Robert le diable - Meyerbeer, discographie

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8885
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par jerome » 13 avr. 2019, 14:21

Petit rappel discographique:

Image
C'est la 1ère redécouverte de l'œuvre donnée en langue italienne. Malgré les inadéquations assez nettes d'une grande partie de la distribution, on perçoit déjà très bien les raisons qui ont fait que cet opéra a longuement triomphé au XIXème siècle. Il faut noter, par delà l'acidité du suraigu, la belle interprétation de Renata Scotto en grande forme vocale dans le rôle ô combien difficile d'Isabelle.

Image
Voilà l'interprétation majeure de cet ouvrage. Cette année là à Paris, on est au sommet même si Vanzo aurait été certainement bien meilleur 15 ans plus tôt (Blake qui partageait le rôle avec lui était encore mieux!). Pour Anderson, Ramey et Lagrange et pour Fulton qui emporte tout le monde avec une fougue incroyable! Ce cast est encore à ce jour totalement inégalé! Sans compter que scéniquement le spectacle était extraordinaire!

Image
Là rien d'indigne mais rien d'extraordinaire non plus. C'était évidemment très louable de la part de Segalini (alors directeur du festival de Martina Franca) de vouloir redonner cet ouvrage mais la sauce prend nettement moins qu'à Paris parce que Palumbo, à la tête d'une phalange orchestrale et de choeurs dont les sonorités frisent parfois l'amateurisme, manque considérablement de l'énergie dont faisait preuve Fulton et puis le cast s'avère souvent tiède. Seule Ciofi accroche vraiment l'attention mais pour faire assez rapidement le constat que si techniquement, rien ne lui pose problème, ses moyens vocaux, très confidentiels en comparaison de ceux de June Anderson, amoindrissent le personnage d'Isabelle.

Image
Un cast de chanteurs peu connus voire pas du tout mais plutôt efficace! C'est globalement mieux chanté - même si les voix sont assez communes - et infiniment mieux dirigé qu'à Martina Franca.

Image
Voilà une version mieux que satisfaisante! On reste toujours éloigné du niveau de Paris mais c'est une version qu'il faut connaître. Oren dirige avec une belle énergie même si parfois on pourrait lui reprocher d'être un tantinet tonitruant. Le cast est très intéressant: Hymel en grande voix, Ciofi au timbre assez sensiblement usé est moins enthousiasmante techniquement mais gagne en émotion. Giannatasio réussit plutôt bien à discipliner un tempérament vocal assez volcanique. Miles fait preuve d'une autorité vocale bienvenue qui ne lui permet pourtant pas de se hisser au niveau de l'extraordinaire Bertram de Ramey.

Image
Oren égal à lui-même. Hymel aussi mais Ciofi, certes assez émouvante, est plus fragile encore que l'année précédente sur le plan vocal. Releya a un timbre intéressant et certaines notes ne sont pas sans rappeler celui de Ramey mais ça s'arrête là: la voix bouge un peu trop et l'aigu est tendu.
Poplavskaya fait du mieux qu'elle peut mais il apparaît assez rapidement que techniquement et stylistiquement parlant cette musique lui échappe assez.

Quelques regrets:
- que DECCA n'ait pas confié à Richard Bonynge le soin d'enregistrer à la fin des années 60 ou au début des années 70 une intégrale de Robert le diable avec Joan Sutherland, Alain Vanzo, Nicolai Ghiaurov et pourquoi pas Pilar Lorengar ...
- que RCA ne l'ait pas fait non plus avec un cast qui aurait réuni Anna Moffo (qui a enregistré l'air d'Isabelle du 4ème acte de manière absolument sensationnelle), Martina Arroyo (dont le mariage vocal avec Moffo fonctionnait à merveille dans La Juive de Halévy chez RCA), Nicolai Gedda (petite infidélité à EMI bien pardonnable...), Cesare Siepi sous la direction de Henry Lewis.
- que le projet prévu par CBS/SONY d'enregistrer Robert le diable avec Chris Merritt et Samuel Ramey ait été abandonné.

Un souhait qui relève du vœu pieux: une intégrale archi complète qui réunirait sous la baguette de Minkowski: Jessica Pratt (Isabelle), Diana Damrau (Alice), Michael Spyres (Robert) et Nicolas Courjal (Bertram) ...

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1701
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par aroldo » 13 avr. 2019, 21:43

Sutherland est vraiment enivrante dans l'air enregistré pour son récital français. Pas très concernée (on dirait vraiment un exercice de concert) et particulièrement opaque pour le français mais vocalement c'est d'une perfection désarmante avec des trilles absolument extraordinaires et un phrasé qui défragmente le style "mosaïque" de Meyerbeer pour en faire du pure Bel Canto (on peut contester, mais en récital, ça marche très bien).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1557
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par Polyeucte » 13 avr. 2019, 22:13

jerome a écrit :
13 avr. 2019, 14:21
Quelques regrets:
- que DECCA n'ait pas confié à Richard Bonynge le soin d'enregistrer à la fin des années 60 ou au début des années 70 une intégrale de Robert le diable avec Joan Sutherland, Alain Vanzo, Nicolai Ghiaurov et pourquoi pas Pilar Lorengar ...
- que RCA ne l'ait pas fait non plus avec un cast qui aurait réuni Anna Moffo (qui a enregistré l'air d'Isabelle du 4ème acte de manière absolument sensationnelle), Martina Arroyo (dont le mariage vocal avec Moffo fonctionnait à merveille dans La Juive de Halévy chez RCA), Nicolai Gedda (petite infidélité à EMI bien pardonnable...), Cesare Siepi sous la direction de Henry Lewis.
- que le projet prévu par CBS/SONY d'enregistrer Robert le diable avec Chris Merritt et Samuel Ramey ait été abandonné.

Un souhait qui relève du vœu pieux: une intégrale archi complète qui réunirait sous la baguette de Minkowski: Jessica Pratt (Isabelle), Diana Damrau (Alice), Michael Spyres (Robert) et Nicolas Courjal (Bertram) ...
Il existe une captation de 1988 qui réunit Merritt et Ramey, dirigée par Eve Queler...
Peut-être le fameux enregistrement prévu? La qualité est vraiment très très bonne.

Robert : Chris Merritt
Bertram : Samuel Ramey
Isabelle : Marilyn Mims
Alice : Frances Ginsberg
Alberti : Sherman Love
Raimbault : Anthony Laciura
Héraut : Cesar Ullao

ça fait longtemps que je ne l'ai pas écouté... mais ce qui est sûr, c'est qu'il y a le fameux air en plus pour Robert en début de deuxième acte...
Mais dans mon souvenir ça tenait très bien la route. Juste une direction un peu molle... et un petit manque de finesse pour Merritt que je trouve un peu trop "large" pour Robert (Blake et Vanzo sont pour moi largement au dessus...)
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8885
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par jerome » 13 avr. 2019, 23:43

Polyeucte a écrit :
13 avr. 2019, 22:13
Il existe une captation de 1988 qui réunit Merritt et Ramey, dirigée par Eve Queler...
Peut-être le fameux enregistrement prévu? La qualité est vraiment très très bonne.

Robert : Chris Merritt
Bertram : Samuel Ramey
Isabelle : Marilyn Mims
Alice : Frances Ginsberg
Alberti : Sherman Love
Raimbault : Anthony Laciura
Héraut : Cesar Ullao

ça fait longtemps que je ne l'ai pas écouté... mais ce qui est sûr, c'est qu'il y a le fameux air en plus pour Robert en début de deuxième acte...
Mais dans mon souvenir ça tenait très bien la route. Juste une direction un peu molle... et un petit manque de finesse pour Merritt que je trouve un peu trop "large" pour Robert (Blake et Vanzo sont pour moi largement au dessus...)
Oui je connais très bien ce très beau concert mais ce n'était pas le fameux enregistrement prévu qui devait se faire en studio!

robertram
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 144
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Re: Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par robertram » 16 avr. 2019, 07:01

La version de l'opéra d'Erfurt est surprenante (en bien : bien à excellemment chantée dans un français compréhensible à très bon) mais c'est aussi la plus coupée ou presque, il doit manquer à la louche par rapport à Minkowski/Berlin (fondée sur la presque totalité de l'édition critique) une heure de musique.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13923
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par PlacidoCarrerotti » 16 avr. 2019, 07:34

Pour l’exhaustivité : Il manque une version enregistrée en live (à Budapest, Bucarest, Gare de l’Est) que j’ai chez moi quelque part. Très coupée et médiocrement chantée. Couverture rouge et noir (une de plus).
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

robertram
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 144
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Re: Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par robertram » 16 avr. 2019, 09:24

Pour la dernière version citée crois qu'il s'agit d'un écho des représentations de Sofia les 20 et 21 janvier 2012, avec: Philippe Do/Georgi Sultanat(Robert) Martin Tzoneo/Svetozar Rangelov (Bertram) D. Ostretsan (Raimbaut) D. Stanciev (Alberti) I. Chekava/D. Vassileia (Isabelle)
O. Mihmlova (Alice) V. Petkava (Une dame d'honneur) Didier Tâlpatn (direction musicale).
C'est très oubliable et d'ailleurs j'ai oublié où je l'avais rangée !

robertram
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 144
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Re: Robert le diable - Meyerbeer, discographie

Message par robertram » 16 avr. 2019, 09:26

erratum : le chef est Didier Talpain (mon correcteur d'orthographe a fourché)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités