Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Actualité, potins, débats.
srourours
Ténor
Ténor
Messages : 790
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52
Localisation : LYON

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par srourours » 23 juil. 2020, 14:53

titoschipa a écrit :
23 juil. 2020, 10:14
Les metteurs en scène branchouilles n'ont rien à voir dans ces renaissances italiennes et russes (voire autrichienne, attendons Salzbourg) rapides post-Covid pour les raisons évidentes soulignées par Hélène ci-dessus. Les raisons sont les carnets d'adresses de Lissner (Naples), Pereira (Florence), Gergiev (Marinsky), etc , les conditions de travail ET la capacité de ces pays à remobiliser rapidement les troupes techniques/intermittents/télévisuelles en plein été.
En France les malheureux qui ont été au chômage technique pendant quatre mois veulent souffler un peu (??) et prendre des vacances en juillet/août. Il suffira de voir les données économiques de chaque pays à la rentrée (préalable indispensable pour que le domaine culturel survive).
Pour revenir au San Carlo de Naples, le sujet de ce fil, je ne suis pas du tout d'accord avec Placido: j'y ai vu d'excellents spectacles depuis dix ans avec des chanteurs vedettes (Devia, Theorin, Borodina, Iervolino, Siragusa, Hvorostovsky,...); ils n'ont pas attendu Lissner et sa clique
Chômage technique ne veut pas dire vacances. Personnellement je n'ai pas vécu le confinement comme des vacances ni le deconfinement. Accessoirement quand on a pas de jardin, des enfants en bas âge et la classe à assurer. Faudrait voir à ne pas voir que par le petit bout de sa lorgnette.
Par ailleurs il y a des concerts en france et des festivals qui ont maintenu (Rocamadour et Six four parmi ceux où je chante cet été)ou d'autres qui se créent de toutes pièces (cf Pygmalion à Bordeaux). D'autres parts beaucoup d'initiatives en France n'aboutissent pas tout simplement parce que les préfectures y opposent des refus. Faut pas tout mettre sur le dos des artistes. Faut pas oublier que c'est les cachets qui nous font vivre, et pas l'intermittence.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9720
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par jerome » 23 juil. 2020, 15:27

PlacidoCarrerotti a écrit :
23 juil. 2020, 14:12
la place du plébiscite avec des tarifs exorbitants...
Oui mais ça les prix exorbitants, il faudra à terme que ça s'arrête, où que ce soit!

paco
Basse
Basse
Messages : 9384
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par paco » 23 juil. 2020, 15:32

PlacidoCarrerotti a écrit :
23 juil. 2020, 14:13
paco a écrit :
23 juil. 2020, 14:00
elisav a écrit :
23 juil. 2020, 12:27
Et quand dans « le monde d’après » il y aura des troupes de solistes salariés dans la plupart des théâtres en France, il n’y aura plus aucune justification à employer des stars à prix d’or. Qu’ils aillent chanter en Italie ou ailleurs !
Ah mais pas du tout : avant les années 70 l'Opéra de Paris avait une troupe, cela ne privait pas d'inviter ponctuellement des Tebaldi, Callas, Price, Corelli etc.
De même au Mariinsky et au Bolshoi, la troupe (d'excellent niveau du reste) n'empêche pas l'invitation régulière de stars extérieures.
Une Carmen chanté en italien par le ténor, en ossète par le mezzo et en français par le chœur serait en effet le summum du vivre ensemble.
:lol: :lol: :lol:

paco
Basse
Basse
Messages : 9384
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par paco » 23 juil. 2020, 15:35

srourours a écrit :
23 juil. 2020, 14:53
D'autres parts beaucoup d'initiatives en France n'aboutissent pas tout simplement parce que les préfectures y opposent des refus.
C'est une vraie catastrophe, et c'est pareil au Royaume-Uni. Notre nouvelle Ministre de la Culture a promis d'y remédier rapidement, mais clairement la France a un long train de retard par rapport à l'Italie et l'Allemagne dans ce domaine.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21954
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par JdeB » 23 juil. 2020, 15:38

j'ai du mal à croire que RB va réussir à ressusciter les festival annulés mais bon...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1905
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par elisav » 23 juil. 2020, 16:07

paco a écrit :
23 juil. 2020, 14:00
elisav a écrit :
23 juil. 2020, 12:27
Et quand dans « le monde d’après » il y aura des troupes de solistes salariés dans la plupart des théâtres en France, il n’y aura plus aucune justification à employer des stars à prix d’or. Qu’ils aillent chanter en Italie ou ailleurs !
Ah mais pas du tout : avant les années 70 l'Opéra de Paris avait une troupe, cela ne privait pas d'inviter ponctuellement des Tebaldi, Callas, Price, Corelli etc.
De même au Mariinsky et au Bolshoi, la troupe (d'excellent niveau du reste) n'empêche pas l'invitation régulière de stars extérieures.
Sauf que de nos jours l’Opéra de Paris et les théâtres français en général ne peuvent plus tout faire. La preuve : pendant cette dernière crise, les salariés ont été indemnisés, mais les solistes free-lance ont eu très peu de compensation. Et si dans les années qui viennent les théâtres s’engagent à payer les salaires et les retraites d’une troupe ( dans le but de réduire la précarité de la masse des artistes free-lance ), il restera encore moins de moyens pour embaucher des stars. A moins que ces stars ne soient friandes du plaisir de chanter en France coûte que coûte et qu’elles renoncent à leur cachet pour le faire...
Mais qu'à cela ne tienne, on saura se passer de ces quelques stars riches !
Hannah Arendt : "C'est dans le vide de la pensée que s'inscrit le mal"

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14438
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par HELENE ADAM » 23 juil. 2020, 16:34

elisav a écrit :
23 juil. 2020, 16:07
paco a écrit :
23 juil. 2020, 14:00
elisav a écrit :
23 juil. 2020, 12:27
Et quand dans « le monde d’après » il y aura des troupes de solistes salariés dans la plupart des théâtres en France, il n’y aura plus aucune justification à employer des stars à prix d’or. Qu’ils aillent chanter en Italie ou ailleurs !
Ah mais pas du tout : avant les années 70 l'Opéra de Paris avait une troupe, cela ne privait pas d'inviter ponctuellement des Tebaldi, Callas, Price, Corelli etc.
De même au Mariinsky et au Bolshoi, la troupe (d'excellent niveau du reste) n'empêche pas l'invitation régulière de stars extérieures.
Sauf que de nos jours l’Opéra de Paris et les théâtres français en général ne peuvent plus tout faire. La preuve : pendant cette dernière crise, les salariés ont été indemnisés, mais les solistes free-lance ont eu très peu de compensation. Et si dans les années qui viennent les théâtres s’engagent à payer les salaires et les retraites d’une troupe ( dans le but de réduire la précarité de la masse des artistes free-lance ), il restera encore moins de moyens pour embaucher des stars. A moins que ces stars ne soient friandes du plaisir de chanter en France coûte que coûte et qu’elles renoncent à leur cachet pour le faire...
Mais qu'à cela ne tienne, on saura se passer de ces quelques stars riches !
Je pense que de toutes façons, beaucoup de choses vont être revues suite à l'ampleur et la longueur de cette crise. Nombre de stars free-lance vont souhaiter pouvoir appartenir à une troupe qui garantira une certaine sécurité mais comme le faisait remarquer Olivier Mantei qui évoquait ce désir des jeunes artistes actuellement au cachet en France, cela les privera aussi de ce qui étaient leurs privilèges de liberté jusqu'à présent. Qui dit "troupe" dit contraintes, obligations vis à vis d'un seul théâtre, possibilités mais forcément limitées selon les contrats , de se produire ailleurs en "vedette".
Qui dit "troupe" dit "des tas de rôles" à enfiler comme des perles pendant pas mal d'années sans vraiment pouvoir choisir son déroulement de carrière. Il existe, ceci dit, toute sorte de "troupes" et de contrats dans les pays qui ont ce système et les "contrats" évoluent aussi en fonction de la notoriété du chanteur. La carrière des actuelles superstars Netrebko et Kaufmann qui ont l'un et l'autre avalé des tas de rôles en troupe à leurs débuts est là pour prouver que l'un dans l'autre, avec beaucoup de talent, on finit par émerger quand même :wink:
Kaufmann raconte assez précisément ses années en troupe à Sarrebrück où il pouvait chanter des dizaines de fois de suite "Caramello" et qu'il était difficile d'accepter ponctuellement un rôle proposé dans un autre théâtre, son contrat de "troupe", donnant priorité absolue à Sarrebrück où il pouvait être "réquisitionné" jusqu'à deux heures avant une représentation pour remplacer un titulaire du rôle défaillant.
Quant aux moyens que tu évoques, je pense que cela ne s'additionne pas non plus mécaniquement. Dans un système de troupes, les frais "fixes" comprennent l'essentiel de ce qui compose artistiquement, une représentation. Il n'y a donc ni aléas, ni surprises. La ou les deux ou trois superstars qui se "rajoutent" permettent pour quelques représentations, de garantir un remplissage total des places et de monter les prix de celles-ci par la même occasion. Je pense que tout le monde s'y retrouve (voir le modèle absolu en la matière qu'est le Mariinsky à mon avis).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 9384
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par paco » 23 juil. 2020, 17:52

Oui le Mariinsky est un très bon modèle pour comprendre le fonctionnement d'une troupe aujourd'hui.

paco
Basse
Basse
Messages : 9384
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par paco » 23 juil. 2020, 20:57

JdeB a écrit :
23 juil. 2020, 15:38
j'ai du mal à croire que RB va réussir à ressusciter les festival annulés mais bon...
Haha, non en effet, pour les festivals c'est cuit. Je pense que quand elle dit qu'elle va s'employer à "déconfiner" le secteur, elle pense surtout à préparer la rentrée (et notamment proposer un protocole pragmatique aux très nombreux théâtres privés parisiens qui ne peuvent pas survivre avec les conditions sanitaires ubuesques qui leurs sont imposées)

Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2153
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Teatro San Carlo di Napoli - Saison 2020 / 2021

Message par Snobinart » 24 juil. 2020, 08:37

titoschipa a écrit :
23 juil. 2020, 10:14
Pour revenir au San Carlo de Naples, le sujet de ce fil, je ne suis pas du tout d'accord avec Placido: j'y ai vu d'excellents spectacles depuis dix ans avec des chanteurs vedettes (Devia, Theorin, Borodina, Iervolino, Siragusa, Hvorostovsky,...); ils n'ont pas attendu Lissner et sa clique
Le problème de Naples, jusqu'à l'arrivée de Valcuha, c'était le niveau infect de son orchestre, un des pires que j'ai connu.

Répondre