Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 4832
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Les opéras où le rôle-titre chante le moins

Message par micaela » 30 mai 2016, 21:47

twizzle a écrit :Oui en fait j'avais compris la question dans les sens "les opėras où le rôle tritre n'est pas le rôle qui chante le plus".

Encore que pour la Valkyrie, cela depend de laquelle on parle! :lol:

Sinon, il y a le Mikado de Gilbert &Sullivan où le role titre chante très peu.

Le Crépuscule des Dieux peut être?
Oui, c'est bien ça. Tiens je vais mettre ta définition en titre.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par faustin » 30 mai 2016, 23:20

Un cas très caractéristique, Hercule de Haendel.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par faustin » 30 mai 2016, 23:24

Il y a la Muette de Portici, d'Auber, pour une raison bien simple: elle est muette. Cette mutité ne l'a pas empêché d'être à l'origine de la Révolution de 1830 par laquelle la Belgique a obtenu son indépendance.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par faustin » 30 mai 2016, 23:31

faustin a écrit :Il y a la Muette de Portici, d'Auber, pour une raison bien simple: elle est muette. Cette mutité ne l'a pas empêché d'être à l'origine de la Révolution de 1830 par laquelle la Belgique a obtenu son indépendance.

Faustin


On y avait pensé avant moi (de l'inconvénient de ne pas lire les fils, il est tard, excusez-moi). Tant pis, je le laisse. Il y a Rusalka qui ne retrouve sa voix qu'au dernier acte, elle a dû prendre du retard par rapport aux autres personnages.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par faustin » 30 mai 2016, 23:44

Jeanne d'Arc au bûcher de Honegger. La titulaire du rôle titre ne chante pas, c'est un rôle parlé.

Faustin

Avatar du membre
Franz Muzzano
Baryton
Baryton
Messages : 1070
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par Franz Muzzano » 31 mai 2016, 01:10

faustin a écrit :Jeanne d'Arc au bûcher de Honegger. La titulaire du rôle titre ne chante pas, c'est un rôle parlé.

Faustin
Pas tout à fait...Elle chante une petite mélodie populaire de son enfance lorraine, peu avant le bûcher. Le fait que le rôle soit confié à une comédienne qui, ici, ne doit surtout pas chanter "lyrique" mais au contraire fredonner à mi-voix et presque faux donne à cette scène une très grande force émotionnelle. Et Honegger lui a bien écrit une partition.
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2802
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par raph13 » 31 mai 2016, 10:56

La Clemenza di Tito, où Tito est quand même moins bien servi que Sesto ou Vitellia en termes d'airs.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13876
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par PlacidoCarrerotti » 31 mai 2016, 11:09

Le Coq d'or chante peu, mais il chante !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Franz Muzzano
Baryton
Baryton
Messages : 1070
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par Franz Muzzano » 31 mai 2016, 12:15

PlacidoCarrerotti a écrit :Le Coq d'or chante peu, mais il chante !
Alors que la Poule Noire de Rosenthal, c'est moins flagrant...
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

faustin
Basse
Basse
Messages : 2884
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Les opéras où le rôle-titre n'est pas celui qui chante le plus

Message par faustin » 02 juin 2016, 06:48

Dans le Chevalier à la Rose, le Baron Ochs est le plus bavard de tous, il se lance dans des tirades où il explique que les grands aristocrates comme lui n'ont à se plier à aucune loi morale, ni même à la bienséance la plus élémentaire. On peut y voir une satire du nietzschéisme vulgaire. Je parierais volontiers une bouteille de Tokay que ce n'est pas Octavian, le rôle titre qui chante le plus dans cet opéra, ni la Maréchale ni Sophie.

Faustin

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités