Luciano Pavarotti

Les artistes
Répondre
Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12376
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Luciano Pavarotti

Message par PlacidoCarrerotti » 21 déc. 2014, 20:38

KITTY a écrit :Son ex-agence de Modène me it qu'il aurait fait aussi des Turandot à New York avec Leona Mitchell
Non. Avec Eaglen et Hong. Bouleversant compte tenu du contraste entre le chant somptueux et le délabrement physique de Luciano porté en scène par des figurants qui le soulevaient du sol et le plantaient sur scène...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Musanne
Baryton
Baryton
Messages : 1949
Enregistré le : 03 nov. 2011, 00:00
Contact :

Re: Luciano Pavarotti

Message par Musanne » 21 déc. 2014, 23:08

PlacidoCarrerotti a écrit :
KITTY a écrit :Son ex-agence de Modène me it qu'il aurait fait aussi des Turandot à New York avec Leona Mitchell
Non. Avec Eaglen et Hong. Bouleversant compte tenu du contraste entre le chant somptueux et le délabrement physique de Luciano porté en scène par des figurants qui le soulevaient du sol et le plantaient sur scène...
Leona Mitchell, c'est elle qui interprète Turandot à la fin du film cité par Ingrid, lequel se termine par le retour du ténor au Met. On l'y voit manquer se faire avaler par un dragon, élément du décor kitschissime dont la machinerie se dérègle pendant une répétition, puis le soir de la Première se faire ovationner pour un Nessun dorma anthologique, tandis que s'éloigne son ORL de charme. Ils s'aiment mais la morale est sauve : le ténor reste avec sa femme :(

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12376
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Luciano Pavarotti

Message par PlacidoCarrerotti » 22 déc. 2014, 00:13

Musanne a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :
KITTY a écrit :Son ex-agence de Modène me it qu'il aurait fait aussi des Turandot à New York avec Leona Mitchell
Non. Avec Eaglen et Hong. Bouleversant compte tenu du contraste entre le chant somptueux et le délabrement physique de Luciano porté en scène par des figurants qui le soulevaient du sol et le plantaient sur scène...
Leona Mitchell, c'est elle qui interprète Turandot à la fin du film cité par Ingrid, lequel se termine par le retour du ténor au Met. On l'y voit manquer se faire avaler par un dragon, élément du décor kitschissime dont la machinerie se dérègle pendant une répétition, puis le soir de la Première se faire ovationner pour un Nessun dorma anthologique, tandis que s'éloigne son ORL de charme. Ils s'aiment mais la morale est sauve : le ténor reste avec sa femme :(
Il est doué "l'agent de Modène" :mrgreen: Il a dû abuser du Lambrusco !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

KITTY
Ténor
Ténor
Messages : 551
Enregistré le : 22 sept. 2011, 23:00

Re: Luciano Pavarotti

Message par KITTY » 22 déc. 2014, 09:15

Jamais je ne me serais permis de traiter Pavarotti de "délabré physique", je ne sais quel âge vous avez mais savez-vous comment serez-vous dans quelque temps ???

KITTY
Ténor
Ténor
Messages : 551
Enregistré le : 22 sept. 2011, 23:00

Re: Luciano Pavarotti

Message par KITTY » 22 déc. 2014, 09:19

Son Agence de Modène emploie plusieurs personnes et il se peut que je sois tombée sur un "nouveau venu", mieux de demander directement à Angelo.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12376
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Luciano Pavarotti

Message par PlacidoCarrerotti » 22 déc. 2014, 11:41

KITTY a écrit :Jamais je ne me serais permis de traiter Pavarotti de "délabré physique", je ne sais quel âge vous avez mais savez-vous comment serez-vous dans quelque temps ???
Oula ! Vexée parce que je vous reprends sur les bêtises que vous répétez ?
Ce week-end, j’ai passé 8 heures aux urgences à attendre qu’un médecin prenne en charge la personne que j’accompagnais, alors les leçons de morale …

J’apprécie énormément Pavarotti, même dans ses dernières années et j’ai vu son Calaf au Met en 1997 (donc, pas besoin de « demander directement à Angelo ») . Avant cette série de Turandot, il avait subi une opération aux genoux. Il était incapable de se déplacer : quatre « gorilles » l'amenaient de la coulisse, ses pieds ne touchant pas le sol, le plantaient au milieu de la scène et revenaient le chercher à la fin de l'acte. Oui, c'était bien un délabrement physique. Et il avait chanté sublimement. Ce contraste était saisissant d'émotion, et ça pleurait beaucoup autour de moi, moi compris d’ailleurs. Rien que pour cette représentation, je vénérerai toujours Pavarotti : un tel don de soi efface pour moi tous ses défauts.

Pour être complet sur l'anecdote, j'étais allé voir ce spectacle sans billet. De plus, compte tenu de l'état de santé de Luciano, il n’était pas certain qu'il chanterait effectivement. Il y avait donc une certaine électricité dans l’air. J'avais aussi emmenée ma chère mère qui adorait Pavarotti.
Je me suis rendu au guichet pour récupérer les tickets des autres soirées (Ariadne avec Voigt, Dessay et Moser, Manon avec Fleming et Giordani (à l'époque magnifique), Carmen avec Graves et Domingo ... « je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ») et j'ai demandé à un des « anciens » s'il n'avait pas, par miracle, des retours pour Turandot. Quelques minutes plus tard, il revient en sifflotant la Marseillaise et me demande, sourire en coin, en me tendant deux places au centre du Dress Circle, si ça me conviendrait.
Je me confonds en remerciements et il m'interrompt en disant « pour les gens comme vous, il y aura toujours des places ... ».
Seconde mission : être admis dans les coulisses après le spectacle. A l'époque, il suffisait généralement de mettre un mot doux à la loge du concierge et, avec un peu de chance, on était admis sur la « backstage list » (les choses se sont gâtées après le 11 septembre). Malheureusement, 300 personnes étaient déjà prévues (!), ce qui était le maximum possible. Dépit de ma chère maman, mais j’avais un plan. La Turandot étant en matinée, on irait patienter dans un café pendant une paire d’heures et on reviendrait à l’arrière du Met à la sortie du parking. Ma conviction : jamais Luciano ne croiserait une femme (même plus très jeune) sans s’arrêter. Après une longue attente, la porte du garage s’ouvre, une limousine blanche longue comme dans un dessin animée de Tex Avery sort et met son clignotant. La main de Luciano s’agite pour faire stopper le chauffeur, il ouvre sa portière et, avec un immense sourire, signe le programme.

« Quand Luciano Pavarotti chante, le soleil se lève sur le monde » (Carlos Kleiber).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Luciano Pavarotti

Message par jerome » 22 déc. 2014, 14:21

Ah! Luciano! C'était quelque chose quand même! Unique de voix, sublime de chant, magistral de présence (qui suppléait complètement à toute indication scénique!)! Irremplacé! Inégalé! Personne aujourd'hui n'a des moyens vocaux comparables aux siens ni une telle beauté de timbre!
Carlos Kleiber avait raison.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Luciano Pavarotti

Message par jerome » 22 déc. 2014, 14:26

Musanne a écrit :Leona Mitchell, c'est elle qui interprète Turandot à la fin du film cité par Ingrid, lequel se termine par le retour du ténor au Met. On l'y voit manquer se faire avaler par un dragon, élément du décor kitschissime dont la machinerie se dérègle pendant une répétition, puis le soir de la Première se faire ovationner pour un Nessun dorma anthologique, tandis que s'éloigne son ORL de charme. Ils s'aiment mais la morale est sauve : le ténor reste avec sa femme :(
oui un double Nessun dorma d'anthologie!! Le bis est encore plus foudroyant!

https://www.youtube.com/watch?v=lMD_5UzjdqQ

KITTY
Ténor
Ténor
Messages : 551
Enregistré le : 22 sept. 2011, 23:00

Re: Luciano Pavarotti

Message par KITTY » 22 déc. 2014, 14:59

Hélàs ce rayon de soleil s'est couché le 6 septembre 2007 et je me souviendrai toujours de ses funérailes à Modène, ville en deuil pendant 3 jours !!!!

KITTY
Ténor
Ténor
Messages : 551
Enregistré le : 22 sept. 2011, 23:00

Re: Luciano Pavarotti

Message par KITTY » 22 déc. 2014, 15:10

J'aime bien quand vous dites "le ténor reste avec sa femme" - dans le film, OUI !!!!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 43 invités