faut tout de même reconnaître une réalité : c'est incontestablement une voix magnifique, au timbre exceptionelle et à la diction parfaite. Comme tout le monde, il a des hauts et des bas mais qui aujourd'hui a son niveau d'ensemble : j'attends des noms .
Cura : les deux fois où je l'ai entendu, une catastrophe : braillard et voix engorgée dans le medium. Filanoti dans la Rondine honorable mais sans plus. Villazon interprétation et voix superbe mais au coffre fortement limité et à la prononciation douteuse....

Pour ce qui est d'Alagna en live, en dehors de ses récitals :

Lucia, et Romeo à tomber par terre. Je l'ai vu trois fois dans le premier et deux fois dans le deuxième : ce sont les plux beaux souvenirs d'opéra de ma vie!
Manon superbe (il faut dire que décidément l'opéra français lui va bien)
Cyrano (le soir de la première) plus difficile mais remarquable à la fin.
Don Carlos plutôt pas mal
Le trouvère en dehors du dernier acte assez moyen j'en conviens. Mais chaque chanteur peut avoir des ouvrages où il est moins à l'aise (la prise de rôle de Pavarotti dans Don Carlos était assez édifiante!!)

Il est vrai que Alagna, pour des raisons que j'ignore, a choise de diversifier ses rôles assez vite et qu'il aurait pu rester plus longtemps dans un répertoire où il excelle et où personne aujourd'hui, je suis désolé, n'arrive à sa cheville!
Il est vrai aussi que ses choix récents de promo à outrance peuvent énerver. Récemment je me suis fait piéger en achetant pour mai prochain un récital à Bruxelles annoncé comme classique et qui est devenu quelques semaines après un récital Mariano (j'enrage encore sur ce coup là)
Il est vrai qu'il annule plus que la moyenne (Carmen, Benvenuto, 31 décembre, Lucia à Lyon, Cyrano...)

Mais tout de même soyons sérieux : quand il est bon et qu'il est présent qui arrive à son niveau? (et je vais à l'opéra toutes les deux semaines depuis dix ans!!) Ne mélangeons pas critique de son aspect médiatique et critique artistique. Il reste aujourd'hui un des meilleurs chanteurs au monde et sûrement le plus grand français (ce que je ne dirai pas par ex de dessay!!!)

Avatar du membre
yves
Ténor
Ténor
Messages : 573
Enregistré le : 22 déc. 2004, 00:00
Localisation : catalunya nord

Message par yves » 24 mars 2006, 12:34

JdeB a écrit :
yves a écrit :
JdeB a écrit :Le problème c'est que cet opéra n'a pas le moindre intérêt...
à tes yeux, a ton goût ou à ton avis. (rayer la mention inutile)
Ces mentions là figurent avant chacun de tous les posts, non ?
Ce serait plus constructif de nous éclairer sur les merveilles de cette oeuvre...
dans le cadre des constructions...éclaire moi sur le non-intérêt, de la même façon ????!!!!

je surrenchéris alors qu'en fait je ne vois aucun "intérêt" justement a discuter des goûts. Maintenant il y a peut être que les goûts se forgeant avec l'étendue du savoir, les miens ne soit que des goûts de chiotte.
:roll:
"Dieux et dieux font cloître"
Traité d'arithmétique céleste, 1651, p. 78.

bajazet

Avatar du membre
Josquin
Ténor
Ténor
Messages : 886
Enregistré le : 25 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Josquin » 24 mars 2006, 13:09

Vous dites qu'il chante tout et n'importe quoi. C'est surement vrai.
Mais il n'a pas abordé tant de rôles que cela (si la liste de JdeB est juste, il n'y en a pas beaucoup pour quelqu'un de son âge. Disons qu'il y en a qui en ont fait beaucoup plus).
Alagna est un grand chanteur et j'espère qu'il le restera. Maintenant je trouve ça exaspérant les gens qui disent "c'est le plus grand ténor du monde".
Ce qui m'énerve le plus c'est que lui même le dit. Et pour se permettre d'avoir Et c'est ça qui m'énerve le plus chez lui, car je l'apprécie beaucoup (mais pas dans tout, de même qu'il y a nettement meilleur que lui dans certains rôles qu'il a abordé).
Mais s'il ne faisait que chanter et faire son métier, ce serait un très très grand chanteur.

P.S quand je lis certains posts, ça fait peur ! On se demande sur quel genre de forum on est, et surtout comment les gens peuvent se permettre de dire de telles choses!

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1415
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 24 mars 2006, 13:57

Martine a écrit :
Concernant Roberto Alagna, j'ai eu de la chance. A part Carmen annulée à l'ONP, je l'ai toujours eu sur scène quand je devais l'avoir et le plus souvent en grande forme même dans Cyrano puisque j'ai assisté à la première. Et je l'ai entendu plus que 7 fois. Et je retournerai l'été prochain à Montpellier pour l'entendre dans la création de Fiesque d'Edouard Lalo.

J'ai eu moins de chance avec Marcelo Alvarez : la dernière fois c'était pour Bohème à Bastille et il n'était pas en grande forme. J'attends son Bal masqué avec impatience.
Les fois où j'ai failli entendre N. Dessay, je ne les compte plus.

Mais bon, je retourne quand même les voir parce j'aime les chanteurs et que je n'ai pas le quart de la moitié du dizième du cran qu'il faut pour monter sur scène.

Mais plus je vais entendre de la musique et plus je me rends compte de la suggestivité d'un jugement.
Pas plus tard qu'hier soir, j'étais au TCE pour le concert où, en première partie, A.C. Antonacci chantait Les Nuit d'été. J'ai été déçue par sa prestation et pourtant elle a fait un triomphe. Je n'ai pas entendu chanter du Berlioz. Pourtant, il va s'en trouver pour s'extasier sur son interprétation et sa diction. Tiens, pas plus tard que ce matin sur France Musique.

Concernant les tenors, tu parles de Villazon que tu vas entendre cet été à Orange. Et bien, je te souhaite plus de chance que moi. Je l'ai entendu 2 fois en moins d'un an et j'ai été déçue les 2 fois. Mais je retourne l'entendre dans 1 mois avec N. Dessay. Je vais peut être enfin découvrir ce qui le rend extraordinaire pour certains.
Filianoti ? une amie l'a entendu s'effondrer dans "Una lacrima furtiva" en juin dernier à Barcelone : du début jusqu'à la fin de l'air, un vrai calvaire. Un mois plus tard, il était correct (pas transcendant) dans La Rondine au Chatelet.
Cet exemple juste pour souligner que chaque chanteur a des bons et des mauvais moments. Je suis beaucoup moins indulgente avec les solistes instrumentaux.

Dans tes chanteurs actuels, tu aussi cites Carlos Alvarez. J'en garde un grand souvenir en Philippe II et je ne vais pas le rater en Simon en mai prochain. Moi qui me méfie toujours des nouvelles productions, pour lui je serai même à la première.

Chacun est libre d'apprécier à sa manière ce qu'il entend. Mais on peut le faire sans agressivité et sans méchanceté. J'avoue que j'ai un côté "veuve et orphelins". J'en arrive à applaudir un artiste quand il se fait chahuter, même si je n'ai pas apprécié sa prestation (exemple, Alexia Cousin dans Manon à Bastille : la pauvre, j'en ai eu pitié quand elle s'est retrouvée sous les sifflets).
Moi aussi, il y a des choses qui m'agace dans le marketing des maisons de disque par exemple. Mais ça ne vient pas polluer mon jugement sur la prestation d'un artiste.

Mais on le sait bien : l'opéra est un univers de passion et de passionnés. Mais de temps en temps, il faut raison gardée.

Martine
Bien sur les artistes peuvent avoir des défaillances, des baisses de forme etc... Chaque fois que je vais à l'opéra il y a toujours une inquiétude, un pincement au coeur, sinon je n'écouterais que le surgelé des enregistrements studio.
Ce que je reproche à Alagna, c'est de s'autoproclamer meilleur chanteur de ce qu'il veut. Dans ce cas c'est lui qui place la barre à une hauteur inaccessible et là je ne pardonne pas.

Si c'est toi qui dit que Roberto est le plus grand ténor(d'ailleurs tu ne le dis pas), c'est un jugement subjectif que je ne partage pas mais que je respecte : il a strictement la même valeur que le mien.

Pour Filianoti, je l'ai entendu une seule fois à Barcelone dans Rigoletto où il nous a fait un Duc très reussi.

PS Je vois avec plaisir que tu me tutoies...
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1415
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 24 mars 2006, 14:07

yves a écrit :
JdeB a écrit :
yves a écrit :
JdeB a écrit :Le problème c'est que cet opéra n'a pas le moindre intérêt...
à tes yeux, a ton goût ou à ton avis. (rayer la mention inutile)
Ces mentions là figurent avant chacun de tous les posts, non ?
Ce serait plus constructif de nous éclairer sur les merveilles de cette oeuvre...
dans le cadre des constructions...éclaire moi sur le non-intérêt, de la même façon ????!!!!

je surrenchéris alors qu'en fait je ne vois aucun "intérêt" justement a discuter des goûts. Maintenant il y a peut être que les goûts se forgeant avec l'étendue du savoir, les miens ne soit que des goûts de chiotte.
:roll:
Pour être franc, je n'ai pas aimé la musique d'Alfano. Je n'aime pas non plus les opéras de Wagner. Si tu prends ton pied avec t'as de compte à rendre à personne et ça veut pas dire que tu as des goûts de chiottes.
Quoi qu'avoir des goûts de chiottes peut présenter certains avantages:
On trouve plus de chiotte que de salle de spectacle et il ne faut pas réserver 6 mois à l'avance.

A bientôt pour un restau avant un spectacle où nous tomberons peut-être d'accord... mais c'est pas sur !!!!!!!!!!!!!!
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Répondre