Les meilleurs livrets

Actualité, potins, débats.
tuano
Basse
Basse
Messages : 9360
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Les meilleurs livrets

Message par tuano » 11 oct. 2018, 16:42

On fustige souvent la médiocrité ou plus précisément l'incongruité dans livrets d'opéra. Il y a cependant de belles exceptions que je classerais sous trois catégories.

Les histoires originales et bouleversantes comme celles d'Atys de Lully, Sa belle-fille de Janacek, Dialogues des Carmélites.

Les constructions parfaitement cohérentes malgré un enchevêtrement d'intrigues qui ne nuit pas aux individualités comme Le Chevalier à la Rose de Strauss ou Les Noces de Figaro de Mozart.

Les livrets directement tirés d'ouvrages littéraires de qualité qui sont d'abord des succès du répertoire de théâtre et qui se prêtent parfaitement à la scène lyrique comme Cyrano de Bergerac d'Alfano.

Je mets les opéras de Puccini à part car malgré leur grande efficacité, je ne suis pas sûrs qu'ils auraient fonctionné sans l'inspiration du compositeur (La Bohème ou Turandot ont été mises en musique par d'autres compositeurs célèbres mais avec un succès bien moindre).

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3567
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les meilleurs livrets

Message par micaela » 11 oct. 2018, 16:53

Les Strauss/Von Hofmannstahl et les Mozart/Da Ponte ont des livrets remarquables (construction et dialogues). Pour les Noces, Da Ponte a été bien aidé par Beaumarchais, le livret étant très proche de la pièce (pareil d'ailleurs pour le livret du Barbier de Séville).
C'est pareil d'ailleurs pour les Verdi/Shakespeare .
J'ai aimé le livret des Huguenots : on a là, malgré les 5 actes et les nombreux personnages, une histoire bien construite, qui ne part pas dans tous les sens. Et un bon texte (on peut très bien avoir la construction réussie, mais des dialogues un peu faibles, exactement comme au cinéma, avec un bon scenario, mais des dialogues pas top).
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

tuano
Basse
Basse
Messages : 9360
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: Les meilleurs livrets

Message par tuano » 11 oct. 2018, 16:59

Je trouve le Barbier de Séville de Rossini franchement ennuyeux quand il n'y a pas de vocalises. Dans Le Mariage de Figaro, quasiment chaque personnage a son intrigue propre. Dans la version de Da Ponte, la Comtesse devient un rôle exceptionnel de part son apparition tardive et très noble musicalement, elle est devenue pour deux siècles le modèle de beaucoup de personnages féminins nobles dans l'opéra allemand (La Comtesse dans Les Soldats de Zimmermann, Madeleine, la Maréchale...).

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 559
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Les meilleurs livrets

Message par DieFeen » 11 oct. 2018, 18:48

Doktor Faust incontestablement :-)

paco
Basse
Basse
Messages : 8019
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Les meilleurs livrets

Message par paco » 11 oct. 2018, 21:19

Pour moi, les livrets de Da Ponte et les 3 Shakespeare de Verdi survolent tout, ce sont des bijoux difficilement égalables.

Les deux livrets des opéras de Berg sont excellents aussi, tout comme les Hoffmansthal de R.Strauss.

Après, il y a quelques perles çà et là, comme l'Amour des trois oranges par exemple.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7181
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les meilleurs livrets

Message par MariaStuarda » 11 oct. 2018, 22:01

auxquels on doit rajouter la Traviata.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10910
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les meilleurs livrets

Message par HELENE ADAM » 11 oct. 2018, 22:25

paco a écrit :
11 oct. 2018, 21:19
Pour moi, les livrets de Da Ponte et les 3 Shakespeare de Verdi survolent tout, ce sont des bijoux difficilement égalables.

Les deux livrets des opéras de Berg sont excellents aussi, tout comme les Hoffmansthal de R.Strauss.

Après, il y a quelques perles çà et là, comme l'Amour des trois oranges par exemple.
Ou De la maison des morts et Russalka...
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1884
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Les meilleurs livrets

Message par Snobinart » 14 oct. 2018, 10:36

Pelléas est fantastique comme livret.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2421
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Les meilleurs livrets

Message par dge » 14 oct. 2018, 10:54

Le livret du Couronnement de Poppée est aussi un chef d'oeuvre.

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 2929
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Re: Les meilleurs livrets

Message par EdeB » 14 oct. 2018, 16:54

paco a écrit :
11 oct. 2018, 21:19
Pour moi, les livrets de Da Ponte et les 3 Shakespeare de Verdi survolent tout, ce sont des bijoux difficilement égalables.
Il ne faut pas oublier que de ces trois livrets de Da Ponte, l'un es calqué sur le texte de Beaumarchais et le second très tributaire des autres livrets sur Don Giovanni de l'époque... Da Ponte est un merveilleux adaptateur (il le sera également pour Una Cosa rara et Il Burbero di Buon Core de Martin y Soler, par exemple.) Je suis nettement plus réservée sur ses talents de librettiste ! C'est que Mozart est bien présent.... Un livret comme Il Re Teodoro de Casti (pour Paisiello) est un petit bijoux... pompé allègrement par Da Ponte, d'ailleurs !!!!

J'ai parlé des emprunts de Da Ponte et de l'évolution du mythe dans plusieurs dossiers sur ODB-opera :

joomfinal/index.php/les-dossiers/50-oeu ... les-autres
joomfinal/index.php/les-dossiers/50-oeu ... e-a-la-loi
joomfinal/index.php/les-dossiers/50-oeu ... de-righini

Il convient aussi de se demander si les livrets ne "tiennent" que par la musique, sont faits pour pouvoir "accrocher" de la musique et créer des étapes propices au compositeur, ou s'il s'agit également de textes dramatiques qui peuvent exister par eux-même...
A l'époque de Louis XIV, ses contemporains considéraient que les livrets de Quinault étaient du très grand théâtre. Je suis d'accord, en tenant compte que le texte des divertissements et des prologues obéit à une logique musicale plutôt que dramatique...
En général, les livrets de Monteverdi, Cesti, Cavalli et d'une bonne partie de ceux des XVIIe et XVIIIe siècle tiennent très bien tous seuls : il s'agit après tout de "dramma per musica" soit de théâtre en musique !

Et, en dépit des grincheux, j'adore l'Hippolyte et Aricie de Pellegrin pour Rameau. Non, ce n'est PAS Racine et cela ne veut pas l'être !!!!
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 51 invités