L'Opéra National de Paris : actualités.

Actualité, potins, débats.
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13536
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par HELENE ADAM » 30 déc. 2019, 09:53

Chronique de France Musique ce matin que l'on peut réécouter ou lire ici (Antoine Pecqueur n'est pas à SUD :wink: )

La grève à l'Opéra de Paris
Antoine Pecqueur revient sur la grève en cours à l’Opéra de Paris où les danseurs, mais aussi les musiciens de l’Orchestre et les techniciens s’opposent à l’actuelle réforme des retraites.

Comment les négociations avancent-elles précisément ?
En ce début de semaine, elles sont au point mort.
Pour rappel, mardi dernier, le ballet et l’Orchestre de l’Opéra ont joué un extrait du Lac des cygnes de Tchaïkovski sur le parvis du Palais Garnier. Avec derrière eux une banderole : la culture en danger.
Ces artistes s’opposent à la fin du régime spécial de retraites pour l’Opéra de Paris, qui permet aujourd’hui par exemple à un danseur de partir à 42 ans ou à un musicien à 60 ans. Ces images de danseurs qui font la grève en tutu ont été diffusées dans le monde entier, et ont été plutôt désastreuse pour la communication du gouvernement.
Laurent Pietraszewski, le nouveau secrétaire d’Etat aux retraites, et Franck Riester, le ministre de la Culture, ont donc ensuite un peu revu leur copie, en proposant aux danseurs de l’Opéra "la clause du grand père". C’est-à-dire que la réforme ne s’appliquerait que pour les danseurs recrutés à partir de 2022.
Une proposition massivement rejetée par les danseurs. Pour deux raisons principales : ils ne veulent pas être, selon leur propre expression, "la génération qui va sacrifier les suivantes", et surtout ils sont solidaires des autres corps de métier de l’Opéra. Car sur ce sujet, comme pour d’autres professions, l’Etat entend donner des avantages à certains mais pas à d’autres. A l’Opéra, l’ensemble des métiers fait bloc pour défendre son régime spécifique.

Pourquoi faudrait-il un régime spécifique pour cette maison d’opéra plutôt que pour une autre institution ?
Il est intéressant de regarder par exemple le cas des musiciens de l’Orchestre. Leur rythme est de 4 à 6 représentations par semaine, un rythme donc différent de celui d’une phalange symphonique traditionnelle.
Dans des conditions loin d’être aisées : il suffit de passer quelques heures dans une fosse d’orchestre pour comprendre les troubles musculo-squelettique dont souffrent les musiciens, mais aussi leur problème d’audition tant le niveau sonore y est élevé. Dans la récente production du Roi Lear d’Aribert Reiman, des musiciens portaient des casques de chantier anti-bruit. Sans parler du fait de regarder des heures durant une partition dans le noir avec une petite lampe de pupitre. Il y a assurément une pénibilité : nombreux sont d’ailleurs les musiciens à être au bout d’une saison en arrêt et l’Opéra a même engagé à demeure un kiné.
Alors bien sûr, il y a eu des excès, notamment en ce qui concerne les primes pour jouer certains instruments. Il serait bien caricatural de voir en cette grève une mobilisation de nantis. Philippe Jordan, directeur musical de l’Opéra de Paris, a écrit à Franck Riester une lettre pour soutenir la mobilisation de ses musiciens, lettre restée selon nos informations sans réponse.
Quant aux danseurs, comment simplement imaginer qu’ils puissent continuer à se produire au même niveau jusqu’à un âge avancé ? Les techniciens mettent eux en avant leurs horaires décalés, devant démonter les spectacles le plus rapidement possible pour permettre l’alternance de productions.

Enfin, après trois semaines de grèves, les annulations de spectacle coûtent chers : la direction de l’Opéra parle d’ores et déjà de 12 millions d’euros de pertes. Il faut compter environ 150 000 euros par soir pour un ballet et jusqu’à 350 000 euros pour un opéra. La facture s’annonce salée, et elle n’est que provisoire. Au moment où il met en place sa réforme des retraites, l’Etat va-t-il en parallèle venir aider en urgence son institution culturelle la plus subventionnée ? Une sorte d’en même temps très macronien.

https://www.francemusique.fr/emissions/ ... a-de-paris
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1424
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par philipppe » 30 déc. 2019, 10:21

Je n’ai aucune compétence pour discuter du dossier des retraites. Une chose me surprend : chaque fois qu’une étoile fait ses adieux, en général dans un certain émoi médiatique, elle ou il donne de multiples interviews dans lesquels il est dit 1/ c’est la règle, c est un peu dommage, je ne suis plus étoile mais heureusement je continue à pouvoir danser, à l opéra sur invitation ou ailleurs 2/ la première question est en général : qu allez vous faire après ? Et l étoile en question explique ne pas manquer de projets, et devient maître de ballet ou directeur du ballet ici ou lá.

Je comprends bien qu’ici il n’est pas question que des étoiles mais aussi du corps de ballet, mais je suis surpris d apprendre qu’après ces 40 ou 42 ans , les danseurs sont quasi paralytiques et en proie à une précarité assurée, d autant que ces étoiles ne doivent pas plus être protégés des problèmes physiques que les autres danseurs.

Et je ne comprends pas que soit au gouvernement, soit au ministère de la culture, soit même à la direction, la question n’ait pas été anticipée....c’était aller dans le mur directement.

lamammamorta
Alto
Alto
Messages : 317
Enregistré le : 12 oct. 2006, 23:00

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par lamammamorta » 30 déc. 2019, 10:52

Je suis d’accord sur beaucoup de choses qui ont été dit plus haut : même si je suis pour une harmonisation d’un régime de retraites spécifique et commun pour tous les artistes français, il ne faut pas oublier que le rythme de travail à l’ONP est sans commune mesure avec les autres théâtres français. Il suffit de comparer les programmations et le nombre de représentations.
La réaction du ballet force le respect, malgré la proposition alléchante de la close du grand père, ils sentent qu’ils font partie d’un tout et ne comprennent pas pourquoi eux et pas les autres... pour des jeunes gens, c’est une réaction formidable qui redonne foi en l’avenir.
Je souhaite à tous ces artistes qui enchantent nos soirées de se faire entendre, d’être enfin réellement écoutés et compris.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21268
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par JdeB » 30 déc. 2019, 11:01

Bernard C a écrit :
29 déc. 2019, 19:45
Tu sais Micaela, comme tu as pu t'en rendre compte , il y a sur ODB des administrateurs qui font leur job et qui sont là pour apprécier les choses.

Bernard
Merci Bernard de rappeler cette évidence.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

meteosat
Ténor
Ténor
Messages : 810
Enregistré le : 09 mai 2005, 23:00

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par meteosat » 30 déc. 2019, 12:07

Malheureusement, encore une fois, l'article de France musique est biaisé sur un point : on parle du rythme des répétitions, de la fatigue des danseurs. Tout à fait d'accord.

Mais le journaliste "oublie" de mentionner que pour 99% des musiciens et danseurs (hors ONP), ces risques existent et qu'il n'y a PAS de régime spécial. Il me semble que c'est quand même un point déterminant dans le débat !!
Les salariés de l'ONP sont une exception en ce sens.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5802
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par David-Opera » 30 déc. 2019, 14:04

Ce n'est pas vraiment le problème, car il me semble que l'intensité de travail dans la fosse d'orchestre est beaucoup plus important vu le nombre de représentations et de répétitions jouées par an. Donc la pénibilité existe bien plus qu'ailleurs, il me semble.
Mais le problème aujourd'hui est que les artistes de l'ONP se positionnement par principe contre une réforme au lieu de se battre pour améliorer les textes qui définiront leur particularités. Et c'est ce positionnement non-créatif, et couteux pour le contribuable, qui joue en leur défaveur.

alexios
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 178
Enregistré le : 22 mai 2017, 18:12

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par alexios » 30 déc. 2019, 14:15

meteosat a écrit :
30 déc. 2019, 12:07
Malheureusement, encore une fois, l'article de France musique est biaisé sur un point : on parle du rythme des répétitions, de la fatigue des danseurs. Tout à fait d'accord.

Mais le journaliste "oublie" de mentionner que pour 99% des musiciens et danseurs (hors ONP), ces risques existent et qu'il n'y a PAS de régime spécial. Il me semble que c'est quand même un point déterminant dans le débat !!
Les salariés de l'ONP sont une exception en ce sens.
C'est quand même dommage d'être aussi aveuglé par son propre biais au point de ne pas voir que quand l'interviewé parle rythme des séances/répétitions des musiciens et danseurs, il fait ainsi la comparaison avec les autres opéra/ballets nationaux de France, et sous entend que les risques sont plus élevés au sein de l'OnP que chez les autres. Après on peut ne pas être d'accord avec lui, mais je ne vois aucun "oubli".

Par ailleurs, les conditions de travail des danseurs dans la douzaine de ballets nationaux (hors OnP) ont été évoquées dans les pages précédentes.

Enfin, si le gouvernement souhaitait remplacer le régime spécial (sic) des danseurs de l'OnP par un régime spécial (sic) des danseurs dans tous les ballets d'opéra de France et que le ballet de l'OnP se mettait en grève, je me joindrais aux réactions négatives. Ici le gouvernement ne propose rien de tel, hormis quelques critères fumeux de pénibilité, et vu comment ils refusent déjà ceux des gentils réformateurs de la Cfdt pour les cheminots, cela n'augure rien de bon. Il me parait donc totalement légitime qu'ils défendent leur régime spécial (sic).

alexios
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 178
Enregistré le : 22 mai 2017, 18:12

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par alexios » 30 déc. 2019, 14:21

David-Opera a écrit :
30 déc. 2019, 14:04
Mais le problème aujourd'hui est que les artistes de l'ONP se positionnement par principe contre une réforme au lieu de se battre pour améliorer les textes qui définiront leur particularités. Et c'est ce positionnement non-créatif, et couteux pour le contribuable, qui joue en leur défaveur.
Ce n'est pas aux artistes d'écrire les textes de loi. Il y a un ministère dont c'est le job de défendre leurs intérêts ce qu'il ne fait pas car les ministères sont spectateurs dans cette histoire de réforme universelle. Les artistes ont donc bien raison (tout comme les cheminots, les policiers ou les profs) de se battre contre le principe même d'une réforme qui refuse un statut particulier à leur métier qui font la particularité et la fierté de la France.

Avatar du membre
Calaf
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 205
Enregistré le : 16 sept. 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par Calaf » 30 déc. 2019, 14:27

David-Opera a écrit :
30 déc. 2019, 14:04
Mais le problème aujourd'hui est que les artistes de l'ONP se positionnement par principe contre une réforme au lieu de se battre pour améliorer les textes qui définiront leur particularités.
Les mêmes qui défendent le caractère « universel » du nouveau régime invitent les artistes de l’ONP à laisser tomber les principes et à « se battre » pour « leurs particularités ». Honnêtement ce n’est plus très clair

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1491
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: L'Opéra National de Paris : actualités.

Message par zigfrid » 30 déc. 2019, 14:44

le Parc est annulé ce soir à Garnier mais toujours pas de message d'annulation pour Raymonda à Bastille. Un espoir pour ce soir?

Répondre