Succession de Stéphane Lissner

Actualité, potins, débats.
Répondre
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14166
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par PlacidoCarrerotti » 26 oct. 2018, 23:39

David-Opera a écrit :
26 oct. 2018, 23:14
dessoles a écrit :
26 oct. 2018, 20:11
!Le Capitole se porte tres bien ,nous sommes enchantés d'avoir mr Ghristi et nous vous laissons a vos perfides reflexions vous definissant mieux qu'un portrait!
Mais enfin, il y a malentendu, nous sommes tout à fait d'accord! Moi aussi je suis très heureux de la présence de Christophe Ghristi au Capitole, et je lui souhaite un long avenir dans cette région si magnifique où il y a tant à faire. 8)
:lol: :lol: :lol:

Parisien !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2082
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par Snobinart » 28 oct. 2018, 17:13

J'ai survolé le fil. Est-on sûr que Ghristi était l'éminence grise qui palliait à la faiblesse de santé de Joël ? J'en suis pas si sûr. De mémoire aussi, la programmation dont il avait la charge, l'Amphi, était particulièrement stimulante. Je vais deux fois à Toulouse cette saison, voir ce qu'il fait. En tout cas, une chose est sûre : il est très apprécié des chanteurs et des musiciens.
Surtout après le mandat de Lissner et des productions qu'il sera difficile de reprendre, l'époque Joël qui n'a apporte pas non plus son lot de pilier, c'est peut-être pas mal d'avoir un directeur sans autre ambition que de faire du répertoire et de la faire bien. Une sorte d'ère Gall bis (je me ferai ch... mais c'est pas très grave.)

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5440
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par David-Opera » 28 oct. 2018, 18:46

Je sais bien qu'il existe un microcosme parisien en mal d'imagination qui préfère aller à l'Opéra, même si c'est pour s'y ennuyer, plutôt que de s'intéresser à d'autres manifestations, mais il est hors de question pour ma part de supporter la sensibilité endolorie de Ghristi.
Donc cap 2021 sur Munich et Serge Dorny, il
faut viser d'abord l'audace et la réflexion.

Et puis Ghristi à l'Onp, cela me semble cohérent des origines haute bourgeoisie de Province de Macron.

paco
Basse
Basse
Messages : 8669
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par paco » 28 oct. 2018, 18:52

Snobinart a écrit :
28 oct. 2018, 17:13
De mémoire aussi, la programmation dont il avait la charge, l'Amphi, était particulièrement stimulante.
Oui c'est aussi le souvenir que j'ai de Ghristi.

Markossipovitch
Alto
Alto
Messages : 419
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par Markossipovitch » 28 oct. 2018, 19:09

Encore des attaques ad hominem, David. Et Lissner, avec quoi était-il cohérent (question phatique)?

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1345
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par philipppe » 28 oct. 2018, 20:13

David-Opera a écrit :
28 oct. 2018, 18:46
Je sais bien qu'il existe un microcosme parisien en mal d'imagination qui préfère aller à l'Opéra, même si c'est pour s'y ennuyer, plutôt que de s'intéresser à d'autres manifestations, mais il est hors de question pour ma part de supporter la sensibilité endolorie de Ghristi.
Donc cap 2021 sur Munich et Serge Dorny, il
faut viser d'abord l'audace et la réflexion.

Et puis Ghristi à l'Onp, cela me semble cohérent des origines haute bourgeoisie de Province de Macron.
Quel mépris !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5082
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par micaela » 28 oct. 2018, 20:28

David-Opera a écrit :
28 oct. 2018, 18:46
Je sais bien qu'il existe un microcosme parisien en mal d'imagination qui préfère aller à l'Opéra, même si c'est pour s'y ennuyer, plutôt que de s'intéresser à d'autres manifestations, mais il est hors de question pour ma part de supporter la sensibilité endolorie de Ghristi.
Donc cap 2021 sur Munich et Serge Dorny, il
faut viser d'abord l'audace et la réflexion.

Et puis Ghristi à l'Onp, cela me semble cohérent des origines haute bourgeoisie de Province de Macron.
Je ne connais pas ce Ghristi, ni son travail, donc je n'ai pas d'avis sur ce qu'il pourrait faire (ou pas) à l'ONP. Mais la dernière phrase, c'est la phrase de trop. Ce n'est pas la critique d'une certaine bourgeoisie provinciale qui me gêne (Chabrol l'a fait avec talent au cinéma), c'est l'attaque personnelle envers Macron ,
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21058
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par JdeB » 29 oct. 2018, 08:43

D'ailleurs Emmanuel Macron n'est pas issu de la haute bourgeoisie.
il y a un monde entre la bonne bourgeoisie de province (celle des parents Macron) et la haute bourgeoisie. Leur mode de vie est aussi différent que celui d'un ouvrier et d'un ingénieur !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21058
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par JdeB » 29 oct. 2018, 08:49

Snobinart a écrit :
28 oct. 2018, 17:13
J'ai survolé le fil. Est-on sûr que Ghristi était l'éminence grise qui palliait à la faiblesse de santé de Joël ? J'en suis pas si sûr. De mémoire aussi, la programmation dont il avait la charge, l'Amphi, était particulièrement stimulante. Je vais deux fois à Toulouse cette saison, voir ce qu'il fait. En tout cas, une chose est sûre : il est très apprécié des chanteurs et des musiciens.
Surtout après le mandat de Lissner et des productions qu'il sera difficile de reprendre, l'époque Joël qui n'a apporte pas non plus son lot de pilier, c'est peut-être pas mal d'avoir un directeur sans autre ambition que de faire du répertoire et de la faire bien. Une sorte d'ère Gall bis (je me ferai ch... mais c'est pas très grave.)
N. Joël était très peu présent à Paris pendant son mandat. 4 jours par semaine maximum, le plus souvent 3, et il avait effectivement 3 ou 4 lieutenants pour tenir la Grande Boutique dont CG et E. Pezzino au casting. Ghristi travaillait déjà au Capitole avec Joël avant leur arrivée à l'ONP.

Oui, CG a programmé de bien beaux récitals à l'amphi Bastille mais cela n'augure en rien de sa capacité ou non à diriger l'ONP.

oui, il s'y inscrirait probablement dans la filiation de Gall avec un brin d'audace et d'intellectualisme en plus.
je ne crois pas qu'il faille le ranger d'emblée dans la catégorie des conservateurs, je pense qu'il cherche une "troisième voie" justement.

il aime beaucoup les chanteurs, ceux du passé comme les actuels, au point de vivre avec une chanteuse. Sur ce plan là aussi il serait un anti-Lissner .

Détail amusant : lorsqu'il bossait auprès de Joël à Paris, il louait l'ancien appartement de Régine Crespin, avenue Frochot

J'ai eu un bref contact avec lui au moment de notre colloque sur le répertoire de l'Opéra de Paris dans le cadre duquel la Princesse Constance de Polignac m'avait demandé d'organiser à ses frais un concert lyrique (au Studio Bastille). Cela s'est très bien passé entre nous 2 (moins avec mes co -organisateurs, musicologues du CNRS, jugés extérieurs au sérail). Nous avons des amis communs.

Joel et Ghristi sont sensibles à cette dimension de fonds de répertoire, à en combler les lacunes en prenant donc en compte la profondeur historique nécessaire.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14166
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Succession de Lissner : un article du Monde évoque Ghristi

Message par PlacidoCarrerotti » 29 oct. 2018, 10:42

JdeB a écrit :
29 oct. 2018, 08:49

Joel et Ghristi sont sensibles à cette dimension de fonds de répertoire, à en combler les lacunes en prenant donc en compte la profondeur historique nécessaire.
En ce qui concerne l'opéra français, le seul qui s'y soit attaqué vraiment, c'est Lissner avec cette version inédite de Don Carlos et Les Huguenots. On verra si Les Troyens seront complet, ce qui serait, pour le coup, inédit.
Evidemment, ce n'est pas Massimo Bogianckino mais c'est objectivement mieux que Joel.

À part Mireille, qui a suscité la colère des « modernes » (et à qui je reprocherais surtout un casting totalement sous-dimensionné), il n’a pas fait grand-chose pour le répertoire naturel de la maison (dont Mireille ne fait d’ailleurs pas partie). Reprise des Contes d’Hoffmann dans la même version non-musicologique, une sinistre Manon charcutée, un Faust toujours incomplet…

Ses efforts ont surtout porté sur le répertoire vériste ou assimilé où il a effectivement essayé de monter un fonds de répertoire : création de Francesca da Rimini, de La Gioconda, de La Fanciula del West, Cavalleria rusticana (Pagliacci avait déjà été donné sur la scène de l’ONP)...
Il a fait quelques incursions dans le belcanto avec la création sans lendemain de La Donna del Lago (est-ce un opéra de répertoire, d'ailleurs ?), des Puritani (quoiqu’ils furent déjà donnés à Favart sous contrôle de l’ONP, et avec des chanteurs autrement adaptés !) … Il y a eu aussi la création de La Ville morte (pas vraiment du répertoire non plus à mon avis). Arabella n’avait pas été donné depuis les années 80….

Beaucoup de babla, peu de résultats. Il n'est pas le premier !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Répondre