Kraus for ever ou l'art de phraser

Les artistes
Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 26 juil. 2005, 19:08

bajazet a écrit :
Clement a écrit :pour la berceuse de Masaniello, ma version de prédilection c'est Laurence Dale, avec des aigus (en voix mixte) d'une beauté et d'une douceur qui m'empêche d'écouter cet air autrement qu'avec cette technique
Dans mes bras, cher Clément !
Heureux de constater que quelqu'un d'autre apprécie cette sublime interprétation...
je n'ai pas entendu Matteuzzi, qui a enregistré la scène entière chez Opera Rara, mais il je suppose que son approche technique peut aussi me séduire.

Maintenant, je confesse un péché : je n'ai jamais écouté Werther en entier. je ne connais ni celui de Gedda, ni celui de Kraus, ni Alagna, etc... :oops: :roll:

dessoles
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 209
Enregistré le : 07 nov. 2004, 00:00

kraus

Message par dessoles » 27 juil. 2005, 02:27

J'ai eu la chance sublime d'entendre KRAUS 4 fois sur scene:
-lucrezia borgia a barcelone avec sutherland
- lucia a brcelone aussi sutherland
-werther une fois a garnier,une fois pour des adieux a barcelone..;

Jamais,sur scene, je n'ai retrouve une telle phraseologie,une telle purete de son,une perfection pareille.
Tous les autres tenors entendus dans ce repertoire,meme avec des timbres chauds et souples,que ce soit alvarez,alagna etc... n'ont pas cette purete,les airs en comparaison deviennent scolaires,forces,en un mot la ou tout etait faacile et naturel avec kraus devient laborieux....meme s'ils y arrivent!

valery
Ténor
Ténor
Messages : 799
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 27 juil. 2005, 18:27

philopera a écrit :A propos quel Werther "krausien" préferez vous ?
- Kraus / Crespin / Bonynge
- Kraus / Zeani / Votto
- Kraus / Valentini-Terrani / Pretre
- Kraus / Troyanos / Plasson
J'aime beaucoup Troyanos, mais aussi Valentini-Terrani.
Dans le live de 1978 dirigé par Pretre, il faut entendre les spectateurs italiens réclamer éperdument un bis après "pourquoi me réveiller?". Tout est question de goût, mais je ne trouve pas du tout Kraus froid, au contraire, il m'émeut.
Pretre violente l'orchestre qui perd parfois les pédales; le premier violon n'est d'ailleurs pas top (cf"clair de lune"). Je sais que certains n'aiment pas Pretre et je reconnais que cela met parfois l'orchestre dans des situations critiques... mais comme je préfère la fougue avec ses ratés à une direction lisse et en place, cela ne me dérange pas trop.

Valéry, qui aime les orchestres violentés :twisted:

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10354
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Kraus for ever ou l'art de phraser

Message par Bernard C » 17 juil. 2019, 13:04

Autour de la récente Représentation de Luisa Miller au Liceu

https://youtu.be/24ojJqMj7ZI

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4843
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Kraus for ever ou l'art de phraser

Message par micaela » 17 juil. 2019, 14:25

Réentendu hier ou avant-hier dans le gala d'ouverture de Bastille (vu sur YT). Superbe. En voilà un qui ne s'est pas usé la voix en abordant en peu de temps trop de rôles trop lourds pour lui…(il y chantait Pourquoi me réveiller et Lève-toi soleil).
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
fomalhaut
Ténor
Ténor
Messages : 859
Enregistré le : 20 mai 2005, 23:00
Localisation : Levallois-Perret
Contact :

Re:

Message par fomalhaut » 03 sept. 2019, 16:37

philopera a écrit :
26 juil. 2005, 18:17
A propos quel Werther "krausien" préferez vous ?
- Kraus / Crespin / Bonynge
- Kraus / Zeani / Votto
- Kraus / Valentini-Terrani / Pretre
- Kraus / Troyanos / Plasson

Je ne connais pas la version avec Zeani mais des trois autres mon coeur balance vers celle avec Tatiana Troyanos
Pour moi, si préférence il y a, c'est à propos de l'interprète du rôle de Charlotte qu'elle s'exprime.
A mon sens, Kraus, Valentini-Terrani et Prêtre est la version la plus cohérente. Valentini-Terrani traduit mieux que les autres la jeunesse du personnage de Charlotte.
Par ailleurs, j'ai toujours apprécié cette artiste et beaucoup regretté sa disparition prématurée.

fomalhaut

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 885
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Kraus for ever ou l'art de phraser

Message par Peleo » 03 sept. 2019, 16:44

Dans un opéra, je ne l'ai entendu que dans La fille du régiment. Pour l'ut final il le préparait en arrêtant de chanter bien avant. Avec Blake, rien de tel;
Ca ne m'empêche pas d'avoir beaucoup d'admiration pour lui.

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10354
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Kraus for ever ou l'art de phraser

Message par Bernard C » 03 sept. 2019, 18:40

Peleo a écrit :
03 sept. 2019, 16:44
Dans un opéra, je ne l'ai entendu que dans La fille du régiment.Pour l'ut final il le préparait en arrêtant de chanter bien avant . Avec Blake, rien de tel;
Ca ne m'empêche pas d'avoir beaucoup d'admiration pour lui.
Légende urbaine

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13895
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Kraus for ever ou l'art de phraser

Message par PlacidoCarrerotti » 03 sept. 2019, 19:17

Faut pas pousser ! Surtout qu'à Favart Kraus avait 58 ans (Blake a arrêté sa carrière à 54 ans).

https://youtu.be/UrD6JJuUJ0E?t=362

Mais évidemment, Blake c'est formidable. Un peu moins percutant en salle, mais il en fait deux de plus :

https://youtu.be/0XRfFC1-nss?t=350

Ou bien il monte encore plus haut entre deux ut (ici à Parme avec la plus drôle des Marie : Ruth Welting) !

https://youtu.be/JjqyuUbFOCU?t=374
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8883
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Kraus for ever ou l'art de phraser

Message par jerome » 03 sept. 2019, 22:52

La solidité et la longévité de Kraus dans La Fille du régiment sont absolument exemplaires. La seule chose que je lui reproche c'est l'absence totale de liaison ou d'esquisse de liaison dans la montée des 2 contre-uts sur "pour mon âme", ce qui est ridicule!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 37 invités