Berlioz par B. Messina (Actes Sud, 2018).

Biographies, livres historiques et autres bouquins relatifs à l'opéra.
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19889
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Berlioz par B. Messina (Actes Sud, 2018).

Message par JdeB » 18 nov. 2018, 10:36

MESSINA, Bruno, Berlioz, Arles, Actes Sud, 205 pages, 18 euros.


"L'enfance décide !" . Cette formule de Jean-Paul Sartre aurait pu figurer en exergue de ce livre qui caracole dans la vie de Berlioz, avec toujours, en arrière-plan, La Côte-Saint-André, ville natale du compositeur où depuis 9 ans, l'auteur a su redonner une âme et un éclat au festival dévolu (mais pas exclusivement, loin s'en faut) à l'enfant du pays qui apparaît ici comme un Côtois nourri des légendes locales et familiales, cosmopolite et enraciné tout à la fois.

Il ne s'agit pas d'une Xième biographie de Berlioz mais d'une approche d'ethnomusicologue qui possède quatre atouts majeurs, mieux qu'un carré d'as: la sincérité d'une passion qui n'a rien d'inconditionnel, la finesse psychologique qui éclaire les complexités de cet oxymoron pétri de contradictions qu'était Berlioz, le sens du contexte et celui du concret. Ainsi Bruno Messina ne se contente-t-il pas d'évoquer le don mirifique octroyé par Paganini de 20 000 francs mais précise que cette somme énorme correspond à 20 ans de salaire d'un ouvrier parisien qualifié et aisé.

Seule pourrait faire polémique ici la question de savoir si Berlioz était pianiste ou non, Messina reprenant la thèse communément admise qu'il ne l'était pas (tout en postulant à un poste d'accompagnateur !) tandis que l'ouvrage récent (que nous allons chroniquer bientôt) de Pierre-René Serna, Café Berlioz, affirme le contraire...

Au total, un livre synthétique et très vivant, qui stimule la réflexion et se lit comme un roman, d'une traite.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2442
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Berlioz par B. Messina (Actes Sud, 2018).

Message par dge » 12 déc. 2018, 18:29

Superbe ouvrage en effet. Une biographie écrite comme un roman et qui se lit comme tel.
Contrairement à beaucoup de biographies de cette collection écrites au km et sans recul, Bruno Messina met constamment en perspective la vie et l'œuvre de Berlioz. Ce sont les moments qui ont façonné et marqué ( artistiquement mais aussi affectivement) le musicien qui sont développés. Et à ce titre le dernier chapitre est particulièrement émouvant.

Un livre un peu à part dans la littérature berliozienne, mais à conseiller sans réserve.

Image

Avatar du membre
Piem67
Baryton
Baryton
Messages : 1995
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Berlioz par B. Messina (Actes Sud, 2018).

Message par Piem67 » 16 déc. 2018, 23:17

JdeB a écrit :
18 nov. 2018, 10:36
Seule pourrait faire polémique ici la question de savoir si Berlioz était pianiste ou non, Messina reprenant la thèse communément admise qu'il ne l'était pas (tout en postulant à un poste d'accompagnateur !) tandis que l'ouvrage récent (que nous allons chroniquer bientôt) de Pierre-René Serna, Café Berlioz, affirme le contraire...
Intéressant ça. Je l'entends comme ceci pour ma part : Berlioz à la base n'est pas pianiste mais effectivement guitariste, ce qui induit une pensée harmonique très différente dans son art de la composition. Par la suite, il a très bien pu s'initier au piano et en jouer, mais demeure ce fondement dans la construction de son discours.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19889
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Berlioz par B. Messina (Actes Sud, 2018).

Message par JdeB » 19 déc. 2018, 10:28

Piem67 a écrit :
16 déc. 2018, 23:17
JdeB a écrit :
18 nov. 2018, 10:36
Seule pourrait faire polémique ici la question de savoir si Berlioz était pianiste ou non, Messina reprenant la thèse communément admise qu'il ne l'était pas (tout en postulant à un poste d'accompagnateur !) tandis que l'ouvrage récent (que nous allons chroniquer bientôt) de Pierre-René Serna, Café Berlioz, affirme le contraire...
Intéressant ça. Je l'entends comme ceci pour ma part : Berlioz à la base n'est pas pianiste mais effectivement guitariste, ce qui induit une pensée harmonique très différente dans son art de la composition. Par la suite, il a très bien pu s'initier au piano et en jouer, mais demeure ce fondement dans la construction de son discours.
Très juste remarque, que je partage.
Mais Bruno Messina n'a pas cette approche. Pour lui c'est plus une spécificité professionnelle qui distingue Berlioz de la lignée des compositeurs virtuoses du clavier (Mozart, Beethoven, Chopin, Liszt, ...) . Mais moi je n'ai jamais lu que Bellini, Donizetti, Verdi etc se soient jamais produits en concertistes d'un instrument.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités