Cinquante ans de pratiques culturelles en France

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9667
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Cinquante ans de pratiques culturelles en France

Message par jerome » 13 juil. 2020, 12:10

C'est une question de posture générationnelle qui se veut très consumériste d'éphémère: un petit peu mais pas trop et surtout pas longtemps pour pouvoir revenir vite à l'essentiel à savoir "la mise en scène de ma petite vie perso si ABSOLUTELY FABULOUS sur les réseaux sociaux"
Si on enlève les scolaires (qui en définitive ne comptent pas ou comptent peu puisqu'il s'agit d'initiatives pédagogiques!), je ne suis pas bien certain non plus que de nobles institutions aussi différentes l'une de l'autre telles que Le Louvre ou la Comédie française sont prises d'assaut par des cohortes de jeunes adolescents et de jeunes adultes. Si on enlève les touristes étrangers et les scolaires, la moyenne d'âge est, à 4 ou 5 années près, assez sensiblement la même qu'à l'opéra.
Je pense que l'un des plus grands fossoyeurs de la Culture chez les jeunes, c'est le téléphone portable et son accessibilité aux réseaux sociaux. D'ailleurs quand on le leur confisque ne serait ce que quelques heures, ils en sont malades! ("C'est toute ma vie!")... 8-O :nonono:

paco
Basse
Basse
Messages : 9312
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Cinquante ans de pratiques culturelles en France

Message par paco » 13 juil. 2020, 14:54

Pour la CF, c'est effectivement difficile de savoir : la salle est prise d'assaut chaque soir par des lycéens ou très jeunes étudiants (du moins les deux étages supérieurs de la salle), mais à la sortie on voit bien qu'il s'agit de sorties accompagnées avec un professeur.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9667
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Cinquante ans de pratiques culturelles en France

Message par jerome » 14 juil. 2020, 00:23

Oui donc c'est un peu biaisé forcément ... mais combien iraient par eux-mêmes ? Combien y retournent en fait, en dehors d'un carcan pédagogique "imposé" ? Certainement pas l'équivalent des 2 étages supérieurs de la salle! Peut-être, tout au plus, 2 ou 3 par soirée ... et encore ? Alors que la dernière comédie musicale à la mode fera spontanément carton plein ...
Et même les quelques uns qui ont aimé ces premières accroches à l'opéra (ou au théâtre classique), quand y retournent-ils vraiment régulièrement ? Sauf s'ils sont gays, sûrement pas au moment d'être en couple et d'avoir des enfants en bas âge. Donc ils y repensent, peut-être, à l'approche de la quarantaine. Alors certes à 40 ans on est loin d'être vieux, mais on a quand même quitté depuis un moment l'âge-cœur de cible dont nous parlions ...
Cet aspect des choses ajouté à ce que je soulignais plus haut sur le comportement social des jeunes d'aujourd'hui, je crois qu'il vaut mieux se résigner si on ne prend pas le problème à bras le corps en amont, c'est à dire au niveau des familles et au niveau des programmes scolaires! (et même là, ce ne sera pas gagné!)

Répondre