Musique au temps des Tudor-Van Nevel-Paris-6/10/2016

Représentations
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19736
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Musique au temps des Tudor-Van Nevel-Paris-6/10/2016

Message par JdeB » 13 oct. 2016, 08:59

The Eton Choirbook (1490-1520).
Johannes Sutton (ca 1476-1479), Salve Regina ; William Horewud (1430 ?- 1484), Magnificat ; Edmundus Sturton (début du XVIe siècle), Gaude Virgo Mater Christi; Johannes Browne (ca 1480-1505), Stabat Mater ; Robertus Wylkynson (ca 1475-après 1514), Salve Regina.



Nadia Lavoyer, Rosemary Galton, sopranos

Sabine Lutzenberger, Axelle Bernage, mezzos

Helen Cassano, Witte Maria Weber, altos

Achim Schulz, Oliver Coiffet, Adriaan De Koster, Bernd Oliver Fröhlich, Tom Phillips, Matthew Vine, Ténors

Guillaume Olry, Baryton

Frederik Sjollema et Tim Scott Whiteley, Basses

Ensemble Huelgas. Direction, Paul Van Nevel

Temple de Pentemont, Paris VIIième le 6 octobre 2016



C’est toujours avec une certaine émotion que nous aimons à retrouver l’ensemble Huelgas, qui depuis tant d’années nous offre des instants de poésie rares. C’est dans le cadre du festival Terpsichore créé il y a trois ans, que nous avons pu le retrouver en ce début octobre, pour notre plus grand bonheur.


Ce festival, redonne à la capitale une manifestation dédiée à la musique ancienne d’une extrême qualité artistique.

Skip Sempé en est le directeur artistique. Claveciniste et chef d’orchestre, sa rigueur n’a d’égal que sa passion pour un répertoire méconnu et les interprètes qui partagent avec lui, une certaine vision de l’interprétation. Ce festival est donc une invitation à la curiosité que le public toujours en quête de découvertes sait particulièrement apprécier.

Alliant musique et patrimoine, cette année c’est dans trois grands lieux, offrant une acoustique idéale, le Temple Pentemont, l’église Saint-Louis en l’Ile et la Salle Erard, que durant près d’un mois, vont se succéder 9 concerts, qui tous suscitent un réel intérêt, tant les œuvres données à cette occasion sont peu ou pas connues et donc très rarement proposées au public.

C’est pour l’ensemble Huelgas, dont c’est la seconde participation à ce festival que nous nous sommes déplacés. Après Cipriano de Rore, le poète humaniste, en 2015, c’est avec un programme de musique sacrée de l’époque Tudor, enregistré en 2012, que Paul van Nevel, est revenu cette année, The Eton Choirbook.

Il s’agit d’un des rares manuscrits de musiques sacrées de l’époque Tudor parvenu jusqu’à nous. La plupart ayant été détruits durant la Réforme anglaise. Richement illustré, écrit en langue latine, il était composé d’œuvres de plusieurs compositeurs dont on ne sait pratiquement rien, si ce n’est qu’ils ont vécu durant le XVe siècle. Le livre lui, fut compilé plus tardivement, au cours du début du XVIe siècle. Rares sont les motets parvenus jusqu’à nous dans leur intégralité. Ils demandent donc un travail de restitution, que Paul van Nevel, véritable spécialiste de la polyphonie maîtrise parfaitement. En véritable connaisseur, il nous en restitue toutes les splendeurs.

Il a retenu cinq motets : deux Salve Regina, l’un de Johannes Sutton et l’autre de Robertus Wylkyson , un Magnificat de William Horewud, un Stabat Mater de Johannes Browne et le Gaude Virgo Mater Christi d’Edmundus Sturton.

Seuls quelques amateurs éclairés ont peut-être déjà entendu certains des noms cités ici, car nous ne connaissons pratiquement certains d’entre eux que par ce recueil. Les cinq motets proposés ici, illustrent à merveille l’évolution de cet âge d’or de la polyphonie anglaise et de la vie d’un établissement le College d’Eton, dont la réputation dépassa le simple cadre de l’Angleterre durant cette période.

La disposition scénique, les chanteurs sont au niveau du public et une acoustique pourtant intéressante pour le répertoire du XVIIe siècle, mais pas idéale pour le répertoire médiéval vu son absence de résonance, n’ont malheureusement pas permis à cette dentelle polyphonique de prendre toute son ampleur, mais l’interprétation de l’ensemble Huelgas, elle, a tout simplement été brillante, scintillante, faisant resplendir en chaque note, cette quête du divin qui la caractérise.

La direction de Paul van Nevel toute de clarté et de rigueur, soigne les lignes de chant et s’attache à rendre vivante, l’émotion qui naît de ces voix qui semblent provenir d’un univers où règne la beauté absolue, dont irradie l’infini béatitude céleste. On retrouve toujours cette incroyable qualité vocale et aisance rythmique qui fait le son Huelgas. L’ensemble des pupitres fusionnent leurs voix, tout en nous permettant de saisir toute la rondeur, tout le fruité de certains timbres qui offrent une merveilleuse sensualité à ces motets. Les basses splendides sont les piliers qui semblent soutenir les voûtes en ogives de cette cathédrale de grâce vocale.

La douce muse de la danse nous a permis ce soir de retrouver, un des plus beaux ensemble vocaux, qui depuis plus de 30 ans nous enchante à chacun de ses concerts et de ses disques, nous permettant de redécouvrir des répertoires rares et précieux, dont la beauté n’a d’égale que la singularité.

En introduction au livret du CD, Paul van Nevel, nous mettait en garde, non sans humour, sur la difficulté d’écouter en une seule fois l’ensemble des 5 motets tant « l’intensité émotionnelle » qui en émane « confère à la transe ». Le diable d’homme n’a donc pas hésité à nous transporter au-delà du réel, nous offrant un sentiment intense dont la luxuriance illumine et apaise les âmes.

Un seul vrai regret durant cette soirée, un spectateur à mes côtés qui n’a cessé d’allumer son téléphone portable pour y consulter, on ne sait quel message si vital, qu’il ne pouvait le laisser dans sa poche.


Monique Parmentier
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Piem67
Baryton
Baryton
Messages : 1976
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Musique au temps des Tudor-Van Nevel-Paris-6/10/2016

Message par Piem67 » 14 oct. 2016, 19:15

Joli compte-rendu. Je n'étais pas au concert mais pour avoir vu plusieurs fois van Nevel en live, je puis confirmer que cet homme est un magicien et ses concerts avec Huelgas toujours de merveilleux moments.

guilolry
Messages : 1
Enregistré le : 20 janv. 2017, 16:58

Re: Musique au temps des Tudor-Van Nevel-Paris-6/10/2016

Message par guilolry » 20 janv. 2017, 17:04

bonjour, je me permets de vous écrire pour faire une petite rectification de la distribution...
En effet, le livret du soir était faux, Paul VN a corrigé oralement, mais c'était Frederik Sjollema le baryton et Tim Whiteley et Guillaume Olry les basses. Vomme vous nous faites un beau compliment, je trouve important de rectifier! merci d'avance!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : HELENE ADAM, philopera et 67 invités