Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Actualité, potins, débats.
paco
Basse
Basse
Messages : 9244
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par paco » 20 avr. 2020, 10:46

dge a écrit :
20 avr. 2020, 10:19
Remigio2 a écrit :
20 avr. 2020, 10:03
David-Opera a écrit :
19 avr. 2020, 12:11
Il est assez étonnant de voir que l'Allemagne, qui gère très bien cette crise sanitaire et semble avoir une population mieux préparée et sans doute plus robuste, annule tout jusqu'à fin août, alors que d'autres pays comme la France, l'Italie ou l'Angleterre, où la situation est nettement plus dégradée, en restent à des consignes qui ne dépassent pas mi juillet.
Le ténor autrichien Norbert Ernst a, quant à lui, déclaré toute sa saison 2020/2021 (qui comprenait Loge cet automne à Bastille), "abgesagt" et donne rendez-vous à son public en 2022 (au mieux) :wounded1:

R.
Plus je lis, plus j'écoute et plus je réfléchis, plus je pense qu'il a malheureusement raison. La saison 20/21 risque d'être une saison blanche pour la plupart des évènements culturels et sportifs.
C'est ce que je disais il y a quelques jours : autant je pense que les petits événements pourront se maintenir, et dès cet été : concerts avec jauge permettant d'espacer les spectateurs, typiquement toute salle (plein air ou pas) où les fauteuils ne sont pas fixés au sol et reliés les uns aux autres par un socle unique, mais sont individuels et peuvent être agencés par les organisateurs de façon flexible en fonction des impératifs. Pour le plateau, ce peut être des concerts de musique de chambre, ou de petit orchestre en formation réduite, ou chant piano, ou chant et petit ensemble de chambre etc. Par exemple le format du concert de la télévision autrichienne ce week-end (cf fil retransmission).

En revanche j'imagine mal un Ring à Bastille ou des Contes d'Hoffmann au ROH ou un Mefistofele à Amsterdam avec les règles de "distanciation sociale", ne serait-ce qu'à cause des problèmes que cela poserait en fosse d'orchestre.

La seule inconnue est : combien de temps les gouvernements vont-ils pouvoir rester aussi stricts concernant les activités culturelles ? Si on s'en tient au discours "jusqu'à un vaccin", alors toute la saison 2020/2021 en "grand format" (= de vrais spectacles d'opéras pour de vraies salles pleines) est compromise. Mais pourront-ils raisonnablement tenir ce discours encore longtemps, face aux conséquences sur non seulement toute une profession, mais aussi tout un écosystème lié au spectacle ? (il n'y a pas que les artistes, il y a tous les métiers qui vont avec, + l'hôtellerie etc.).

Mon sentiment est qu'à ce stade, pour les gouvernements où qu'ils soient (Allemagne, France, Italie etc.) la position vis-à-vis des spectacles relève encore de la théorie et d'une approche froide, purement scientifique. Ils n'ont pas encore pris conscience de l'impact et de ce que cela signifiera dans la vraie vie. Il est fort probable qu'ils atterrissent, une fois les urgences derrière eux (et pour le moment l'urgence est de réussir un déconfinement progressif).
On l'a bien vu avec les personnes "âgées" : théoriquement tous les gouvernements ont foncé tête baissée dans le confinement prolongé. Puis la France a pris conscience que la vie ce sont aussi des êtres humains et pas seulement de la théorie, et on observe un gros rétropédalage sur le sujet. il est possible que l'on assiste à un même rétropédalage concernant la culture dans le courant de l'été.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par David-Opera » 20 avr. 2020, 10:51

J'imagine mal le gouvernement laisser l'activité de millions de Français travaillant dans la restauration, le spectacle vivant, le sport, l’hostellerie disparaitre, et je ne parle pas de l'impact sur les activités grosses consommatrices de crédits (construction, logement, automobile).
On est dans une imagination délirante du monde, à mon avis.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2810
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par dge » 20 avr. 2020, 10:57

Il n'y a pas que les règlements / préconisations sanitaires. Est-ce que le public acceptera de se confiner dans une salle de concert. Faudra t-il alors baisser drastiquement la jauge. Quid des artistes lyriques qui inévitablement se postillonnent dessus. Si l'un est trouvé positif, il faudra isoler tous ceux qui l'ont approché...Bref, si on analyse ce qui pourrait se passer en cas de reprise, il y a une telle complexité à gérer les aléas que j'ai bien peur des conclusions qui seront tirées.
Sauf bien sûr si un vaccin arrive ou un traitement qui au minimum empêcherait les complications ( c'est peut-être le plus grand espoir à court terme au fur et à mesure qu'on comprend mieux cette maladie)

paco
Basse
Basse
Messages : 9244
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par paco » 20 avr. 2020, 10:58

David-Opera a écrit :
20 avr. 2020, 10:51
On est dans une imagination délirante du monde, à mon avis.
Oui, on est surtout dans la trouille de l'intolérance des opinions publiques vis-à-vis du facteur risque. On est dans l'ère du zéro risque et de la responsabilisation à 100% du politique sur tous les domaines. Tout décès suite à un spectacle sera imputé au politique s'il a assoupli les règles.

D'où le fait que pour le moment ils sont dans une position "pas de spectacles". Ils doivent d'abord préparer l'opinion au fait que le zéro risque, pour le corona, n'existera pas avant au moins 2022 voire après.

D'ailleurs le Premier Ministre a un peu commencé hier, avec une phrase anodine en apparence, mais qui reviendra certainement de plus en plus, dans le but de préparer les esprits à accepter que le zéro risque n'existera pas : "il va falloir apprendre à vivre avec ce virus" ...

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par David-Opera » 20 avr. 2020, 11:07

Oui, il s'agit de vivre avec en suivant les recommandations sanitaires et en assurant que toutes les entités économiques auront sécurisé dans une certaine mesure leurs établissements.
Il me semble qu'un homme averti en vaut deux non?

altini
Ténor
Ténor
Messages : 941
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par altini » 20 avr. 2020, 11:45

paco a écrit :
20 avr. 2020, 10:58

D'ailleurs le Premier Ministre a un peu commencé hier, avec une phrase anodine en apparence, mais qui reviendra certainement de plus en plus, dans le but de préparer les esprits à accepter que le zéro risque n'existera pas : "il va falloir apprendre à vivre avec ce virus" ...
Je crois même qu'il a dit : "...pour longtemps".

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 6564
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par David-Opera » 20 avr. 2020, 11:52

De la même manière que l'on vit avec d'autres menaces tous les jours.

Avatar du membre
mowglie
Baryton
Baryton
Messages : 1100
Enregistré le : 30 nov. 2004, 00:00
Localisation : PARIS
Contact :

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par mowglie » 20 avr. 2020, 17:40

David-Opera a écrit :
20 avr. 2020, 11:07
Oui, il s'agit de vivre avec en suivant les recommandations sanitaires et en assurant que toutes les entités économiques auront sécurisé dans une certaine mesure leurs établissements.
Il me semble qu'un homme averti en vaut deux non?
C'est sûr après le bataclan , on pouvait déployer sécurité à l'entrée ; la, c'est plus compliqué !
Gruss mir die Welt

Abaris2
Soprano
Soprano
Messages : 52
Enregistré le : 10 janv. 2020, 14:44

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par Abaris2 » 20 avr. 2020, 22:26

Fin de saison officiellement annulée pour le Théâtre royal de la Monnaie.

Der Rosenkavalier est, comme la Dame de Pique, reporté à une saison ultérieure.

Avatar du membre
pingpangpong
Baryton
Baryton
Messages : 1083
Enregistré le : 09 déc. 2007, 00:00
Contact :

Re: Covid-19: Fermeture de salles et annulations/reports de festivals

Message par pingpangpong » 21 avr. 2020, 08:40

Extrait du communiqué de presse du Théâtre de Caen:

L'équipe de la billetterie Côté Jardin reviendra vers le public par mail ou téléphone pour les modalités de remboursement, de report ou de don (en soutien aux professionnels du spectacle pour les spectateurs qui le souhaitent), à partir du 11 mai sous réserve du calendrier définitif de levée du confinement. Attention : la billetterie ne sera pas réouverte physiquement.
L’équipe du théâtre reste bien entendu mobilisée. Les reports de certains spectacles très attendus comme Le Ballet royal de la nuit, Le Bourgeois Gentilhomme sont à l'étude. L’équipe travaille également à la préparation de la prochaine saison et à la réouverture du théâtre de Caen dès que cela sera possible.
Attentif à maintenir le lien avec le public, le théâtre de Caen propose chaque semaine de découvrir ou redécouvrir ses productions lyriques. À venir ces prochaines semaines : Le Ballet royal de la nuit ; Rameau, maître à danser ; Rinaldo ; Il Sant’Alessio...

Et celui de l'Opéra de Rouen Normandie:

Mesdames, Messieurs, Cher Public,

Le Président de la République a annoncé dernièrement la poursuite du confinement et le maintien des interdictions concernant les rassemblements publics dans des délais plus lointains encore. Ces décisions signifient que la saison en cours de l’Opéra de Rouen Normandie est terminée, que toutes les représentations sont annulées, et que nous ne pourrons pas vous retrouver avant la rentrée prochaine.

Dans cette situation inédite nous devons tout d’abord penser à ceux qui souffrent et ceux qui se battent pour lutter contre l’épidémie en portant soins et réconforts aux malades, ainsi qu’à tous ceux qui nous permettent de continuer à vivre, nous alimenter, nous informer.

Le civisme de chacun et le strict respect des consignes pourront seuls nous permettre de vaincre ce virus dans les meilleurs délais.

Bien entendu, penser qu’une maison comme la nôtre va devoir demeurer silencieuse pendant encore de nombreuses semaines est une tristesse absolue. Cette tristesse est évidemment partagée par toutes les équipes et artistes du théâtre mais aussi les chefs d’orchestre, metteurs en scène, chanteurs, danseurs, chorégraphes… qui étaient engagés et à qui nous devons particulièrement porter attention tant le cadre de leur métier est bouleversé par cette crise.

Mais il est de notre devoir de rêver et de penser aux prochains levers de rideaux, à la joie de vous retrouver, à celle de partager avec tous l’enthousiasme qui fait vivre au quotidien les équipes et les artistes de l’Opéra.

Pour cela, nous vous donnerons prochainement rendez-vous, pour découvrir ensemble, d’une manière ou d’une autre, la programmation de la saison 2020-2021.

Cette prochaine saison, compte-tenu des circonstances et de nos engagements, est exceptionnellement encore en cours de finalisation, tant nous essayons de « sauver » des projets que nous avons dû abandonner et de les reprogrammer dans des délais proches.

Vous serez également prochainement contactés par l’équipe de la billetterie pour organiser les remboursements des spectacles. Je vous demande d’ailleurs un peu de patience et de compréhension puisqu’il s’agit d’une cinquantaine de représentations qui s’annulent. Vous pouvez compter sur le dévouement des équipes pour gérer cette période au mieux.

Les circonstances nous invitent à rester en contact avec vous, nous utilisons tous les moyens technologiques dont nous pouvons disposer. C’est une grande joie de constater que vous avez été plus de 18 000 spectateurs à suivre la retransmission de Madame Butterfly et plus de 30000 celle du Barbier de Séville, c’est dire si votre fidélité est forte. Nous avons confiance en cette fidélité dont nous aurons besoin dès que les circonstances nous permettront de vous retrouver et de partager de nouveau avec vous la passion, la magie et les émotions des spectacles.

Chacun ici se tient prêt, n’en doutez pas à être présent à l’heure de ces retrouvailles. Prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent, à très bientôt

Loïc Lachenal et toutes les équipes de l’Opéra de Rouen Normandie.
Enfin elle avait fini ; nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements !
Jules Renard

Répondre