Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 821
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Message par Ouf1er » 21 mars 2006, 09:07

mowglie a écrit :
La doublure était inaudible dans aigus stridentissimes, manquait de justesse et avait un timbre ininteressant ..
Timbre ininterressant, je ne suis pas d'accord : il m'a fait penser parfois à Corelli, et parfois même à Alagan lui-même. Il était loin d'être inaudible, et à part quelques aigus en force (mais timbrés) et quelques autres "marqués" (ce qui était prudent, vu qu'il fallait aller jusqu'au bout de cette partition inchantable), il a sauvé la soirée de façon plus qu'honorable. Et on peut aisément lui pardonner quelques flottements de justesse dans unesituation qui n'était absolument pas prévue (remplacement effectif, ce qui n'a rien àvoir avec la doublure de répétitions).
J'espere qu'on aura l'occasion de le réentendre dans un contaxte moins tendu et plus adéquat sur le plan strictement vocal.

Avatar du membre
yves
Ténor
Ténor
Messages : 573
Enregistré le : 22 déc. 2004, 00:00
Localisation : catalunya nord

Re: Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Message par yves » 21 mars 2006, 13:14

Ouf1er a écrit :[il a sauvé la soirée de façon plus qu'honorable. Et on peut aisément lui pardonner quelques flottements de justesse dans unesituation qui n'était absolument pas prévue (remplacement effectif, ce qui n'a rien àvoir avec la doublure de répétitions).
J'espere qu'on aura l'occasion de le réentendre dans un contaxte moins tendu et plus adéquat sur le plan strictement vocal.
oui!
on peut le remercier d'avoir assumé: je crois que c'était pas facile. Et il a eu des moments de "flottement" qu'il a bien géré. Ne montrant pas sa faiblesse pour que le spectateur qui ne connait pas l'oeuvre ne soit pas géné. moi je lui dit chapeau.
mais de toutes façons même si j'adore Alagna, il n'y a avait pas que lui sur scene, et dans ce travail. felicitons quand même le reste de la prod, qui dans cette situation de crise a assuré et soutenu "la roue de secours". j'étais au deuxieme rang et aie pu voir certaines complicités entre les chanteurs pour soutenir le "remplaçant". troxell a été de ceux là.
je crois qu'on a pas le droit de juger la voix, le timbre de ce chanteur dans ces circonstances. J'aurai même été satisfait s'il n'avait que "parlé" son texte pour assurer les transitions entre les autres chanteurs.
de toutes façons comme dit OUF1er, c'est tellement dur a chanter! il n'y pas de fil qui vous conduit, c'est des feux d'artifices musicaux permanents. rares sont les melodies qui se tiennent ("a la fin de l'envois , je touche", peut-etre)
"Dieux et dieux font cloître"
Traité d'arithmétique céleste, 1651, p. 78.

bajazet

Avatar du membre
mowglie
Baryton
Baryton
Messages : 1110
Enregistré le : 30 nov. 2004, 00:00
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Message par mowglie » 21 mars 2006, 15:33

Ouf1er a écrit :[il a sauvé la soirée de façon plus qu'honorable. , ce qui n'a rien àvoir avec la doublure de répétitions).
J'espere qu'on aura l'occasion de le réentendre dans un contaxte moins tendu et plus adéquat sur le plan strictement vocal.
Sauf qu'il s'agissait d'une doublure attendue..
Gruss mir die Welt

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1306
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Message par Dapertutto » 21 mars 2006, 17:05

mowglie a écrit :
maitreluther a écrit :
Christopher a écrit :j'ai été pour ma part très déçu d'abord par l'oeuvre : cette musique ne me séduit pas du tout et cela quel que soit le chant que j'ai pu entendre.
Tout a fait d'accord. La musique d'Alfano n'apporte rien à l'oeuvre de Rostand. Quand à la difficulté vocale où est-elle? C'est un ouvrage central pour demi-caractère qui ne necessite ni la puissance comme d'Otello, de Samsom ou de la Reine de Sabba ni l'aigu des Huguenots de l'Africaine (et je ne parle pas de Guillaume Tell).
Pas tout à fait d'accord : il y a pas mal d'altérations et en plus des inervalles costauds. ça demande à la fois des beaux graves et il y a
2 ou 3 aigus pas tristes (que Roberto a partiellement loupé le 16 mars.
Personnellement j'apprécie cette musique de style impressionniste qui
était magnifiquement servie par la direction d'orchestre..
Sur la difficulté du rôle il n'y a tout de même pas de quoi monter au rideau. C'est quasiment la même phrase musicale de récitatif (c'est dingue quand même un ouvrage où il n'y a QUE du récitatif.). Au premier acte son entré on a vu pire. On commence à entendre Cyrano, il est devant la fosse d'orchestre, ça aide un peu. Puis quant aux sauts d'octaves qu'il y a (qu' Alagna a totalement manqué, chantant faux disons le tout net) c'est pas la première fois que ça arrive dans un opéra et normalement un chanteur de renommé internationale s'en sort the two fingers in the noose. Enfin, c'est Alagna qui le disait, la note la plus haute est un... Si naturel ou un Si bémol (pour quelqu'un qui normalement chante Il trovatore, c'est pas une gloire.). Je sais, il a dit qu'il avait une trachéite. Mais quand même ça vient pas du jour au lendemain sachant l'hygiène de vie que les chanteurs ont. Ou alors il s'est trop dépensé voulant briller pour la première ainsi il a pu abimer ses cordes vocales l'empêchant de donner 2 représentations en une semaine (quand on pense qu'un jour Luccioni a chanté rigoletto l'après midi et Paillasse le soir même)...

Bartoloni (c'est comme ça que j'ai compris) s'est sortis moyennement d'un ouvrage on ne peut plus ennuyeux (opinion personnel, je croyais avoir entendu le pire opéra jamais composé, Sapho de Massenenet, et bien non). Il a certe un timbre sympathique et a donné un joli Si bémol à la fin du 2e acte et somais honnêtement c'est tout ce qu'il a fait. Chapeau bas quand même pour avoir remplacé au pied levé le ténor aux chevilles désenflée.

Si j'ai beaucoup insisté sur Alagna c'est que des affiches publicitaires montraient:
-ROBERTO ALAGNA Cyrano de Bergerac (et c'est tout, même pas le nom du compositeur)
Et surtout que à la promotion à la Fnac, Alagna était bien au milieu et Guidarini et Manfrino bien en retrait.
Alors qu'on dise pas que s'il n'y avait pas Alagna s'était du vol c'est normal dans la mesure ou toute la promo a été faite avec lui et que les 3/4 du Corum (facile) ont acheté les places pour lui.

Espérons tout de même qu'il retrouvera un statut de chanteur d'opéra (et non de super star, bien que les deux ne soient pas incompatibles ex: Thill) pour son concert au Corum le 9 avril.
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1415
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 21 mars 2006, 18:27

Dapertutto a écrit :Espérons tout de même qu'il retrouvera un statut de chanteur d'opéra (et non de super star, bien que les deux ne soient pas incompatibles ex: Thill) pour son concert au Corum le 9 avril.
Tiens à propos de Thill, un petit rappel historique:
voilà ce qu'il chante en 1929
Turandot
Lohengrin
Traviata
Herodiade
Roméo et Juliette
Parsifal
Carmem
Tosca
Les Troyens
I Pagliacci
Samson
Faust
André Chenier
Guillaume Tell
Werther

Un peu partout et plusieurs fois

Une telle saison doit laisser réveur certaines vedettes d'aujourd'hui...
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Avatar du membre
mowglie
Baryton
Baryton
Messages : 1110
Enregistré le : 30 nov. 2004, 00:00
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Message par mowglie » 21 mars 2006, 18:36

Ouf1er a écrit :
mowglie a écrit :
La doublure était inaudible dans aigus stridentissimes, manquait de justesse et avait un timbre ininteressant ..
Timbre ininterressant, je ne suis pas d'accord : il m'a fait penser parfois à Corelli, et parfois même à Alagan lui-même. Il était loin d'être inaudible, et à part quelques aigus en force (mais timbrés) et quelques autres "marqués" (ce qui était prudent, vu qu'il fallait aller jusqu'au bout de cette partition inchantable), il a sauvé la soirée de façon plus qu'honorable. Et on peut aisément lui pardonner quelques flottements de justesse dans unesituation qui n'était absolument pas prévue (remplacement effectif, ce qui n'a rien àvoir avec la doublure de répétitions).
J'espere qu'on aura l'occasion de le réentendre dans un contaxte moins tendu et plus adéquat sur le plan strictement vocal.

a mon avis Nathalie et l'orchestre ont sauvé la représentation..
Gruss mir die Welt

Avatar du membre
Josquin
Ténor
Ténor
Messages : 886
Enregistré le : 25 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Message par Josquin » 21 mars 2006, 19:38

mcs a écrit :
mowglie a écrit :
mcs a écrit :
JdeB a écrit :Rototo n'a pu aller jusqu'au bout de la représentation de ce jour. On a fait appel à sa doublure.
dans tout cà ... quel est le nom de cette doublure et quelqu'un connait-il son parcours à cette doublure !
Je n'oublie pas qu'Alain Vanzo a été la doublure de Luis Mariano donc tout peut arriver .....
La doublure était inaudible dans aigus stridentissimes, manquait de justesse et avait un timbre ininteressant ..
Je me réponds :D partiellement ... la doublure s'appelle Eric Bartelloni.
Quelqu'un connait ?

P.S. : il semblerait bien que Roberto chantera la dernière.
:clap:
C'était Eric Pelletier, je le connais

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21937
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 21 mars 2006, 21:17

Selon le Midi Libre :

Midi Libre a écrit :Stupeur hier après-midi, au Corum, à l'issue du premier tableau de l'opéra Cyrano de Bergerac : victime d'une trachéite, Roberto Alagna a cédé sa place à Eric Bartelloni, sa doublure, qui l'a remplacé au pied levé. Ce contretemps l'a également empêché, au grand désespoir de ses admiratrices, de participer, hier soir, au repas que le Club lyrique organisait au foyer de l'Opéra-Comédie. Il devrait être remis pour la dernière de Cyrano, mercredi, et a promis, pour se faire pardonner, une séance de dédicace, en ce début de semaine.


Midi Libre a écrit : (...) Alagna consacrera encore de son temps au public pour le rencontrer dans l'intimité. Le rendez-vous est fixé ce jeudi, à la Boîte à musique. Et ce n'est certainement pas la trachéite qui l'a obligé à quitter le plateau de l'opéra Berlioz, (...), en pleine représentation de Cyrano, qui l'empêchera d'honorer cette rencontre. L'artiste permettra ainsi à ses fans de mieux le connaître encore, de mieux comprendre les exigences, les contraintes et les efforts que son statut lui impose. Une foule nombreuse présente pour ce rendez-vous serait le meilleur remerciement que le public puisse lui faire. Jeudi 23 mars, à la Boîte à musique, 10 rue du Palais. 04 67 60 69 92.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 821
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Alagna ne finit pas Cyrano (le 19 /03/06)

Message par Ouf1er » 21 mars 2006, 21:23

Josquin a écrit :
C'était Eric Pelletier, je le connais
"Bartelloni" serait donc son nom d'artiste ?

Avatar du membre
Ouf1er
Ténor
Ténor
Messages : 821
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Ouf1er » 21 mars 2006, 21:28

Dapertutto a écrit : Si j'ai beaucoup insisté sur Alagna c'est que des affiches publicitaires montraient:
-ROBERTO ALAGNA Cyrano de Bergerac (et c'est tout, même pas le nom du compositeur)
Et surtout que à la promotion à la Fnac, Alagna était bien au milieu et Guidarini et Manfrino bien en retrait.
Alors qu'on dise pas que s'il n'y avait pas Alagna s'était du vol c'est normal dans la mesure ou toute la promo a été faite avec lui et que les 3/4 du Corum (facile) ont acheté les places pour lui.
Il est bien vrai que la pub était trés "show-biz", ne mettant en avant qu'Alagna. Ce n'est sûrement pas la faute de l'Opéra de Montpellier, qui doit bien être obligé de respecter des clauses tres strictes en matiere de communication sur les contrats d'Alagna. C'est l'aspect du bonhomme qui me fait le plus gerber (de TOUT ramener à lui seul), même s'il peut paraitre "sympathique" à ceux qui le cotoient en coulisses en fin de spectacle.... Là, il s'est pris une grande claque, et c'est pas moi qui pleurerait sur ce revers. Un peu plus de modestie ne lui ferait aucun mal, et ne le ferait pas chanter moins mal.

Répondre