Concours international de Chant Capitole Toulouse

Actualité, potins, débats.
paco
Basse
Basse
Messages : 9110
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par paco » 06 sept. 2019, 13:40

Est-ce proche de la liste que tu aurais constituée ?

jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 721
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par jeantoulouse » 06 sept. 2019, 15:10

1 MALABA Blaise Rép.Démo du Congo basse
La voix est belle, sonore et grave, bref une basse. J'ai trouvé que dans l'air de Banco (Macbeth, Verdi), il grossissait les effets et faisait rouler les r à l'excès. Il n'était pas dans ma liste.

2 SANTOS Josy Brésil mezzo-soprano
L'air de Nicklausse (Les Contes d'Hoffmann) Vois sous l'archet frémissant, est très riche d'harmoniques. Mais on ne comprend pas un mot du texte français. Elle ne figurait donc pas dans ma liste.

3 SCHARFMAN Jacob Etats-Unis baryton
La romance à l'étoile de Wolfram dans [i]Tannhaüser[/i] bénéficiait d'une belle voix, harmonieuse. Mais son interprétation manquait d'intériorité et de douceur. Je ne l'avais pas écarté pour autant

4 SULBARAN OICATA Andres Esteban Venezuela ténor
IL figurait sur ma liste et dans les tout premiers. Il a chanté l'air d'Alfredo (La Traviata, Verdi) avec une chaude voix ensoleillée, de l’enthousiasme, des couleurs, et un côté Villazon des bons jours très sympa

5 SYNIAKOVA Olga Ukraine mezzo-soprano
Une frémissante Elvire (Don Giovanni, Mozart), beaucoup de sensibilité dans cette voix un peu fine à mon goût (pour une mezzo) qui manquait de corps. Je l'avais retenue avec des réserves

6 THILL Valentin France ténor
M Thill, ténor, parviendra-t-il à se faire un prénom ? Il a pris un risque énorme en chantant la Romance de Nadir. La technique s'avère sûre, la prononciation très claire, élégante. Le jury lui a pardonné les petites scories qui ont entaché fugacement la fin de l'air et je m'en réjouis. Très prometteur.

7 KIM Daeho Corée du Sud baryton
Daeho Kim m'a impressionné par sa capacité à faire vivre le personnage de Figaro de Mozart dans un Se vuol ballare intense. C'était très fort, très beau, très finement joué.

8 DOWSLEY Anna Australie mezzo-soprano
J'ai particulièrement aimé l'élégante Anna Dowsley. L'interprétation du Sta nell ircana extrait d'Alcina de Haendel, est racée, bénéficiant d'une large palette de couleurs, d'une présence. Elle était dans ma liste et je suis heureux que le jury ait été sensible à cette artiste rare. A suivre.

9 VERSTAEN Lotte Belgique mezzo-soprano
Je suis beaucoup plus surpris de retrouver Lotte Vertsaen dans la liste finale. L'air de Smeton (Anna Bolena, Donizetti) n'a souffert d'aucun défaut majeur. La voix est bien timbrée, mais pour le dire sans blesser inutilement, elle ne ressort pas du lot. C'est propre, sans plus.

10 LYS Marie Suisse soprano
Marie Lys manque de simplicité dans l'air de Suzanne des Noces Deh vieni non tardar, faisant un sort à chaque mot. Mais la voix est fraîche quoique un peu pointue et on sent des potentialités évidentes. Je l'avais retenue, j'ai hâte de l'écouter dans la finale pour étayer ce choix.

Manquent à l'appel si j'ose dire.
Le baryton coréen Yohan Li : timbre magnifique, voix très chantante bonne prononciation du français dont a bénéficié l'air d'Hamlet Ô vin dissipe la tristesse
Je peux comprendre que le jury n'ait pas retenu la soprano française Cyrielle Ndjki Nya. Grande voix corsée soprano dramatique. Matériau un peu brut. Mais de la passion, un réel engagement dans l'interpétation de l'air d'Elettra de l'Idoménée de Mozart Tutte nel cor vi sento.
D'autres candidats font des choix malheureux. Pourquoi par exemple la française Pauline Rinvet court-elle après sonOmbre légère virtuose du Pardon de Ploërmel de Meyerbeer ? C'est techniquement au point, billant, enlevé, mais un peu à l'image de l'air lui-même, artificiel.


J'ai omis de signaler l'excellent accompagnement des trois pianistes Nino Pavlenichvili, Mathieu Pordoy et David Zobet, non seulement attentifs, mais fins musiciens, et la présentation sobre et claire de Valérie Cloez.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5610
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par micaela » 06 sept. 2019, 15:18

Malgré l'important contingent, un seul Coréen en finale.
Merci pour tes commentaires. Pour le candidat congolais, l'excès de r roulés vient peut-être tout simplement de son accent (les Africains francophones roulent énormément les r. Ca serait à vérifier sur un air en français.
Bonne chance au seul français de la liste. Oui, un prénom à se faire, surtout pour un ténor.
Un regret : l'absence de diffusion pour ce concours international , du moins pour la finale.
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

srourours
Ténor
Ténor
Messages : 739
Enregistré le : 17 nov. 2016, 08:52
Localisation : LYON

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par srourours » 06 sept. 2019, 22:42

Quid de Julien Henric l'autre ténor français ?

jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 721
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par jeantoulouse » 07 sept. 2019, 13:28

Julien Henric a chanté l'air de Pylade extrait d'Iphigénie en Tauride de Gluck, Unis dès la plus tendre enfance
La diction est élégante, mais le timbre est un peu trop nasal. Tout apparait trop statique, la conduite de la ligne, les couleurs, le port même. L'interprétation de cet air fort difficile à animer est loin d'être indigne, mais reste en deçà des attentes.

marcelin duclos
Alto
Alto
Messages : 393
Enregistré le : 15 oct. 2013, 17:27

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par marcelin duclos » 07 sept. 2019, 23:16

Cher Jean de Toulouse , MERCI de nous tenir au courant des résultats finaux. J'attends beaucoup du ténor Thill, que l'on peut voir et entendre sur You tube dans l'air de Fenton, avec piano, et surtout dans l'air de la fleur , avec orchestre...

jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 721
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par jeantoulouse » 08 sept. 2019, 07:06

Six candidats, parmi les dix finalistes accompagnés par l’Orchestre national du Capitole, sous la direction de Pierre Dumoussaud, ont été primés par le jury présidé par Béatrice Uria-Monzon :

Premier grand prix

Voix de femme : non décerné

Voix d’homme : Andres Esteban SULBARAN OICATA - ténor - né le 10/10/90 - Venezuela

Doté de 5000 €

Deuxième grand prix

Voix de femme : Josy SANTOS- mezzo-soprano - Brésil - née le 18/09/88

Voix d’homme : Valentin THILL - ténor - France - 13/10/93

Dotés de 3000 €


Troisième prix


Voix de femme (ex-aequo) :

Anna DOWSLEY - mezzo-soprano - Australie- née le 17/09/87

Lotte VERSTAEN - mezzo-soprano - Belgique - née le 20/04/96

Voix d’homme : Daeho KIM - baryton - Corée du Sud - né le 25/01/88

Dotés de 1000 €


A l’issue de la finale, le public a été invité à se prononcer par vote pour l’attribution d’un « Prix du public ».

Prix du public

Marie LYS - soprano - Suisse - née le 24/06/88

jeantoulouse
Ténor
Ténor
Messages : 721
Enregistré le : 27 mai 2012, 23:00

Re: Concours international de Chant Capitole Toulouse

Message par jeantoulouse » 08 sept. 2019, 09:16

Je ne ferai aucun commentaire sur la prestation des candidats lors de la finale puisqu'un imprévu m'a empêché hélas ! d'y assister.
Je peux cependant tenter quelques compléments de ressenti.

Comme lors du précédent concours, aucune femme n'obtient le Premier Grand Prix. Au vu de la demi-finale, je suis à moitié étonné. Il y avait des voix intéressantes, mais peu de personnalités vocales incontestables. Je suis ravi cependant par la présence au palmarès d'Anna DOWSLEY.

Chez les hommes la récompense obtenue par le ténor vénézuélien au double nom et prénom Andres Esteban SULBARAN OICATA s'imposait comme une évidence.Il y a chez ce chanteur, qui avait déjà été distingué en Espagne et en Russie, une joie de chanter, de faire partager les émotions, de communiquer par la voix avec le public, un engagement, une générosité, un élan qui méritent distinction. Et qui font songer irrésistiblement à Rolando Villazon des grands jours. Et sa voix rayonne.

Je me réjouis sans réserve du deuxième prix obtenu par Valentin Thill. Les qualités (conduite de la ligne, phrasé, distinction dans la prononciation, maitrise du souffle) ont fait merveille dans l'air de Nadir.
On trouve sa biographie sur le lien suivant et j'en extrais les éléments suivants : " En janvier 2018, il est élu, à 24 ans, Lauréat du Prix Dussurget (jeune espoir lyrique), et participe au spectacle lyrique « Musiques en Fêtes » aux Chorégies d’Orange [...] Il reçoit la même année, le Prix Dussurget « jeune espoir », remis par José van Dam, à Aix-en-Provence. (...) Il fait ses débuts dans le rôle de Don José, dans l’Opéra Carmen de Bizet, en juin 2019 lors du festival Lyrique de Grans.(...) Depuis septembre 2018 Valentin est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth sous la direction de José van Dam et Sophie Koch."https://musicchapel.org/valentin-thill-tenor/
Plus que dans Don José ( et merci à marcelin duclos d'avoir signalé les deux vidéos visibles sur la toile) , je voudrais l'entendre dans Nemorino par exemple ou... Tamino.

Répondre