Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Représentations
Répondre
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12868
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par HELENE ADAM » 04 avr. 2016, 17:17

Persée

Jean-Baptiste Lully


Tragédie en musique en quatre actes
Version remaniée de 1770 jouée à Versailles pour le mariage du Dauphin et de Marie-Antoinette

Livret de Philippe Quinault

Hervé Niquet direction

Mathias Vidal Persée
Hélène Guilmette Andromède
Katherine Watson Mérope
Tassis Christoyannis Phinée
Jean Teitgen Céphée
Chantal Santon-Jeffery Vénus
Marie Lenormand Cassiope
Cyrille Dubois Mercure
Marie Kalinine Méduse
Thomas Dolié Sténone
Zachary Wilder Euryale

Le Concert Spirituel
Chœur du Concert Spirituel

Une fort jolie distribution et l'orchestre et les choeurs du Concert Spirituel d'Hervé Niquet.

CR à suivre.

Lien avec le livret
http://sitelully.free.fr/livretpersee.htm
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12868
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par HELENE ADAM » 06 avr. 2016, 22:45

Persée n'est pas un opéra à montrer en version concert surtout avec aussi peu d'action de la part de chanteurs rivés à leur partition.
Peu de baroque dans cette interprétation de Niquet. Un plateau vocal également très en deçà de ce qu'on attend dans ce style (Louis XIV aurait envoyé Lully aux galères.... :wink: )

Heureusement, heureusement, il y a mon coup de coeur de la soirée : Mathias Vidal dans le rôle de Persée qui termine dans un final littéralement éblouissant.
Alors pour lui :Jumpy: et pour quelques autres bons moments, j'ai aimé ma soirée.

Plus long demain. Dodo. :)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1557
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par Polyeucte » 07 avr. 2016, 07:57

Le soucis majeur de la soirée étant qu'on nous a vendu du Lully... et qu'au final on en a eu que bien peu puisque la majorité de la musique était de d'Auvergne et Rebel... ou alors était du Lully revu par lui à la sauce Gossec/Catel/Grétry (sachant que j'aime beaucoup ces derniers!).

On était plus dans une révision classique de l'ouvrage de Lully que dans une relecture. D'où le style très loin de Louis XIV en cette année 1770.

Sinon interprétation assez chouette mais diction assez affreuse chez tous (sauf Vidal et Dubois).
Oeuvre intéressante aussi... mais qu'on présente ça pour du Lully??? Non! :2guns:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12868
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par HELENE ADAM » 07 avr. 2016, 14:24

Polyeucte a écrit :
On était plus dans une révision classique de l'ouvrage de Lully que dans une relecture. D'où le style très loin de Louis XIV en cette année 1770.
Cette version jouée en 1770 pour les fêtes du mariage du Dauphin (Louis XVI) avec Marie-Antoinette a effectivement été remaniée par Antoine Dauvergne, Bernard de Bury et François Rebel, les compositeurs officiels de la Cour.
Le Persée de Lully-Quinault, lui, date de 1682.
L'oeuvre reconstruite et partiellement réécrite nous éloigne en effet pas mal de Lully, et est conçue pour être une grande oeuvre, époustouflante, décors fabuleux, machineries grandioses, costumes luxueux, ballets, nombre impressionnant de chanteurs de toute tessiture, bref, les grandes fêtes de Versailles.
Le choix de cette version n'est pas critiquable en soi, ce qui l'est davantage c'est de la choisir en version concert, ce qui lui donne un caractère étriqué, à l'étroit, corseté, rien à voir avec l'esprit de l'oeuvre.
Et de la donner à diriger à la baguette quasi-militaire d'Hervé Niquet, lui enlève en plus ses rondeurs, ses passages lascifs, ses lignes de chant fleuries etc.
Si on ajoute un plateau vocal bon mais peu expressif, à la diction dure à comprendre et au jeu minimaliste, on reste sur un sentiment de frustration persistant tout au long de la soirée.
Heureusement disais-je, nous avons deux ténors de qualité, c'est un peu juste pour une soirée mais cela permet un superbe final. Cyrille Dubois, qui essaie vraiment d'exister (tout seul c'est un peu dur) et devrait franchement quitter définitivement ce qu'on perçoit comme un vague complexe d'infériorité l'empêchant de s'épanouir complètement alors qu'il fait preuve d'un vrai talent et surtout Mathias Vidal, taillé pour chanter du Lully non revu et corrigé et qui nous donne dans son dernier air un aperçu de ce que pouvait donner le vrai chant du Persée d'origine...et c'était un tantinet plus excitant... :D
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1557
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par Polyeucte » 07 avr. 2016, 14:56

HELENE ADAM a écrit :Cette version jouée en 1770 pour les fêtes du mariage du Dauphin (Louis XVI) avec Marie-Antoinette a effectivement été remaniée par Antoine Dauvergne, Bernard de Bury et François Rebel, les compositeurs officiels de la Cour.
Le Persée de Lully-Quinault, lui, date de 1682.
L'oeuvre reconstruite et partiellement réécrite nous éloigne en effet pas mal de Lully, et est conçue pour être une grande oeuvre, époustouflante, décors fabuleux, machineries grandioses, costumes luxueux, ballets, nombre impressionnant de chanteurs de toute tessiture, bref, les grandes fêtes de Versailles.
Je ne critique nullement le choix de l'oeuvre... juste la publicité qui en a été faite. On nous présente un ouvrage de Lully... en regardant on découvre en fait qu'il reste quoi... 20% de Lully?
Question grande oeuvre époustouflante avec décors fabuleux, machineries grandioses, costumes luxueux, ballets... Lully était parfaitement dans le même style. Mais là où tous ces effets mettaient en avant le drame, on a changé d'optique en un siècle et le but est de proposer du beau, du agréable et du charment comme en témoignent les deux airs à roucoulade qui clôturent la partition nouvelle...

Après c'est très intéressant tout de même!
Le choix de cette version n'est pas critiquable en soi, ce qui l'est davantage c'est de la choisir en version concert, ce qui lui donne un caractère étriqué, à l'étroit, corseté, rien à voir avec l'esprit de l'oeuvre.
Ah non, ça ne m'a pas choqué personnellement...
Et de la donner à diriger à la baguette quasi-militaire d'Hervé Niquet, lui enlève en plus ses rondeurs, ses passages lascifs, ses lignes de chant fleuries etc.
Enfin on reste quand même dans un répertoire classique, plus proche de Gluck que de Catel même (qui lui est à mi-chemin entre romantisme et classicisme). On est vraiment là dans un baroque tardif voir un classicisme, ce que la baquette de Niquet montre très bien je trouve. Des rythmes marqués, des finesses harmoniques... j'ai beaucoup aimé!
Si on ajoute un plateau vocal bon mais peu expressif, à la diction dure à comprendre et au jeu minimaliste, on reste sur un sentiment de frustration persistant tout au long de la soirée.
Pour le jeu, l'enregistrement pour France-Musique et le fait qu'ils n'étaient tout de même pas trop à l'aise avec la partition (chacun était rivé dessus, en dehors de Zachary Wilder étrangement!)... tout cela n'aide vraiment pas à prendre vie. On est vraiment dans la version de concert standard...
Heureusement disais-je, nous avons deux ténors de qualité, c'est un peu juste pour une soirée mais cela permet un superbe final. Cyrille Dubois, qui essaie vraiment d'exister (tout seul c'est un peu dur) et devrait franchement quitter définitivement ce qu'on perçoit comme un vague complexe d'infériorité l'empêchant de s'épanouir complètement alors qu'il fait preuve d'un vrai talent et surtout Mathias Vidal, taillé pour chanter du Lully non revu et corrigé et qui nous donne dans son dernier air un aperçu de ce que pouvait donner le vrai chant du Persée d'origine...et c'était un tantinet plus excitant... :D
Oui, Dubois et Vidal étaient magnifiques!
Chantal Santon-Jeffery a proposé aussi de très belles choses avec une ligne et des couleurs admirables... mais une diction perfectible (alors qu'elle est d'habitude tout à fait compréhensible dans ce répertoire. Voir son Herminie dans le Tancrède de Campra par exemple!)
Watson et Guilmette aussi étaient assez bizarrement absente d'un point de vue texte alors qu'elles sont plutôt réputées dans ce domaine.

Espérons que l'enregistrement du disque permettra une meilleure diction... à voir déjà dans la diffusion de France-Musique!
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 889
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par Piero1809 » 09 avr. 2016, 08:09

Il me semble qu'Hervé Niquet, dans la présentation du spectacle, s'exprime très clairement sur sa nature: du Lully, largement revu et mis au goût du jour par Dauvergne et consorts.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12868
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par HELENE ADAM » 09 avr. 2016, 08:28

Piero1809 a écrit :Il me semble qu'Hervé Niquet, dans la présentation du spectacle, s'exprime très clairement sur sa nature: du Lully, largement revu et mis au goût du jour par Dauvergne et consorts.
Il est en effet clairement dit et écrit qu'il s'agit de la version de 1770.
C'est l'idée de la donner dans une version concert qui me pose problème (et je ne suis pas très convaincue par l'interprétation d'Hervé Niquet).


Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 889
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Lully - Persée - Niquet vc - TCE - 06/04/2016

Message par Piero1809 » 09 avr. 2016, 09:02

Merci pour la belle photo, très baroque. Je ne comprends pas l'allégorie située dans les nuées. Athéna, une colombe?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 72 invités