Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21937
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 23 mars 2006, 16:30

Oui, il a chanté hier soir, revenant sur sa décision du matin de laisser sa place à sa doublure, R. Koering ayant réussi à le convaincre.
Il a demandé un verre d'eau à rideau ouvert à un moment donné.
Il s'est montré moins brillant que d'habitude vocalement mais plus émouvant.
Voilà ce qu'on m'a dit en tout cas...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21937
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 23 mars 2006, 16:30

Oui, il a chanté hier soir, revenant sur sa décision du matin de laisser sa place à sa doublure, R. Koering ayant réussi à le convaincre.
Il a demandé un verre d'eau à rideau ouvert à un moment donné.
Il s'est montré moins brillant que d'habitude vocalement mais plus émouvant.
Voilà ce qu'on m'a dit en tout cas...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

lucien
Soprano
Soprano
Messages : 81
Enregistré le : 05 août 2004, 23:00

Cyrano à Montpellier

Message par lucien » 23 mars 2006, 17:43

Ce 22 mars, l'apparition de C.Seuferle sur la scène du Corum présage-t-elle du pire ? Non, il annonce que "malgré une laryngite et une bronchite, M. Alagna a accepté de chanter " . Chaleureux applaudissements et la représentation commence .
Est-ce tout ce qu'on a lu de la représentation précédente ? On craint à chaque instant que la voix ne craque dans les aigus, et quand on le voit boire en scène à deux reprises, même tousser, on se demande s'il arrivera à la fin . Il y arrivera, tant bien que mal, mais on sent qu'il fait de son mieux sans être, loin de là, dans sa voix des grands jours .
Du reste, la partition ne donne pas à l'auditeur beaucoup d'occasions d'apprécier la ligne et les demi-teintes ; elle semble plus un exercice d'école, un défi pour le chanteur confronté sans cesse à des dissonances, plus qu'une occasion de faire valoir le bel cantiste .
La chose préoccupante est l'engorgement envahissant lorsque le chanteur grossit le son . Quelques aigus bien sonores, peu de nuances .
Bref, ce n'était pas du grand Alagna . Faut-il pour autant le traiter d'escroc ? Cela me rappelle le délire dont j'ai été témoin à Lyon lorsque N.Dessay avait annulé des représentations de Lucie de Lammermoor ; un client découvrant l'annonce dans le hall avait éclaté en insultes, comme s'il s'agissait d'un caprice impardonnable qui méritait l'opprobre . J'ai du mal à comprendre comment des personnes qui, a priori, aiment l'opéra, se montrent aussi peu compréhensives avec les artistes . Il faut n'avoir aucune idée de ce qu'est le stress que génère leur travail pour se montrer aussi insultant à leur égard .
Moi-même, la médiatisation m'agace; mais je fais la différence entre les stratégies promotionnelles souvent imposées à l'artiste et les exhibitions narcissiques . Quant à certains propos qui peuvent sembler immodestes, pourquoi ne pas admettre que les artistes sont des êtres humains avec leurs faiblesses ? Je voudrais bien savoir si tous les donneurs de leçon sont aussi exemplaires qu'ils exigent que les artistes le soient...

Avatar du membre
yves
Ténor
Ténor
Messages : 573
Enregistré le : 22 déc. 2004, 00:00
Localisation : catalunya nord

Message par yves » 23 mars 2006, 18:25

personnellment , je "vais a l'opera" pour une oeuvre, en second lieu pour y voir des interprêtes "l'interprêter", tant mieux si en troisieme lieu ce sont de bons interprêtes.
dans ce cas précis du dimanche : 75% de ma satisfaction était comblée par l'oeuvre, à 95 % l'oeuvre était intreprétée par des artistes qui tenaient la route. manquaient 5% que m'auraient proccurés Alagna s'il avait chanté....

il a chanté malgré le mal de gorge qu'il devait avoir (figurez vous que j'avais le même: et j'étais incapable de prononcer un mot sans être la pire "basse" mefistofeléenne qui soit), et certainement il s'est forcé la voix pour faire plaisir et faire taire les ingrats, qui se délectent de ses défaillances. On a l'impression que certains s'en réjouissent....

Alagna est bon dans ce cyrano: il est cyrano!
"Dieux et dieux font cloître"
Traité d'arithmétique céleste, 1651, p. 78.

bajazet

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1415
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Re: Cyrano à Montpellier

Message par maitreluther » 23 mars 2006, 18:35

lucien a écrit :Ce 22 mars, l'apparition de C.Seuferle sur la scène du Corum présage-t-elle du pire ? Non, il annonce que "malgré une laryngite et une bronchite, M. Alagna a accepté de chanter " . Chaleureux applaudissements et la représentation commence .
Est-ce tout ce qu'on a lu de la représentation précédente ? On craint à chaque instant que la voix ne craque dans les aigus, et quand on le voit boire en scène à deux reprises, même tousser, on se demande s'il arrivera à la fin . Il y arrivera, tant bien que mal, mais on sent qu'il fait de son mieux sans être, loin de là, dans sa voix des grands jours .
Du reste, la partition ne donne pas à l'auditeur beaucoup d'occasions d'apprécier la ligne et les demi-teintes ; elle semble plus un exercice d'école, un défi pour le chanteur confronté sans cesse à des dissonances, plus qu'une occasion de faire valoir le bel cantiste .
La chose préoccupante est l'engorgement envahissant lorsque le chanteur grossit le son . Quelques aigus bien sonores, peu de nuances .
Bref, ce n'était pas du grand Alagna . Faut-il pour autant le traiter d'escroc ? Cela me rappelle le délire dont j'ai été témoin à Lyon lorsque N.Dessay avait annulé des représentations de Lucie de Lammermoor ; un client découvrant l'annonce dans le hall avait éclaté en insultes, comme s'il s'agissait d'un caprice impardonnable qui méritait l'opprobre . J'ai du mal à comprendre comment des personnes qui, a priori, aiment l'opéra, se montrent aussi peu compréhensives avec les artistes . Il faut n'avoir aucune idée de ce qu'est le stress que génère leur travail pour se montrer aussi insultant à leur égard .
Moi-même, la médiatisation m'agace; mais je fais la différence entre les stratégies promotionnelles souvent imposées à l'artiste et les exhibitions narcissiques . Quant à certains propos qui peuvent sembler immodestes, pourquoi ne pas admettre que les artistes sont des êtres humains avec leurs faiblesses ? Je voudrais bien savoir si tous les donneurs de leçon sont aussi exemplaires qu'ils exigent que les artistes le soient...
Je vais à l'opéra depuis plus de 35 ans, j'ai vu des vedettes se faire remplacer, d'autre assurer la représentation en étant malade parce qu'il n'y avait pas de remplaçant, j'ai vu Bonisolli à l'agonie dans les contes d'hoffmann, j'ai vu Giacomini ne pas terminer Aïda à Orange, mais c'est la première fois que je vois sur une affiche le nom du ténor en gros alors qu'il faut chercher celui du composisteur et de ses collègues chanteurs. C'est la première fois que je vois un chanteur avoir l'outrecuidance de mettre sur un album "Alagna chante Mariano" alors qu'il chante du Francis Lopez. Alors s'il n'est pas sur scène au niveau où il a accepté d'être sur l'affiche, oui : c'est un escroc, je persiste et je signe.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21937
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 23 mars 2006, 18:52

yves a écrit :personnellment , je "vais a l'opera" pour une oeuvre, en second lieu pour y voir des interprêtes "l'interprêter", tant mieux si en troisieme lieu ce sont de bons interprêtes.
dans ce cas précis du dimanche : 75% de ma satisfaction était comblée par l'oeuvre, à 95 % l'oeuvre était intreprétée par des artistes qui tenaient la route. manquaient 5% que m'auraient proccurés Alagna s'il avait chanté....

il a chanté malgré le mal de gorge qu'il devait avoir (figurez vous que j'avais le même: et j'étais incapable de prononcer un mot sans être la pire "basse" mefistofeléenne qui soit), et certainement il s'est forcé la voix pour faire plaisir et faire taire les ingrats, qui se délectent de ses défaillances. On a l'impression que certains s'en réjouissent....

Alagna est bon dans ce cyrano: il est cyrano!
Le problème c'est que cet opéra n'a pas le moindre intérêt...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
yves
Ténor
Ténor
Messages : 573
Enregistré le : 22 déc. 2004, 00:00
Localisation : catalunya nord

Message par yves » 23 mars 2006, 20:36

JdeB a écrit :Le problème c'est que cet opéra n'a pas le moindre intérêt...
à tes yeux, a ton goût ou à ton avis. (rayer la mention inutile)
"Dieux et dieux font cloître"
Traité d'arithmétique céleste, 1651, p. 78.

bajazet

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4093
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 24 mars 2006, 00:26

cavaradossi a écrit :
JdeB a écrit :Le problème c'est que cet opéra n'a pas le moindre intérêt...
En dehors de Martine qui fait preuve de beaucoup de constance, la preuve est faite que quelque soit notre niveau de connaissances, emporte par la passion ou le desir d avoir le dernier mot, on sort TOUS de GROSSES CONNERIES a un moment ou un autre ! :prop:
Je la joue modeste parce que je n'ai pas 35 ans d'art lyrique mais seulement 10. Mais ça me démange comme même de répondre à monsieur "moi, dans le temps, j'en ai vu des vrais artistes". Mais moi, on m'a appris à respecter les autres, surtout "les anciens combattants" :wink: . En plus ses arguments sont tellement "petits" et bas que ça ne vaut pas la peine de lui répondre.

Concernant Cyrano, juste une question à se poser : sans Alagna à Montpellier et Domingo au Met (et bientôt au ROH), cet ouvrage (qu'on aime ou qu'on n'aime pas) serait-il de nouveau sous les projecteurs ? Sûrement pas.
Le MET a vendu Cyrano sur le nom de Domingo. A Montpellier, c'est sur le nom d'Alagna. Et alors, quel mal à ça ? Aucun, ça s'appelle du marketing.

Martine (qui en apprend tous les jours)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21937
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 24 mars 2006, 07:59

yves a écrit :
JdeB a écrit :Le problème c'est que cet opéra n'a pas le moindre intérêt...
à tes yeux, a ton goût ou à ton avis. (rayer la mention inutile)
Ces mentions là figurent avant chacun de tous les posts, non ?

Ce serait plus constructif de nous éclairer sur les merveilles de cette oeuvre...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre