Il Trovatore (discographie)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8885
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par jerome » 06 sept. 2017, 23:40

Macbetto a écrit :
06 sept. 2017, 23:19
Polyeucte a écrit :
06 sept. 2017, 23:11
Sinon toi qui aimes bien les choses... étranges on va dire!
Tu n'as jamais tenté la version avec Simone Kermes? C'est très intéressant d'entendre ce qui est fait ici. Très original.
Au moment de l'épuration on les aurait tondu(e)s ou pire! Une horreur à coté de laquelle la Norma de Bartoli fait figure de référence pour l'éternité!
:lol: et comme ça n'est pas le cas et que ça ne le sera jamais, ça en dit long sur le Trovatore de Kermes ... :lol:

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1701
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par aroldo » 07 sept. 2017, 09:04

Polyeucte a écrit :
06 sept. 2017, 23:11
aroldo a écrit :
06 sept. 2017, 19:20
A l'inverse d'Adalbéron, je n'écoute plus beaucoup le Trouvère, même si je pense que la scène de la tour est une des plus belles choses écrites par Verdi. Je crois que la seule version que j'écoute encore est le studio Decca avec Del Mo et Tebaldi, deux géants un peu serré aux entournures mais dont la beauté, l'érotisme et le romantisme font pardonner beaucoup de choses (en tout cas pour moi). Je suis content que Tebaldi ait osé enregistrer ça, alors qu'elle est notoirement étrangère à cette écriture fleurie.
Ah oui... quel plaisir cette version... totalement sur le timbre et l'italien magique des deux principaux... et ils sont très bien entourés aussi.


Sinon toi qui aimes bien les choses... étranges on va dire!
Tu n'as jamais tenté la version avec Simone Kermes? C'est très intéressant d'entendre ce qui est fait ici. Très original.
J'ai adoré son récital de bel canto. Mais quel était le parti pris musicologique pour cette intégrale ?
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1557
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par Polyeucte » 07 sept. 2017, 11:57

aroldo a écrit :
07 sept. 2017, 09:04
J'ai adoré son récital de bel canto. Mais quel était le parti pris musicologique pour cette intégrale ?
Orchestre sur instrument d'époque, dégraissage des voix comme de l'orchestre... on entend quelque chose de totalement différent. Pas forcément totalement convaincant (j'y reviens assez rarement), mais passionnant en terme d'approche différente de l'ouvrage.

Si tu as aimé son récital Bel canto (je suis d'accord c'est assez génial comme disque! son meilleur à mon sens), tu devrais aimer je pense.
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8885
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par jerome » 01 juil. 2018, 22:00

Je ne reprendrai pas l'intégralité de cette discographie qui se trouve à la page 8 de ce fil mais comme Il Trovatore est à l'affiche de l'Opéra de Paris et que les avis sont très contrastés et qu'il en ressort qu'en fin de compte le rôle-titre y est très mal servi quand par ailleurs les 2 rôles féminins le sont superlativement, voici un petit rappel des grandes versions:

Image pour un cast de haut vol et le Manrico peut-être le plus stylé de la discographie.

Image pour une soirée de légende à tous les niveaux et le Manrico le plus flamboyant.

Image première véritable intégrale (sans aucune coupure vocale). Très beau cast!

Image archi-intégrale (ballet compris). Option belcantiste passionnante. Chant sublime.

Image Très beau cast et le dernier vrai Manrico (au chant gonflé à la testostérone)

Image Belle version montrant Alagna dans une forme vocale dont il est bien loin aujourd'hui!

Image Assez beau cast mais surtout pour la direction orchestrale exceptionnelle de Muti!

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 452
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par DelBosco » 02 juil. 2018, 12:10

Je viens de réécouter une bonne part de l'intégrale Levine (Domingo, Millo, Zajick, Chernov) qui ne m'avait pas laissé un grand souvenir.
Ça mérite la réécoute. Domingo et Zajick superbes, Chernov et Millo pas déshonorants.
Et surtout une énergie terrible insufflée par Levine, chœurs et orchestres magnifiques, de même que la prise de son

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8885
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par jerome » 02 juil. 2018, 12:15

C'est vrai que la version Levine est une belle version vocalement, orchestralement et techniquement parlant avec toutefois quelques micro-coupures! Disons que je ne l'ai pas citée parce que je m'étais appuyé sur les titulaires de Manrico et que Domingo était déjà dans la version Mehta.

Image

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2189
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par aurele » 08 mai 2019, 10:21

J'ai enfin entendu en entier hier dans sa continuité l'enregistrement de Carlo Maria Giulini à la tête de l'Orchestre et des Chœurs de l'Academia Nazionale di Santa Cecilia que je possède grâce à un coffret d'enregistrements de Domingo dans divers opéras publié par Deutsche Grammophon il y a quelques années.

Cette version est effectivement inégale mais intéressante.

La direction du chef italien offre des climats très intéressants et est moins ennuyante que sa direction dans le Don Carlo de 1970 pour citer un autre opéra verdien qu'il a dirigé et enregistré. Néanmoins, les choix de tempi très lents font parfois décrocher. Sa direction ne facilite d'ailleurs pas toujours le chant.

Concernant le Manrico de Domingo, il faudrait que je puisse le comparer à lui-même chez Mehta (version que j'ai déjà entendue il y a des années et réécouté parfois par extraits), Karajan (pas vu ce DVD à ce jour) ou encore Levine (troisième version studio pour le ténor au début des années 1990, non rééditée même si trouvable d'occasion et avec extraits disponibles sur youtube). Je le trouve engagé et émouvant dans ce rôle mais l'air du III et sa cabalette sont râtés pour moi. Son "Ah si ben mio" niveau phrasé n'est pas extraordinaire du tout et la Pira est chantée en force. La quinte aiguë par ailleurs dans cet enregistrement est sollicitée durement et cela nous fait entendre des choses pas très belles. Visiblement, il serait plus en voix chez Levine. Je continue à préférer Bergonzi et Corelli dans ce rôle.

Rosalind Plowright est pour moi l'élément le plus gênant du quatuor principal de chanteurs retenus pour cet enregistrement. Sa Leonora est très mûre de timbre bien que la voix ne soit pas laide. Elle m'ennuie prodigieusement dans ses airs, certains aigus sont très laids et pour moi, comme l'écoute d'extraits auparavant me l'avaient fait penser, elle n'est absolument pas fait pour chanter ce Verdi belcantiste, bien que son air de la Tour et son quatrième acte juste avant le duo entre Leonora et le Comte soit ce qu'il y a de mieux dans cet enregistrement. Il aurait fallu la remplacer à l'époque par une autre chanteuse. Dimitrova qui chantait le rôle à la scène, je ne sais pas ce que cela aurait donné. Ricciarelli l'avait déjà enregistré quelques années auparavant mais elle aurait été beaucoup plus à l'aise pour ce que j'ai entendu à ce jour de la version Davis.

Brigitte Fassbaender est vraiment plus intéressante que ce que j'en avais écrit à l'époque d'écoutes parcellaires de morceaux isolés sur un autre forum. Certes, elle a beaucoup moins chanté Verdi que Strauss, Mozart ou Wagner en particulier pour ce qui est du répertoire opératique et c'est inhabituel de l'entendre dans ce genre de rôle. Néanmoins, les couleurs de sa voix apportent beaucoup à ce rôle et son Azucena est finalement un coup de cœur. Déjà, le texte est superbement investi, le phrasé et le style sont respectés (cf ce qu'avait pu écrire David). C'est une Azucena particulièrement émouvante qui fait bien ressentir les émotions diverses du personnage. Certes, ce n'est pas une mezzo authentiquement verdienne comme Cossotto, Verrett ou Simionato mais Horne ne l'était pas non plus.

Giorgio Zancanaro est absolument somptueux dans le rôle du Comte. C'est une voix authentiquement verdienne et un des meilleurs interprètes tout simplement que j'ai entendus à ce jour dans ce rôle avec Bastianini, Milnes et Hvorostovsky. Je le placerais même dans mes préférences avant ces trois barytons. Le timbre est absolument splendide, la maîtrise du chant verdien suprême et dommage que la direction de Giulini gâche certains moments comme le duo du IV avec Leonora.

Evgeny Nesterenko n'offre que sa "grosse voix" en Ferrando. Ce n'est pas indigne du tout mais pas mémorable.

Les chœurs prennent parfois trop de place au niveau de leur mise en avant et je les ai trouvés moyens.

Rien de particulier à écrire sur les autres rôles.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8885
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par jerome » 08 mai 2019, 11:44

Fassbaender est intéressante, ça ne fait aucun doute! Pour autant je ne la classe pas dans les vraies grandes Azucena et la comparaison avec Horne en tant que mezzo non authentiquement verdien s'arrête immédiatement à la frontière de la technique vocale! Horne sait rendre justice techniquement parlant à un rôle qui ne vient pas de nulle part et qui emprunte considérablement aux apports belcantistes du répertoire italien de l'époque. Fassbaender, d'école germaniste et peu coutumière du répertoire italien et encore moins belcantiste fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a, réussit certains moments et nettement moins d'autres, ne parvient jamais à se hisser au niveau des Cossotto, Verrett, ... et Horne!
Pour le reste du cast, on est à peu près d'accord!
La version Giulini n'est pas une mauvaise version mais ce n'est pas LA version comme beaucoup ont aimé à le dire au moment de sa sortie (ne jamais oublier que l'explication de l'enthousiasme délirant de l'époque ne se trouve que dans la rareté des enregistrements lyriques studio de Giulini! La même chose s'était produite pour son enregistrement officiel de Rigoletto qui est une bonne version mais pas non plus LA version!)

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2189
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par aurele » 08 mai 2019, 12:57

Merci pour ton retour Jérome suite à mon avis.

Fassbaender m'a ému dans "Giorni poveri vivea" notamment et à l'Acte IV. Elle met dans l'ensemble de son interprétation un tel investissement qu'elle m'a séduit, bien que d'école germaniste. Ma comparaison avec Horne est bien sûr très limitée vu le répertoire de Horne dans le bel canto italien, ce qui n'était pas le cas de Fassbaender, je n'écris pas le contraire.

veniziano
Ténor
Ténor
Messages : 528
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00

Re: Il Trovatore (discographie)

Message par veniziano » 08 mai 2019, 18:04

J'aime beaucoup la version studio de Karajan malgré un Price élimée mais avec la plus belle Azucena qu'il m'ait été d'entendre : Elena Obratzvova, la direction de Karajan est formidable, c'était aussi un grand chef de théâtre.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités