Page 78 sur 80

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 06 juin 2019, 17:05
par Il prezzo
Chopé à l'instant dans un reportage live en Normandie le commentaire suivant (ou qqch comme): "La remise de son béret vert par le Président de la République et un vétéran du 6 juin, ça revêt pour ce commando un éclat, je dirais même une TESSITURE, extraordinaires" 😂

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 06 juin 2019, 19:59
par marcelin duclos
Hier , sur je ne sais trop quelle chaine , d'apres le commentateur , on a " entendu le ténor Williard White chanter le Chant des partisans"!!!
A mettre en parrallele avec l'histoire réélle ou John Mac Cormack entre dans un restaurant , ou dine Caruso. Il s'approche , le salue en lui disant" Bonsoir au plus grand ténor du monde". Ce a quoi Caruso répliqua :" Depuis quand etes vous devenu baryton, John, ????"

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 06 juin 2019, 21:39
par micaela
Dans deux textes différents , j'ai bien vu Dmitri Hvorostovsky qualifié de ténor… (voir p 48 -lien vers un article de culturebox- et la dernière page de son fil). Pour ce dernier (en anglais), j'ai d'ailleurs pensé au départ à le mettre dans ce fil "carabistouilles"...

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 13 juin 2019, 09:47
par Loïs
Ce n'est pas une carabistouille de critique mais de romancier (mais il y a écrit "et des autres" en entête): Rufin et son dernier livre -les sept mariages d'Edgar et Ludmilla où la dénommée Ludmilla est une des plus grandes cantatrices du monde et :
=> elle a "la voix ronde d'un alto" mais est la doublure de Berganza dans "le rôle titre" de Norma
=> elle remplace au pied levé Leontyne Price dans Aida à Garnier en 1969-70, donc avec une année de retard mais en précisant que Price n'avait pas chanté à Paris depuis 15 ans (jamais entendu dire qu'elle passa par Garnier dans les années 50 mais me trompe je peut être)
=> le grand air d'Aida ouvre le second acte
=> Toujours avec sa voix d"'alto", elle chante Gilda à la Scala
=> elle triomphe en Gilda car elle chante avec une voix fauve

Surprenant qu'une maison comme Gallimard ne fasse pas aussi relire avant publication ce genre de détails, car cela me parasite clairement l'attention.

Sinon comme tous les romans de Rufin, c'est passionnant.

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 13 juin 2019, 09:55
par micaela
Autre carabistouille (de cinéaste cette fois). Revu hier soir le film Dilili à Paris, film d'animation censé se passer en 1900 Le scénario fait apparaître diverses personnalités de l'époque, dont Emma Calvé qui a la voix (c'est un film d'animation) de Natalie Dessay. OK pour les passages parlés, mais elle est censée chanter Carmen… Dans une séquence, les personnages (fictifs) du film se retrouvent habillés avec des costumes stockés à Garnier. OK pour Boris Godounov, un peu moins pour Oktavian (costume XVIIIème plus rose en argent sinon je n'aurais pas pensé à ce personnage) : l'opéra a été créé beaucoup plus tard. L'idée était peut-être Chérubin ou Almaviva, mais alors pourquoi la rose ?
D'autre part, Emma Calvé est censée avoir appris à parler allemand parce qu'elle veut chanter du Wagner. Pourquoi pas, mais à l'époque (du moins à Paris) on utilisait beaucoup les traductions…
Il y a un d'ailleurs un autre anachronisme : on voit apparaître Marie Curie (le film comporte nombre d'apparitions de personnalités de l'époque). Il est dit que elle et son époux ont obtenu une récompense prestigieuse, le Prix Nobel (donc on peut supposer des mois auparavant). Le problème, c'est que les premiers prix Nobel ont été décernés fin 1901...

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 22 juil. 2019, 10:31
par JdeB
Etienne Dupuis vient de signaler sur son FB une notice biographique qui évoque une Jeanne au boucher...

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 22 juil. 2019, 10:34
par Snobinart
JdeB a écrit :
22 juil. 2019, 10:31
Etienne Dupuis vient de signaler sur son FB une notice biographique qui évoque une Jeanne au boucher...
C'est la saison des merguez (véganes SVP) :lol:

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 22 juil. 2019, 10:39
par Loïs
JdeB a écrit :
22 juil. 2019, 10:31
Etienne Dupuis vient de signaler sur son FB une notice biographique qui évoque une Jeanne au boucher...
C'est une allusion au metteur en scène? :mrgreen:

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 22 juil. 2019, 10:44
par micaela
Je me demande si ce genre de truc n'est pas dû à un correcteur automatique. Tu oublies l'accent circonflexe , le système met boucher au lieu de bucher (peu probable, mais j'ai vu ici un duo du Ballo requalifié en duo du ballon…).

Re: Les carabistouilles des critiques (et des autres)

Posté : 22 juil. 2019, 15:43
par fomalhaut
Boucher ou Bûcher ?
Erreur relativement courante. Par exemple, page 67 de la discographie d'Erich Kleiber établie par Cesar Dillon (Buenos Aires 1990), le 11 octobre 1947, Juana de Arco en la Hoguera" donnée au Théâtre Colon est traduite par "Jeanne d'Arc au Boucher"...

fomalhaut