Programmation de répertoire français en France

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
richie3774
Ténor
Ténor
Messages : 515
Enregistré le : 06 avr. 2004, 23:00
Localisation : Quaregnon Belgique
Contact :

Message par richie3774 » 25 juil. 2005, 15:12

abaris a écrit :
Je vais donc programmer La Juive, de Halévy, qui traite de l'antisémitisme. Aïda, de Verdi, pleine de connotations colonialistes et impérialistes. Così fan tutte, de Mozart, parle de la liberté sexuelle et pose le problème de la fidélité comme règle structurant la société. Les enjeux de pouvoir, le trésor des Troyens, de Berlioz, évoquent la guerre du pétrole. Kátia Kabanová, cette saison, dans la mise en scène de Marthaler, nous plonge en plein drame de l'alcoolisme et de la violence conjugale engendrés par le désespoir social : cela n'aurait aucun sens de continuer à situer cette oeuvre dans un charmant village russe ; le « village », aujourd'hui, c'est un HLM. En revanche, c'est vrai, je ne sais pas quoi raconter avec Lakmé, de Delibes, ou avec Meyerbeer...

Ah c'est vraiment dans cet extrait qu'il donne sa pleine mesure! :lol:

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1561
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 25 juil. 2005, 15:13

On peut pas parler de nouveautées, mais il y a quand même des innovations comme Ariane et Barbe-bleu.

Pour Samson et Dalila, j'attends avec impatience :balloon:

C'est déjà une grande évolution!

Avatar du membre
Rodrigue
Alto
Alto
Messages : 286
Enregistré le : 06 juin 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Rodrigue » 25 juil. 2005, 15:18

Il y a aussi Roméo et Juliette de Gounod je crois (cf le fil sur les futures saisons de l'ONP)

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 25 juil. 2005, 15:27

richie3774 a écrit :
abaris a écrit :(...) En revanche, c'est vrai, je ne sais pas quoi raconter avec Lakmé, de Delibes, ou avec Meyerbeer...
Ah c'est vraiment dans cet extrait qu'il donne sa pleine mesure! :lol:
C'est, de loin, l'aspect de Mortier qui me paraît insupportable. tout le reste, on peut on discuter, mais dispenser partour ces propos de boursouflure intellectualisante, qui plus est d'un ridicule achevé, ça me met hors de moi !
et ensuite, la Juive, c'est une situation bien plus élaborée qu'une seule question d'antisémitisme. Eleazar est une victime très complexe ! et si on veut parler d'extrêmisme, d'intolérance, je ne vois pas en quoi les Huguenots ou Le Prophète n'ont rien à dire !! Stupéfiant. :evil:

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 245
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Message par Windgassen » 25 juil. 2005, 16:56

abaris a écrit : Il y aura Faust et les Contes d'Hoffmann.
Parmi les autres projets de Gégé : Les Troyens, Louise, Samson et Dalila, Ariane et Barbe bleue, La juive.
Oui, Oui pour Ariane et Barbe Bleue!! Et aussi pour Guercoeur!

Mais sans aucun doute le grand oublié semble être Gounod: à part Faust et Roméo et Juliette..... Mireille a été produit à l'opéra Comique il y a une dizaine d'année (et j'en ai privé mon fils, HONTE SUR MOI!)

Les productions italiennes de Polyeucte en 2004 et la Reine de Saba en 2003, sont de bonne facture (même si les chanteurs sont plutôt inconnus). Les CD sont à la maison pour en attester!

Quand aurons nous Sapho? Quant à La Colombe... un rëve?
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 25 juil. 2005, 17:10

Je n'ai peut etre pas lu assez attentivement, mais personne ne semble noter qu'un pan essentiel du répertoire français est sorti de l'obscurité au cours des 20 dernières années : le répertoire baroque.

Que le mérite en revienne autant à des artistes français, Malgoire, puis Minkowski, Rousset ou Niquet, ou à des étrangers, Harnoncourt et surtout Christie (grace lui soit mille fois rendu), au fond, peu importe.
Il serait parfaitement justifié que le répertoire du XiX ème siécle puisse aussi faire l'objet du meme type de renaissance : j'ose espérer que la très attendue "saison française" annoncée par GG comportera notamment des oeuvres de Meyerbeer, mais aussi des oeuvres "fin de siécle " peu jouées : Massenet, Chabrier....

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1561
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 25 juil. 2005, 17:47

Tant qu'on est dans le rêve, pourquoi ne pas faire une saison spéciale Gounod avec Sapho, la Nonne Sanglante, Cinq Mars, La tribue de Zamora, la Reine de Saba et bien sur, Polyeucte et Mireille! :ill:
Bon en revenant sur terre, on pourrait en effet mettre à l'affiche des opéras du début du siècle (comme Atiane et Barbe bleu) tels que Don Quichotte par exemple.
Il faut espérer et peut-être, un jour l'opéra français reveindra sur le devant de la scène et même, pourquoi pas, s'exportera! (Mireille montée au MET par exemple :lol: )

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 25 juil. 2005, 18:14

Montfort a écrit :Je n'ai peut etre pas lu assez attentivement, mais personne ne semble noter qu'un pan essentiel du répertoire français est sorti de l'obscurité au cours des 20 dernières années : le répertoire baroque.

Que le mérite en revienne autant à des artistes français, Malgoire, puis Minkowski, Rousset ou Niquet, ou à des étrangers, Harnoncourt et surtout Christie (grace lui soit mille fois rendu), au fond, peu importe.
Il serait parfaitement justifié que le répertoire du XiX ème siécle puisse aussi faire l'objet du meme type de renaissance : j'ose espérer que la très attendue "saison française" annoncée par GG comportera notamment des oeuvres de Meyerbeer, mais aussi des oeuvres "fin de siécle " peu jouées : Massenet, Chabrier....
Montfort
Nous l'avions relevé, la tragédie lyrique nous a été révélée ces dernières décennies. tu peux même ajouter Gardiner à la liste de ce qui ont joué un rôle important dans cette résurrection.
néanmoins, comme pour l'ensemble des oeuvres baroques, la plupart des recréation n'est pas suivi de véritable entrée au répertoire. de nombreux CD sortent, des concerts se font, mais dans les grandes salles et au niveau international, Rameau reste extrêmement rare, sans parler de Lully. mais je peux le comprendre. la compréhension de la déclamation est tellement importante...
En France, en tout, on peut espérer après plusieurs production à Paris et en province que Rameau est en train de s'installer. mais c'est l'arbre qui cache la forêt (Lully, Charpentier, Campra, Desmaret, Destouches, Montéclair, Mondonville,etc etc etc ), comme Haendel pour l'opéra séria.

Real
Soprano
Soprano
Messages : 55
Enregistré le : 16 mars 2003, 00:00
Localisation : Au Québec
Contact :

Message par Real » 25 juil. 2005, 18:15

abaris a écrit :
Les enjeux de pouvoir, le trésor des Troyens, de Berlioz, évoquent la guerre du pétrole... En revanche, c'est vrai, je ne sais pas quoi raconter avec Lakmé, de Delibes, ou avec Meyerbeer...
C'est vrai ce que Motrier dit au sujet des Troyens? Ouin! J'aime les Troyens, mais est-ce qu'aujourd'hui il faut justifier le présentation de l'oeuvre en utilisant un tel argument? Et la musique elle? Et la dramartugie?

Si le monsieur ne sait pas quoi raconter avec Lakmé et les Meyerbeer, qu'il laisse donc le soin à d'autres de le faire puisque ça le dépasse. Il semble que son argumentation ne repose que sur des considérations extérieures aux oeuvres elles-mêmes. Et la musique elle? On en revient toujours à cette question!

Spectacle bourgeois, élitisme! De la foutaise tout ça!

Avatar du membre
DavidLeMarrec
Ténor
Ténor
Messages : 630
Enregistré le : 02 nov. 2003, 00:00
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par DavidLeMarrec » 25 juil. 2005, 18:39

richie3774 a écrit :
abaris a écrit :
Je vais donc programmer La Juive, de Halévy, qui traite de l'antisémitisme. Aïda, de Verdi, pleine de connotations colonialistes et impérialistes. Così fan tutte, de Mozart, parle de la liberté sexuelle et pose le problème de la fidélité comme règle structurant la société. Les enjeux de pouvoir, le trésor des Troyens, de Berlioz, évoquent la guerre du pétrole. Kátia Kabanová, cette saison, dans la mise en scène de Marthaler, nous plonge en plein drame de l'alcoolisme et de la violence conjugale engendrés par le désespoir social : cela n'aurait aucun sens de continuer à situer cette oeuvre dans un charmant village russe ; le « village », aujourd'hui, c'est un HLM. En revanche, c'est vrai, je ne sais pas quoi raconter avec Lakmé, de Delibes, ou avec Meyerbeer...

Ah c'est vraiment dans cet extrait qu'il donne sa pleine mesure! :lol:
C'est en effet édifiant. Considérer la qualité de l'art en fonction de son aptitude à parler de soi le plus immédiatement, à se calquer sur l'actualité la proche... On apprend ça au lycée, que cette logique n'et pas follement productive, non ?

De toute façon, lorsqu'on lit ou entend ses propos, comme "l'opéra est mort", ou que l'on constate l'étendue limitée de sa culture culture opératique et de ses compétences techniques en la matière, on se rappelle que, quoi qu'il veuille faire croire, les autorités nomment un administrateur, pas un Supermetteurenscène.


Il s'en est beaucoup mieux tiré dans l'interview Altamusica, où ses propos sont équilibrés et intelligents (même s'ils demeurent tout aussi dogmatiques). Il arrive même à me faire gobber que les saisons thématiques ne sont pas une mauvaise idée. Pour remplir les caisses, certes pas - la proportion des spectateurs qui sortent pour le plaisir de se divertir est importante, et ils le font quand ils en ont le temps, un certain nombre de fois par ans - ceux-là seront rebutés. En tant que gestionnaire, l'attitude ne me semble pas très clairvoyante.
Mais sinon, l'idée de mettre les spectateurs fidèles dans un "bain", par année, ne me semble pas stupide du tout, sur un plan artistique, à bien y réfléchir.


Cela mis à part, j'aime beaucoup "le village, c'est un HLM". M. Mortier semble ignorer :
1) Que la musique de Janacek n'est pas une musique de 2005, et utilise donc un réseau de codes qui sont propres à son époque.
2) Que le village de campagne est un lieu qui existe toujours. (Et après on nous parle d'élites à pourfendre...)[/u]

Répondre