Page 1 sur 3

pavarotti et le solfege

Posté : 04 juin 2007, 16:39
par Electre
j'ai lu quelque part que Luciano Pavarotti ne connaissait pas le solfège,ne savait pas lire une partition.
D'aprés vous cette information est elle vrai?ou sert elle à alimenter le mythe du chanteur prodige,avec un don tel qu'il n'a pas besoin d'apprendre le solfège?!
Même si il est possible de chanter des airs du grand répertoire en écoutant un cd et en reproduisant ce que l'on entend,je me demande comment Luciano a pu apprendre des rôles entiers d'oreille!!!
Il devait avoir un chef de chant en permanence avec lui!:)
Et comment faisait il pour suivre la battue du chef d'orchestre sans connaître le solfège?

Posté : 04 juin 2007, 16:41
par esther
faut pas croire tout ce qu'on lit, surtout sur internet! 8)

Posté : 04 juin 2007, 17:01
par Piem67
Ce n'était pas le cas de Martine Arroyo ?

Posté : 04 juin 2007, 17:11
par PlacidoCarrerotti
C’est effectivement une vieille légende qui traîne.
Luciano s’est déjà expliqué plusieurs fois sur ce point.
Il était instituteur, il apprenait la musique (et le solfège) aux écoliers.
Il reconnaît qu’il n’est pas un grand solfégiste (il cite Domingo comme exemple inverse) mais il sait lire une partition (pas celles de Die Soldaten ou de Lulu non plus).

Dans le même ordre d’idée, je me souviens d’un Musique au Cœur avec Montserrat : on la voyait apprendre une partition avec un magnéto à cassette portable en se repassant les extraits musicaux 10 fois de suite.
Ca donnait un truc du genre : « Sono una umile vergine » => « Ouya Ouya Ouyé Barnabé »

Posté : 04 juin 2007, 18:22
par Josquin
De nombreux grands chanteurs ne connaissent pas la musique, ou très peu.

Posté : 04 juin 2007, 18:25
par Lily
Josquin a écrit :De nombreux grands chanteurs ne connaissent pas la musique, ou très peu.
Des noms, des noms !!!
Je suis sceptique et j'attends des preuves... 8)

Posté : 04 juin 2007, 18:31
par valery
Deux infos sur le manque de préparation musicale de L. Pavarotti (et qui aide à comprendre comment font les chanteurs avec de pauvres capacités en solfège...)

(source: Sutherland dans son autobiographie)
- l'enregistrement de Maria Stuarda tourne court à cause du manque de préparation du ténor:
"Whereas some ten days were reserved for the opera we only worked for the first three days. It was apparent that Luciano had not managed to learn his role and the rest of the sessions were cancelled, to be re-scheduled the following year. The Decca equipment had been specially shipped to Bologna and consequently had to be returned, then re-shipped whenever the recording could be continued to ensure the acoustic matched." (page 271)
On voit effectivement les dates dans le livret du CD.

- l'enregistrement de Adriana Lecouvreur connaît le même sort, mais pas la même fin:
"With the whole orchestra and chorus gathered, and the rest of the cast waiting, Luciano, when he arrived, elected to do Maurizio's aria and it was quite obvious to us that he did not know it as well as he should. During the recent summer he'd had the benefit of two coaches, the second of whom, Maestro Tonini, highly respected for his many years at La Scala, was much embarrassed at the sessions. I suspected Luciano had refused to work on the role, preferring to swim and relax. I could not understand why, if he didn't know the piece, he had bothered to come to Swansea at all. He left for America(...)" (page 401)
C'est ainsi que Carlo Bergonzi fut appelé à la rescousse et Pavarotti mis sur la touche. Sutherland ajoute:
" I went back to Switzerland very upset that the recording had been disrupted and by Luciano, of all people"

Si ma mémoire est bonne Scotto raconte aussi dans ses mémoires comment elle eut à subir elle aussi le manque de préparation du ténor (fut-ce pour I Lombardi ou Gioconda? ou les deux? si quelqu'un a le texte à proximité, il pourra nous confirmer; merci!)

Posté : 04 juin 2007, 21:53
par Josquin
Lily a écrit :
Josquin a écrit :De nombreux grands chanteurs ne connaissent pas la musique, ou très peu.
Des noms, des noms !!!
Je suis sceptique et j'attends des preuves... 8)
Je ne me permettrai pas...


Par contre, on peut citer Boccelli qui a appris toutes ses partitions à l'oreille. Bon le résultat est catastrophique mais ça, c'est une autre histoire!!

Posté : 04 juin 2007, 22:02
par gregb
Josquin a écrit :
Lily a écrit :
Josquin a écrit :De nombreux grands chanteurs ne connaissent pas la musique, ou très peu.
Des noms, des noms !!!
Je suis sceptique et j'attends des preuves... 8)
Je ne me permettrai pas...
Par contre, on peut citer Boccelli qui a appris toutes ses partitions à l'oreille. Bon le résultat est catastrophique mais ça, c'est une autre histoire!!
Sauf que là, c'est un peu mesquin de se moquer... Il n'a certes pas le talent d'un Pavarotti ou d'un chanteur lyrique en général. Mais ce n'est pas totalement sa faute s'il ne peut pas LIRE une partition! :evil:

Posté : 05 juin 2007, 05:08
par Lily
gregb a écrit :
Josquin a écrit :
Lily a écrit :
Josquin a écrit :De nombreux grands chanteurs ne connaissent pas la musique, ou très peu.
Des noms, des noms !!!
Je suis sceptique et j'attends des preuves... 8)
Je ne me permettrai pas...
Par contre, on peut citer Boccelli qui a appris toutes ses partitions à l'oreille. Bon le résultat est catastrophique mais ça, c'est une autre histoire!!
Sauf que là, c'est un peu mesquin de se moquer... Il n'a certes pas le talent d'un Pavarotti ou d'un chanteur lyrique en général. Mais ce n'est pas totalement sa faute s'il ne peut pas LIRE une partition! :evil:
Ah mais je suis certaine qu'il existe un système permettant aux aveugles de LIRE la musique. Dans le choeur Accentus, un chanteur est aveugle et il tient sa partition à la main : je n'ai pas vu exactement sa technique mais il suit des lignes avec ses doigts. Ca doit être possible !

Enfin, pour répondre à Josquin, je ne comprends pas pourquoi tu donnes une demi-information si tu ne peux pas la détailler... :) Pourquoi hésiter à donner des noms ? Cela n'a rien d'infâmant : Luciano himself cautionne cette façon de faire !!! :D
Honnêtement, je suis persuadée qu'on ne peut plus aujourd'hui entamer une carrière lyrique sans avoir de bonnes connaissances solfégiques.